75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Renaissance >

Critique du Film d'animation : Renaissance

Avis critique rédigé par David Q. le vendredi 17 mars 2006 à 06:02

La renaissance de l'animation française

Paris, dans cinquante ans... Circulant entre les immeubles haussmaniens aux rajouts futuristes et le nouveau métro à grande vitesse - mais toujours aussi taggé - Ilona, une scientifique d'Avalon - la megasociété de biotechnologie - est kidnappée. Le lieutenant Karas est alors chargé de la retrouver.
Renaissance est un film d'animation de science-fiction de par sa situation et ses thèmes, mais le film est structuré comme un bon polar. Le flic acharné, la soeur de la victime à consoler, l'enquete qui piétine et les rapports avec les milieux sordides, toutes les pièces d'un polar son réunies. Rajoutez à cela l'aspect visuel en noir et blanc ainsi que les rues du Paris du futur qui mélangent l'ancien et le nouveau et vous obtiendrez l'ambiance parfaite d'un Mike Hammer, rehaussée par un musique sans fausses notes.
Renaissance est aussi une prouesse technique : un mélange d'animation 3D, de motion capture et de dessin, le tout dans un traité strict de noir, blanc et gris à la façon des comics de Frank Miller, dont le public a pu apprécier la patte dans l'excellent Sin City. La motion capture est superbe et donne vie aux personnages, à part sur quelques subtils mouvements où l'on tique un peu. Dommage aussi que la synchronisation labiale soit callée sur des dialogues en anglais, on aurait pu espérer d'un film français d'avoir une version spéciale, surtout que je trouve les dialogues pas mal dans le ton. De leur coté, les décors rendent hommage à Paris, la transformant en mégapole tout en gardant son charme. Un vrai travail d'architecte pour améliorer la ville et lui donner un coté high-tech sans lui faire perdre son âme et ses repères. L'utilisation de la 3D permet des petites touches d'irrationnel comme ces troupes invisibles, les hologrammes et autres petits détails très SF. On notera aussi quelques clins d'oeil aux films du genre : Matrix, Blade Runner, Immortel ou Minority Report. Mais la plus grande prouesse est d'avoir réussi à garder une certaine clareté et précision avec simplement deux couleurs et leurs nuances. Un pari difficile sur le papier qu'il faut absolument voir bouger pour en comprendre la portée. La musique et les bruitages contribuent aussi grandement à l'atmosphère particulière de ce neo-Paris. On a parfois l'impression d'entendre des sons tout droit sortis de Star Wars, ce qui est plutôt flatteur vu la qualité des productions sonores de Lucas.
Renaissance nous plonge au coeur des problèmes de société en faisant un beau pied de nez aux multinationales et leurs produits de beauté. En abordant des thèmes déjà exploités comme l'immortalité, le piratage numérique et les expériences sur des cobayes humains, le film ne se détache pas de par son scénario mais plutôt en mixant les genres pour les adapter au noir et blanc. Plusieurs métaphores et éléments de réflexion jonchent le film de façon subtile pour permettre au spectateur d'entamer sa propre réflexion. Ainsi, une petite scène arbore des couleurs éclatantes; à vous d'en comprendre le sens. Je pourrais vous parler encore longtemps de cette renaissance de l'animation française qui a su tirer parti du style français mais le meilleur moyen de vous convaincre est de vous inviter à vous en rendre compte par vous-même en allant voir le film. Vous ne le regretterez pas.

89

Renaissance pousse à ses limites l'alliance de la technique et de l'art. Un polar SF français comme on n'a pas l'habitude d'en voir où Paris est un acteur à part entière. Dommage que le scénario ne soit pas assez novateur.

Critique de publiée le 17 mars 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • Sans conteste le style graphique
  • Le travail de certains plans entre film et BD
  • La modélisation du Paris futuriste
  • La fin inattendue

Que faut-il oublier ?

  • Un scénario qui semble déjà vu
  • Un regret, la synchro labiale est en anglais

Acheter Renaissance en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Renaissance sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !