75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
La cité des crânes >

Critique du Roman : La cité des crânes

Avis critique rédigé par Donuts le mercredi 21 septembre 2005 à 08:09

La cité des crânes

Thomas Daezzler en a marre de la France. Il en a marre à tel point qu’il décide de tout plaquer et de partir pour l’Asie du sud Est et plus précisément : la Thaïlande. Là commence pour lui une nouvelle vie. Il rencontre quelques filles et trouve un job de videur dans un bar à pute (ben oui, on est en Thaïlande !). Bref, tout ce passe bien pour lui, jusqu’au jour où un agent de la république invisible, une organisation secrète, le contact pour une mission au Laos.
A la lecture du quatrième de couverture, on peut s’attendre à un roman d’espionnage, voir un roman d’action. Mais pas du tout. La première partie du roman est un voyage à la découverte du Sud Est asiatique. De ses mentalités encore touchées par les retombées de la guerre du vietnam. Attendez vous donc à un peu de dépaysement.
La seconde partie du livre quand à elle tend plus vers le roman d’aventure. Le « héros » doit survivre en traversant une jungle dense et sauvage pour, peut être, atteindre la cité des crânes.
Quel est le passé de Thomas ? Qui sont ces sociétés secrètes ?
Ben on ne sait pas trop en faite… Le coté « société secrète » et le passé trouble du personnage principal n’est en faite qu’effloré. Cette trame de fond n’est qu’un prétexte pour mettre en situation cette quête vers l’aventure.
Alors ? La cité des crânes décevant ? Non. Pas du tout.
Parce qu’il ne faut pas oublier que l’histoire est soutenu par la plume de Thomas Day. Pour ceux qui ont l’habitude de lire cet auteur, on retrouve ici avec plaisir son style d’écriture rapide, violent et incisif. Les personnages sont très humain, de par leurs états d’âmes, mais surtout leurs défauts. Même si l’aspect cru et choc de certaines scènes peuvent freiner certain, le livre se révèle être en faite beaucoup plus profond qu’il n’y parait.

70

Un roman d’aventure à l’intrigue un peu légère, mais qui se révèle être très prenant (envoûtant ?). D’ailleurs, je l’ais lu en une journée, et ça c’est un signe qui ne trompe pas… Et pour 14 €, un voyage dans le Sud Est Asiatique avec pour guide Thomas Day : ça ne se refuse pas.

Critique de publiée le 21 septembre 2005.

Acheter La cité des crânes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La cité des crânes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !