75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Doom 3 >

Critique du Jeu Vidéo : Doom 3

Avis critique rédigé par Jean-André le mercredi 8 février 2006 à 11:20

Ils sortent presque toujours en pleine nuit...

Doom, c’est certainement le FPS le plus culte de toute l’histoire du jeu vidéo. Alors que les FPS contemporains s’acharnent à multiplier les prouesses d’interactivité, à peaufiner une intelligence artificielle épuisante, à intégrer des phases d’infiltration et à lorgner du côté des jeux d’aventure, le bébé difforme d’id Software fait plutôt tâche en la matière.
Lumière , s'il vous plait!
Dans Doom 3, le joueur sera amené à mettre une correctionnelle à tous ces monstres qui ont tendance à mettre le désordre (et surtout à foncer sur vous sans réfléchir) dans une station sur la planète Mars en utilisant un arsenal complet mis à votre disposition - du pistolet au fusil à plasma, en passant par le lance-roquettes et la tronçonneuse (même si le shotgun sera votre meilleur ami 95% du temps).
Mais cet arsenal est hélas rapidement obsolète car vous évoluez la plupart du temps dans l’obscurité. Et notre héros, pourtant relativement costaud pour résister à toutes ces bêtes sans véritable cervelle, se révèle être en fait un véritable manchot car ce dernier n’est pas capable de tenir en même temps une arme conséquente en poids et une simple lampe torche.
Moralité : le joueur est obligé d’alterner le plus clair de son temps lampe torche et arme à feu , le tout en tirant un peu n’importe où , faute de lumière. L’idée, digne du réalisateur Uwe Boll, qui pourrait sembler séduisante au début , se révèle particulièrement mal pensée : l’effet de peur , censé être renforcé par cette obscurité omniprésente , disparaît très rapidement au profit d’une frustration grandissante au fil des niveaux.

Je t’ai trouvé! Attends , je range ma lampe , tu bouges pas…

Autre tâche à ce tableau : la durée de vie . Une quinzaine d’heures passés à tirer sur tout ce qui bouge suffit à désinfecter définitivement la station. Malgré des efforts au niveau du scénario comparés aux précédents opus, ce dernier ultra linéaire et scripté au possible convaincra n’importe quel joueur qu’il est temps de passer à un autre FPS si il a eu le courage de le finir.
Côté technique?
Hormis ces cruels défauts , il faut bien admettre que , techniquement , le jeu s’en sort très bien grâce au moteur graphique qui gère brillamment l’affichage de textures de grande finesse et bénéficiant de contrastes ombre/lumière tout simplement saisissants. L’animation se révèle particulièrement réussie , autant chez les personnages que les (nombreux) ennemis.
Bénéficiant d’un univers ultra réaliste et particulièrement immersif, Doom 3 s’impose comme l’un des plus beaux jeux dans le genre. Revers de la médaille, vous aurez besoin d’une bonne configuration pour pouvoir jouer correctement.
Rajoutez à ce jeu les effets de surprise (les monstres qui apparaissent lorsque vous pensiez pouvoir récupérer des munitions tranquillement, ou ceux qui surgissent des bouches d’aérations et des trous dans les murs… ) particulièrement bien incrustés dans le jeu qui vous feront sursauter plus d’une fois. De plus, l’excellent environnement sonore et ses thèmes oppressants (quelques touches de gore bien réussis) vous immerge dans une ambiance digne des meilleurs films du genre. En effet, les concepteurs ont pris soin de réaliser des effets sonores terrorisants : on reste toujours sur nos gardes , l’oreille tendue afin de distinguer la respiration d’une bête sans pitié décidé à vous transformer en une infâme bouillie . On se surprend même à avoir peur du bruit de ses propres pas…

55

Doom 3 , qui bénéficie d’un prix très accessible du fait de sa lointaine date de sortie (une quinzaine d’euros) , comblera certainement votre envie de vous défouler dans ces dédales de couloirs à la chasse aux monstres dans une ambiance oppressante réussie. Mais ce produit , pourtant techniquement très bon, ne vous proposera rien d’autre qu’un continuel blast sans réflexion et sans véritable profondeur . Un goût d’inachevé qui prive ce titre sans personnalité et peu novateur de référence en la matière. Dommage.

Critique de publiée le 8 février 2006.

Que faut-il en retenir ?

  • Qualité technique
  • Bande sonore convaincante

Que faut-il oublier ?

  • Une faible durée de vie
  • Linéaire et sans profondeur

Acheter Doom 3 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Doom 3 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !