75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Hidden II >

Critique du Film : Hidden II

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 19 juillet 2005 à 08:35

Une suite qui devrait se cacher !

Série B qui avait créé la surprise en 1987, Hidden dut attendre 1994 cependant pour se voir coltiner de cette suite. Quinze ans ont passé entre le premier volume et ce second. Le film pour faire la liaison d’ailleurs reprend plus de dix minutes du précédent et à travers quelques plans essaie de justifier une suite. En effet, rien qu’un petit organe de l’Alien suffit non seulement à le recréer mais en plus à le multiplier… Dix minutes qui en plus de nous rappeler le film de Jack Sholder, nous rappellent aussi à quel point le premier était maîtrisé à côté de celui-ci réalisé par un certain Seth Pinsker qui n’a pas fait grand chose dans sa carrière, et vu le résultat il est difficile pas difficile de comprendre pourquoi.
Le plus difficile ici c’est d’essayer d’être surpris, en deux secondes, on sait que la jolie demoiselle va tomber amoureuse de son Alien protecteur, en deux secondes, on devine que les méchants auront forcément des gueules de méchants de tout le long. Et en deux secondes les incohérences avec le premier sautent aux yeux. Dialogues plats, mise en scène tout aussi plate digne des meilleurs somnifères, intrigue aussi passionnante que si mon voisin jetait ses poubelles… bref la question n'est pas de trouver les défauts mais plutôt les qualités. Alors en cherchant bien l’actrice Kate Hodge a beau livrer une pitoyable prestation, elle a un joli minois… ce n'est pas beaucoup mais il faut se contenter de peu.

5

Si Hidden 1 n'avait pas à se cacher et se trouvait être une véritable surprise, cette suite obtient l’effet totalement inverse. Il est difficile d’imaginer que quelqu’un aurait pu inventer pire suite. Le seul moyen de justifier sa vision est s’il y avait besoin de rappeler le travail de Sholder sur le premier, ou de vous rappeler qu’un film peut être aussi très mauvais.

Critique de publiée le 19 juillet 2005.

Que faut-il en retenir ?

  • Rien de rien

Que faut-il oublier ?

  • Dialogues plats
  • Incohérences
  • Long et chiant

Acheter Hidden II en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hidden II sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !