75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Princesse Mononoké
Princesse Mononoké >

Critique du Film d'animation : Princesse Mononoké

Avis critique rédigé par Manu B. le samedi 7 janvier 2006 à 0746

La fable écologique

Miyazaki et ses films engagés. Princesse Mononoke se rapproche du voyage de Chihiro au niveau créatif. En effet, j'avais trouvé le voyage de Chihiro irréprochable au niveau technique, Princesse Mononoke reste un ton en dessous, mais d'un niveau très très honorable. Miyazaki a dû se concentrer sur le message sous-jacent de cet anime qui met en scène les esprits, comme pour le voyage de Chihiro, mais dont le message écologique se rapproche plus du chateau dans le ciel. En gros, laissons la nature, évitons de piller notre bonne vieille Mère Nature de ses ressources.
La mise en scène. Miyazaki a merveilleusement mis en scène la Nature en l'incarnant dans des loups, des sangliers, des singes, et l'esprit de la Forêt a pris la forme d'un cerf, un cerf au sourire énigmatique, ni joyeux ni triste, mais empli d'une grande sagesse, capable de sentir les esprits et panser les maux des coeurs purs. De l'autre côté se trouvent les Hommes, des hommes qui même entre eux ne sont pas capables de s'entendre. Il y a les troupes de samouraïs à l'oeuvre, qui pour la cupidité de leur maître, sont en guerre et gagnent des batailles, saccagent les villages, conquiert les espaces. Il y a aussi la forteresse du fer, dirigée par Lady Eboshi, où la technologie a permis l'émergence d'arquebuses, et qui constitue une poche de résistance aux samouraïs. Enfin, voici deux jeunes humains, en plein milieu de la tourmente: la jeune San, appelée Princesse Mononoke, qui a été élevée par les esprits loups, et qui a choisi son camp en combattant Eboshi, et puis il y a le jeune et brave Ashitaka, qui a combattu l'un des esprits perverti par un démon et qui arrive sur le lieu des escarmouches des trois grands belligérants. Ashitaka a du mal à choisir son camp, convaincu que la tolérance est une solution à toutes ces batailles. C'est un grand naïf, mais dont les idées sont pures et qui trouveront peut-être une issue au conflit global. A dire vrai, c'est lui le personnage le plus important de cette fable, car il incarne les idées de tolérance, de défense de la vie à tout prix, qu'elle soit humaine, animale ou végétale. Le titre est d'ailleurs Mononoke Hime, dont la signification est en rapport avec des esprits vengeurs, la Nature contre les Hommes.

La conclusion de

Encore un superbe japananime du maître Miyazaki.

Acheter Princesse Mononoké en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Princesse Mononoké sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Princesse Mononoké

En savoir plus sur l'oeuvre Princesse Mononoké