75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Gear of Wars 2 : une "preview" du jeu

Publié il y a 8 ans par Richard B.

Marcus Fenix est de retour !

Qui ici n’a jamais entendu parler de Gears of War ? Véritable hit de Microsoft ayant contribué à vendre un grand nombre de X-box 360 à lui tout seul et encore aujourd’hui au top 10 des jeux les plus joués sur le « live ». Autant dire qu’Epic Games avait tout intérêt à concevoir une suite à la hauteur du premier, surtout que la plupart des fans l’attendent avec impatience Invité pour tripoter de la manette pour se faire un premier jugement sur le jeu, voici donc mes premières impressions sur Gears of War 2, jeu attendu par beaucoup de « Gamers » !
En premier lieu, nous avons eu le droit à une petite démonstration du jeu en « campagne solo ». Même si ce n’est pas la partie sur laquelle nous avons passé le plus de temps, nous avons pu retrouver les Locustes s’attaquant à un convoi dans lequel Marcus Fenix (vous) va devoir tout faire pour survivre. Nous avons pu juger de la difficulté de ce mode puisque celui en charge de nous faire la démonstration a dû s’y reprendre en 3 fois pour passer les premières minutes, tout en descendant le niveau de difficulté au plus bas pour enfin y arriver (à sa décharge, il s’était mis au plus haut niveau au départ de sa démonstration).

Une fois le convoi passé, nous retrouvons un game-play plus traditionnel, du moins plus proche de ce que les joueurs ont vécu sur le premier Gear of War. Les premières impressions sont vraiment positives, bien que graphiquement le jeu semble à peine plus beau que le premier (le moteur est celui d’Unreal Engine amélioré), les décors semblent par contre proposer un champ de vision plus large et surtout un plus grand nombre d’extérieurs. Bref, c’est vraiment beau et impressionnant, mais la claque avait déjà eu lieu sur le premier volet, il s’agira donc ici de petits plus, en tout cas au début du jeu, seul moment que nous avons pu voir.
Le scénario quand à lui semble prenant. Comme son prédécesseur, ils ont gardé l’option de jouer l’aventure en mode coopération avec un ami (en réseau ou en local). De quoi avoir de bonnes heures de jeux en solo ou bien à deux ! Au rang des nouveautés, Marcus semble avancer plus rapidement que d’habitude, il traine moins la patte. Hormis cela la jouabilité est toujours la même, on met donc très peu de temps à se réhabituer aux contrôles, d’autant que dans le domaine le jeu était déjà plutôt bien pensé.
Côté multijoueur Microsoft et Epic Games semblent avoir mis le paquet. On retrouve les mêmes modes que sur le premier, mais avec de nouvelles « Maps » et plein de petites améliorations en plus. Vous pourrez désormais par exemple jouer avec ou contre des bots, ou encore vous affronter en pleine montagne tout en faisant bien attention à une potentielle avalanche qui rendra la lisibilité du champ de bataille plus difficile pour vous et votre adversaire pendant un moment. Une fois touché vous pourrez, comme dans le mode solo, ramper au sol pour demander secours à un équipier pour revenir fracasser de l’adversaire, à moins que ce dernier vienne vous achever en vous tirant une dernière fois dessus, ou en allant vous fracasser le crâne. Ça saigne beaucoup, encore plus que sur le premier. Les sadiques prendront donc beaucoup de plaisir.

Une des autres nouveautés que nous avons aussi pu essayer est le mode « Hordes » dans lequel le but est de tenir le plus longtemps face à l’adversaire. L’ennemi arrive par hordes successives de plus en plus nombreuses et puissantes jusqu’à devenir un véritable enfer façon Starship Troopers. Véritable « Survival », vous et vos équipiers (Mode à 5 joueurs) devrez tenir le plus longtemps possible pour rentrer dans la légende du « live ».
Au final, si « Gears of War 2 » joue essentiellement sur la continuité, il ne déçoit pas. Au contraire, il se révèle complètement immersif, il devient très difficile de poser la manette une fois celle-ci dans vos mains. Barbare, sanglant, beau, jouissif, voilà bien un gros jeu façon « blockbuster » qui devrait encore une fois cartonner et combler tous les joueurs, voir attirer encore de nouveaux acheteurs de X-Box 360 grâce à un futur pack jeu+console.

Source : scifi-universe.com

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la SF en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »