75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Renaissance
Renaissance >

Critique du Film d'animation : Renaissance

Avis critique rédigé par Richard B. le jeudi 16 mars 2006 à 1352

Allez le voir, c’est terrible ^^

Parfois pour aborder un film et donner une opinion il faut prendre le recul. Et parfois, il y a tellement d’enthousiasme à la sortie de la salle que l’on a qu’une envie : se précipiter pour écrire quelques mots afin de faire déplacer les foules.
En allant voir ce film à quoi m’attendais-je ? Si je fais un bilan du cinéma français dans l’animation et le fantastique, je pense forcément à Kaena et Immortel. Le premier possédait un monde riche, mais une animation très loin d’être à la hauteur. Kaena avait le mérite d’ouvrir une brèche dans les films 3D français. Puis Immortel pour moi demeure un gros échec autant scénaristique que visuel. Alors forcément en allant voir renaissance j’avais en tête la superbe bande-annonce, mais aussi le passé plus tôt mitigé de l’animation française.
Dès les premières minutes, il se dégage une véritable atmosphère, un croisement entre Sin City de Franck Miller et l’univers de Philippe K. Dick. Tout cela ni dans un New York et ni dans un Los Angeles futuriste, mais bien dans un Paris plus beau que jamais. La mise en scène n’abuse pas des effets 3D et elle est traitée comme un polar noir des années 70. Seules les courses poursuites ou fusillades se permettent quelques ralentis et encore jamais dans l’abus et toujours de manière cohérente. Quant je parle de claque visuelle et d’animation sans reproche, c’est qu’à l’évidence je n’ai rien à redire ou alors tellement émerveillé que j’étais par ce visuel, fait de noir et de blanc, que s’il y avait des défauts techniques, bien, ils me sont passés à côté ! Cependant petit conseil aux futurs spectateurs : prenez une certaine distance avec l’écran, car pour le coup ça peut faire peut-être mal aux yeux (bien que cette phrase s’applique, en terme de film, dans le bon sens).


Ici comme c’est de l’animation il n’y a pas d’acteurs, pourtant ils sont bien là puisqu’il est question de Montion capture comme procédé. Ce procédé technique d'animation est souvent utilisé en premier lieu pour le jeu vidéo ou plus récemment dans le Pôle Express de Robert Zemeckis. Il s’agit en fait d'enregistrer l'intégralité des mouvements de comédiens afin de reprendre leurs interprétations physiques et les appliquer ensuite sur des personnages virtuels. Le résultat est bluffant, car je n’ai eu ni l’impression de voir un film 3D, ni un film live, mais un ensemble visuel cohérent et de narration forte. Bon y’a-t-il des reproches à faire à cet ovni français ? Peut-être un petit : une légère baisse de rythme vers le milieu, pendant une fraction de seconde j’ai dû décrocher du film, mais croyez moi ça n’à pas duré longtemps ; les scènes fortes n’étant pas rares.

La conclusion de

Renaissance porte bien son titre. Puisqu’il permet enfin aux Français d’avoir un film non seulement innovateur, mais en plus digne des plus gros films d’animation Japonais ou Américains. Parfois la restriction budgétaire même aux meilleurs choix, ici c’est le cas et le travail passé par l’équipe depuis 6 ans se voit. Chapeau à toute l’équipe et merci de faire renaître le cinéma français qui se cantonné à son cinéma vieillissant. Il y aura je l’espère : l’avant Renaissance et l’après…J’y retourne !!

Acheter Renaissance en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Renaissance sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Renaissance

En savoir plus sur l'oeuvre Renaissance