75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
L'Exorciste : Au commencement >

Critique du Film : L'Exorciste : Au commencement

Avis critique rédigé par Richard B. le lundi 29 novembre 2004 à 02:42

Tournage maudit, film entre deux eaux.


Ce nouvel Exorciste avait tout du projet maudit dès le départ, et le voir enfin sur écran laissait présager le pire. Tout d’abord, ce fut une multitude de scripts, et de réalisateurs qui se désistaient (dont Frankenheimer, le réalisateur du premier film en 73).
Paul Schrader (La Féline, American Gigolo) finit par accepter de réaliser le film, et ce fut lors de la projection du film avec la production Morgan Creek que celui-ci fut renvoyé, pour divergence sur l’approche du film (la production voyait un film plus saignant alors que le réalisateur souhaitait un film essentiellement psychologique). Renny Harlin arrive alors pour retourner des scènes, afin de correspondre davantage à l’attente des producteurs. Il faut dire que suite aux échecs successifs de L’île aux Pirates, Au revoir à Jamais et Driven, le réalisateur n’a pas trop le choix et va jouer les toutous disciplinés. Ce qui ressort donc au final de cet Exorciste c’est un total manque de personnalité et de parti pris de mise en scène. De plus, le montage souvent abrupt tend à prouver un collage de plusieurs morceaux.
Par contre, la surprise est que le film est loin d’être aussi mauvais que l’on aurait pu croire, et deux ou trois scènes sont même très intéressantes, comme une scène où on assiste à un gamin se faisant dévorer par des hyènes, ou encore à la naissance d’un bébé mort-né plutôt efficace. De même, l’agonie de l’ancien prêtre, suite a un passé douloureux, est plutôt efficace, aidée en cela par une très bonne interprétation de Stellan Sarsgard (Ronin, Peur Bleue, Amistad,…).Le plus troublant étant que Sarsgard ressemble en plus jeune à Max Von Sidow dans l’Exorciste et se révèle un choix vraiment judicieux a tous points de vue.
Les effets spéciaux sont eux hélas très mitigés. Si les effets gores sont soignés, dès que l’on se retrouve avec des décors numériques, comme le Caire, cela frôle le grotesque voire la faute de goût. Et donc encore une fois l’Exorciste se retrouve pris entre deux eaux, mélangeant le très bon au médiocre.

47

Dire que l’Exorciste, au commencement, aurait put être aussi bon que le premier film n'est pas loin de la vérité. Des idées riches sont bien présentes mais le montage médiocre, la mise en scène sans personnalité et les images numériques ratées sabordent le projet. Pas désagréable, même meilleur que l’Hérétique et que l’Exorciste la suite, mais encore très loin de recréer l’ambiance du premier et même de figurer dans la liste des indispensables.

Critique de publiée le 29 novembre 2004.

Acheter L'Exorciste : Au commencement en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Exorciste : Au commencement sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !