75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : The host
The host >

Critique du Film : The host

Avis critique rédigé par Lucie M. le lundi 13 novembre 2006 à 1328

Joon-ho impose sa marque de fabrique...

Projeté au Festival de Cannes 2006 pendant la Quinzaine des réalisateurs, The Host était un film très attendu suite au très bon Memories of Murder. Troisièmes films du réalisateur Joon-Ho Bong, celui-ci laissait présager que du bon ! Une partie de l’équipe de Scifi-Universe a eu l’occasion de se rendre à une avant-première UGC de The Host en présence de Joon-Ho Bong qui fit l’honneur aux spectateurs présents de répondre à un bon nombre de leurs questions à la fin de la projection, et cela, pendant une bonne heure. Tous les spectateurs furent charmés par ses réponses franches et Joon-Ho Bong quitta finalement la salle sous des tonnerres d’applaudissements.
The Host raconte la confrontation de la famille Park à une monstrueuse créature génétiquement modifiée. La famille Park, dont le commerce alimentaire est établi sur le bord du fleuve Han à Séoul, voit sa vie bouleversée suite à cette apparition monstrueuse. Une aberration engendrée suite au déversement de produits chimiques 6 ans plutôt dans le fleuve Han. Une action criminelle perpétrée par l’assistant effaré d’un médecin légiste américain. Cette famille composée de cinq membres s’entredéchirent quotidiennement à propos de tout et de rien, mais ils sont tous du même avis quand il s’agit de chérir la jeune Hyun-seo ; la petite fille de l’un des frères Park. La fillette leur sera malheureusement ôtée par la créature dès son effrayante apparition qui se fera en plein jour parmi une foule de touristes et de Séouliens.


The Host est un film au mélange détonant. Joon-Ho Bong nous permet de passer par divers sentiments au cours de son film et cela de différentes manières grâce aux multiples facettes composant celui-ci. De la comédie burlesque en passant par le mélodrame familial puis faisant un détour par une satire de la société coréenne et en finissant bien sûr par un bon film de créature monstrueuse détruisant tout sur son passage. Une créature très bien réalisée d’ailleurs par la société d’effets spéciaux The Orphanage et mise en mouvement par les inégalables Weta Workshop. Celle-ci garde une représentation très rationaliste, car Joon-Ho Bong fut clair à ce sujet ; il voulait que l’évolution génétique de la créature soit réellement plausible.
Le spectateur sera surtout attentif aux mésaventures des Park lancés malgré eux à la poursuite de la créature pour enfin retrouver la jeune captive Hyun-seo. Ceux-ci seront confrontés à bien des malheurs montrés de différentes manières comme dit plus haut et c’est tout ce qui fait le charme de la réalisation de Joon-Ho Bong. Par ailleurs, The Host contient une seconde créature monstrueuse ; celle-ci se trouve être la société coréenne telle que la ressent Joon-Ho Bong. Une société se trouvant être incapable de prendre en charge ces citoyens, de les croire ou tout simplement de leur venir en aide. Une société étant amoindrie par un américanisme lattant. Une satire bien sombre qui n’est pas sans rappeler la nôtre.

La conclusion de

The Host est une tuerie cinématographique à NE LOUPER SOUS AUCUN PRETEXTE ! Tenez-le-vous pour dit. Il sort dans les salles françaises le 22 novembre 2006 et je tiens à vous dire qu’il faut absolument aller le voir que vous soyez amateurs de films coréens ou non ! Joon-Ho Bong est un réalisateur tonifiant et un véritable être humain. Il sait faire transparaître dans sa réalisation des sentiments honorables qu’ils soient amusants ou tristes en réalisant un simple film de monstre. C’est un réalisateur qui sait de quoi il parle, qui a des choses à dire et qui sait les exprimer.

Acheter The host en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The host sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de The Host

  • Voir la critique de The host : Le dragon de la rivière Han
    95

    The host - Critique du film par Nicolas L.

    Le dragon de la rivière Han : The Host est un petit bijou de série B de luxe. Honorant les cadres du genre tout les secouant un peu, franchement intelligent et …

  • Voir la critique de The host : Le film 'monstre' de Joon-ho Bong
    85

    The host - Critique du film par Richard B.

    Le film 'monstre' de Joon-ho Bong : The Host (Gwoemul en Coréen) est une très bonne surprise. Superbement filmé, intelligent, et carré, il est indéniable que beaucoup…

En savoir plus sur l'oeuvre The Host