75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Jeu Vidéo : Doom 3
Doom 3 >

Critique du Jeu Vidéo : Doom 3

Avis critique rédigé par Manu B. le mercredi 31 janvier 2007 à 1330

Doom 3 version PC

Doom, le jeu culte des années FPS...
Créé en 1993, Doom est un FPS maintenant considéré comme culte. Avec d'autres jeux qui ont eu un succès considérable (Quake, Half Life et le terrible Duke Nukem), ils ont marqué des générations de joueurs, dont votre humble serviteur...
Puis Doom 2 est sorti en 1994 pour compléter l'aventure, ainsi que le Final doom en 1996.
Enfin, dernier né de la série: doom 3 est sorti en 2004.
Votre mission, si vous l'acceptez, est de revêtir votre combinaison de marine et de partir à la chasse aux morts vivants et aux affreuses bestioles qui errent dans les couloirs de la base de Mars, où vous avez échoué, idiot que vous êtes.

Doom 3: des graphismes améliorés
Doom 3: des graphismes améliorés

Le nouveau moteur 3D de ce jeu nous permet avec l'utilisation de l'open GL d'avoir de très beaux effets de relief, que ce soit sur les textures ou bien des effets de lumière. Le tout rend le jeu plutôt réaliste et devient très prenant au fur et à mesure de l'avancée dans le dédale de la base. Si côté baston et tir à gogo, on a son lot, avec tout l'arsenal qu'on trouve au fur et à mesure (la tronçonneuse, hé hé), les capacités sont nombreuses. De même le PDA nous permet est intéressant dans la mesure où l'on connait peu à peu la vie au sein de cette ville, à travers les témoignages des membres des différentes équipes présentes au moment du crash.
Doom 3: des monstres, des monstres...
Doom 3: des monstres, des monstres...

doom 3: des morts vivants et des morts vivants
doom 3: des morts vivants et des morts vivants

La zone d'ombre de ce jeu provient d'une partie de la gestion de la lumière puisqu'il est impossible de tenir la torche lampe et l'arme, ce qui nous oblige parfois à tirer dans le noir, comme un malade, pour s'apercevoir qu'on a plombé une armoire.
L'autre souci est cette ressemblance trop évidente avec le half life d'il y a 10 ans: scénario, ambiance et linéarité très similaires. Du coup, doom 3 souffre d'un très gros manque d'originalité par rapport à tous les jeux qui sont sortis ces dernières années (comparons au dernier Half life 2, par exemple, dans lequel les scénaristes se sont décarcassés pour trouver une histoire et une trame originale, avec une interactivité avec l'environnement - cf le pistolet antigrav - ).
Ceci étant dit, le jeu est plutôt fluide grâce à ce moteur, la difficulté étant ajustée correctement selon que l'on un newbie, ou bien un maître de guerre. Les sensations d'oppression sont nombreuses et vous procurera des sursauts de temps en temps, grâce à l'atmosphère tendue tout au long de l'histoire.
Au final, Doom 3 aurait pu être un magnifique jeu, mais de gros défauts sur la jouabilité en ont fait un beau produit. Dommage.

La conclusion de

Si graphiquement, le jeu est bien meilleur que ses précédents volets, il demeure une ombre au tableau, le problème de la gestion de la lumière. Seule façon de s'en tirer: tirer dans le noir.

Acheter Doom 3 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Doom 3 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Doom

En savoir plus sur l'oeuvre Doom