75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Monstres & Cie
Monstres & Cie >

Critique du Film d'animation : Monstres & Cie

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 1 novembre 2005 à 0732

Rire et émotion

Pixar a misé sur des monstres pour nous faire rire. Riche idée que voilà !
Monstres & Cie nous raconte l'histoire de 2 monstres, l'un étant un champion toutes catégories pour faire peur aux enfants et l'autre étant... et bien son coach ! Car la société des monstres, une société imaginaire est basée sur l'industrie de la peur des enfants, la nuit, lorsque les ombres s'allongent, lorsque les portes des placards s'ouvrent en grinçant. La peur fournit le courant pour "Monstreville".
C'est alors que notre champion qui ressemble à un gros chat tombe sur une petite fille "bouh" (faute d'autre appellation) qui, loin d'avoir peur, le fait tourner en bourrique ! Tel est pris qui croyait prendre.
Les images de synthèse sont de toute beauté et ça faisait bien longtemps qu'un anime de m'avait pas autant fait rire. L'industrie du dessin animé a depuis confirmé qu'elle n'était pas morte.
Outre le personnage de Bob, la petite fille est extraordinaire avec son petit air innocent mais mutin. Mais loin d'être une cascade de gags, Monstres & Cie a une intrigue et une morale qui ravira les enfants et les plus grands.

La conclusion de

Un scénario qui vous fera passer du rire aux larmes.

Acheter Monstres & Cie en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Monstres & Cie sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Monstres & Cie

En savoir plus sur l'oeuvre Monstres & Cie