75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Othon le Trisaïeul >

Critique de la Bande Dessinée : Othon le Trisaïeul

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 5 novembre 2006 à 08:56

Le début de la saga

Dans le Meta Bunker au sein de la ville puits, deux robots discutent. Tonto commence à conter l'histoire des méta-barons à son collègue sur roulettes Lothar. D'abord, voici celle d'Othon...
Il faut bien le reconnaître, la caste des méta-barons est devenue une saga culte autant pour sa dimension scénaristique que ses graphismes magnifiques.
Son univers grandiose a permis d'ailleurs d'en faire un jeu de rôle, ce qui n'a pas lieu souvent dans le monde de la BD. Jodorowsky nous décrit non pas seulement un univers, mais toute une dynastie, dont Othon le trisaïeul en est le point de départ. L'univers a été conquis par l'humanité qui a rencontré d'autres races, par ailleurs, mais elle a réussi à s'installer sur de nombreuses planètes dont le pouvoir central est détenu par l'empereur et l'impératrice. Le secret d'une substance appelée l'épiphyte, ayant le pouvoir d'annuler l'effet de gravité est partagé par la lignée du beau-père d'Othon depuis des générations. Or, sa découverte, attise la convoitise de toutes les charognes de l'espace avides de pouvoir. Voilà l'idée initiale.

Othon le trisaïeul: détails et couleurs
Othon le trisaïeul: détails et couleurs
C'est avec cette trame initiale que nous sommes introduits dans l'univers de Jodorowsky. On y retrouve de nombreux éléments cyberpunk, où l'homme et la machine sont souvent liés, notamment dans la lignée des méta-barons. Largement orienté space opera, les rebondissements sont nombreux, et l'intrigue s'étoffe au fur et à mesure des albums, avec ce fil rouge qu'est cette famille. Mais un tel univers ne saurait être complet sans la patte de Gimenez, qui donne proprement vie aux personnages, des personnages souvent écorchés et pas vraiment épargnés par la vie. Tout se fait dans la douleur, tout se gagne dans le sang et la sueur. C'est cette rage que le coup de crayon du dessinateur met magnifiquement en valeur.
Othon le trisaïeul: visages et expressions
Othon le trisaïeul: visages et expressions
L'utilisation judicieuse de la couleur permet de mettre en relief telle action héroïque (en nous mettant des couleurs éclatantes) ou telle scène dramatique ou révélation (grâce à des couleurs pastelles). La conjonction du choix de la couleur avec un trait adapté et la gestion des ombres au moment donné immerge d'autant plus le lecteur dans cet univers.
C'est de haute volée.

95

La saga des met-barons est une véritable réussite. Ce premier volet nous plonge dans l'univers. Les graphismes sont magnifiques, les coups de crayons donnent vie à des personnages forts dans une histoire généralement dramatique. Un vrai bijou.

Critique de publiée le 5 novembre 2006.

Acheter Othon le Trisaïeul en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Othon le Trisaïeul sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !