75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Doom [2005], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mercredi 21 décembre 2005 à 19h07

Rififi sur la planète Mars

Sur la base martienne de Olduvai, l’alerte – rouge – est donnée. En effet, un incident gravissime a eu lieu dans un des modules de recherche archéologique. Un commando de Marines est envoyé pour résoudre le problème, de toutes les manières possibles…
On n’est pas là pour se poser des questions… Cette réplique de Sarge (The Rock) aurait du poser les bases de ce qui aurait pu être un véritable défouloir ludico-cinématographique et flippant. Mais le cinéaste Andrzej Bartkowiak en a décidé autrement, malheureusement pour nous… En effet, il semble qu’il ait plutôt voulu installer un climax angoissant et effrayant dans le pur style Alien. Hélas, en raison d’un montage trop conventionnel, d’une bande originale trop inadaptée et d’une surdose de dialogues inutiles, il échoue complètement en nous offrant une première partie morne et sans aucun suspens. Un ennui amplifié par les prestations insipides de comédiens débitant des lignes de dialogue d’une platitude sidérante.
Du coté du manque d’originalité, le début du film annonce la couleur - après un pré-générique relativement gore et faussement prometteur - avec cette escouade de Marines stéréotypées tout droit sortie d’Aliens, qui vient, comme c’est l’usage, de se faire sucrer sa permission pour s’engager dans une mission spécialement risquée. De plus, comme par hasard, un des hommes du commando voit sa sœur coincée dans le centre, condamné à la quarantaine, un détail qui nous rappelle bien sur Résident Evil. Et la liste des analogies est longue, le centre archéologique rappelle The Relic, le laboratoire nous renvoie à Warning Sign, etc.
Tout cela ne serait pas trop grave si les comédiens ne paraissaient pas si peu motivés dans leur rôle. Outre le très athlétique The Rock, aussi expressif qu’une courgette bouillie, les autres acteurs ne cassent pas trois pattes à un canard si l’on jauge leurs performances, et leurs basiques désaccords internes entraînent de longues discussions qui deviennent très ennuyeuses. En fait, on attend avec impatience un peu plus d’action. Qui finit par arriver…Traquer et Exterminer, le commando a fini par comprendre le message, il était temps.
En effet, la situation s’améliore lorsque Bartkowiak abandonne l’idée de nous faire peur – de toute manière c’est peine perdue – pour nous inviter dans la grande foire du ‘’doom survival’’. Il laisse alors tomber les attaques prédatrices de soldats isolés qui n’ont vraiment rien à voir avec l’idée du soft de ID Software pour envoyer sur les rescapés du commando quelques vagues de zombies surpuissants, mais très cons. Aux bonnes surprises, il faut également ajouter le ‘’pétage’’ de plomb de The Rock qui entraîne un twist scénaristique assez fun. Mais il est déjà bien tard, et ce n’est pas les quelques minutes en vue subjective – une très bonne idée et un bon dosage de timing, plus long aurait été très gavant – qui nous font complètement oublier une heure de somnolence.
Les armes utilisées sont démesurées et font un peu toc, notamment le lance-plasma, mais il faut dire que cela reste dans l’esprit du jeu. Par contre, les effets spéciaux visuels et les maquillages sont très réussis, et les séquences gores sont explicites et bien cadrées. Du coté des décors, on a le minimum syndical pour ce genre de survival à l’atmosphère cloisonné ; des couloirs, des couloirs, encore des couloirs. Mais il n’y a rien à redire, l’ensemble est très réaliste…

La conclusion de à propos du Film : Doom [2005]

Nicolas L.
48

Doom est un demi-echec, avec une première partie terne et sans intérêt mais qui se rattrape quelque peu par la suite. Au final, on obtient une pure exploitation de licence sans aucun génie mais avec quelques moyens exploités par un réalisateur tâcheron mais honnête, largement supérieur à un Uwe Boll, tout de même. Se situant dans la même veine que le premier Resident Evil, Aliens vs Predator et consorts, il n’est ni pire ni meilleur, et c’est bien dommage.

Que faut-il en retenir ?

  • Les effets spéciaux réussis
  • La dernière demi-heure
  • La séquence subjective
  • Une dose honnête de gore

Que faut-il oublier ?

  • Scénario basique
  • Manque de rythme durant presque une heure
  • Les acteurs risibles

Acheter le Film Doom en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Doom sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Doom

  • Voir la critique de Doom - le jeu de plateau : Bourrinage jouissif sur un plateau
    85

    Doom - le jeu de plateau Critique du jeu de société par Nicolas L.

    Bourrinage jouissif sur un plateau : Plus rapidement maitrisé et nerveux que Descent : voyage dans les Tenèbres, Doom, le jeu de plateau est un excellent jeu d’affront…
    Temps de lecture : 10 mn 35

  • Voir la critique de Doom 3 : Doom 3 version PC
    75

    Doom 3 Critique du jeu vidéo par Manu B.

    Doom 3 version PC : Si graphiquement, le jeu est bien meilleur que ses précédents volets, il demeure une ombre au tableau, le problème de la gestion …
    Temps de lecture : 2 mn 55

  • Voir la critique de Doom 3 : Ils sortent presque toujours en pleine nuit...
    55

    Doom 3 Critique du jeu vidéo par Jean-André

    Ils sortent presque toujours en pleine nuit... : Doom 3 , qui bénéficie d’un prix très accessible du fait de sa lointaine date de sortie (une quinzaine d’euros) , comblera certain…
    Temps de lecture : 3 mn 28

  • Voir la critique de Doom : Un Doom soporifique ?
    20

    Doom Critique du film par Richard B.

    Un Doom soporifique ? : Doom est soporifique, un comble pour un jeu vidéo avant tous qui c’est fait la réputation du top du bourrinage. C’est long a comme…
    Temps de lecture : 3 mn 3

  • Voir la critique de Doom 3 : Doum Doum Doum
    50

    Doom 3 Critique du jeu vidéo par David Q.

    Doum Doum Doum : On l'attendais depuis plus d'un an, Doom 3 était censé révolutionner le genre. Bien que Doom 1 et 2 aient été les précurseurs des …
    Temps de lecture : 3 mn 41