75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Preview : On a joué à Gears of War 3 !

Publié il y a 6 ans par Sylvain T.

Nous avons pu jouer au nouveau mode multijoueur du troisième opus de la série phénomène !

La démo de Gears of War 3 du Paris Games Week n’était pas dédiée au mode solo, pour ce dernier il va falloir patienter encore un peu, mais au multijoueur. Il faut dire qu’il est l’essence même de la licence et lorsque l’on nous a conviés pour essayer Beast, le nouveau mode multi du titre, l’impatience était de mise. Le but de ce dernier reste pourtant assez simple puisque vous incarnez des Locusts, les grands méchants du jeu, sous différentes formes, et vous êtes confronté à des vagues de soldats humanoïdes vous empêchant d’avancer. L’objectif est clair, vous devrez en décimer un maximum afin de débloquer des unités supplémentaires. Chaque kill vous donnera donc droit à des points et à des bonus plutôt sympathiques.

Car Beast se distinguait surtout par le nombre d’unités Locusts présentes. En clair, et même s’il s’agissait d’une démo, elles étaient particulièrement nombreuses et surtout, plutôt diversifiées. La coopération sera d’ailleurs de mise si vous ne souhaitez pas voir votre troupe mourir sous vos yeux. Et pour cause, selon l’unité que vous incarnerez, vous jouerez un rôle plus ou moins décisif dans la tuerie d’humains. Si vous préférez, un Butcher sera par exemple l’une des classes préférées des aficionados du bourrinisme qui ne jure que par une gigantesque hache permettant de mettre ko un adversaire. Les plus discrets eux, se redirigeront vers une classe plus rapide, qui servira à dégager le chemin en vous faisant exploser. L’intérêt étant ici de tuer toute une équipe en même temps et pas qu’un seul ennemi à la fois. Ces multiples possibilités d’approches nécessiteront donc forcément une connaissance accrue des différentes cartes proposées : celle dont nous disposions était par exemple un vestige d’un temple avec son lot d’escalier, de colonne et autres joyeusetés.

Les classes sont nombreuses, on l’a dit, et sont surtout complémentaires. Inutile d’être des plus de deux à utiliser une classe en particulier, si vous souhaitez emmagasiner un maximum de point, il vous faudra un soigneur. Le but étant surtout de protéger vos coéquipiers utilisant des unités plus lentes le temps qu’ils atteignent la cible. L’I.A. étant plutôt bien ficelée, si elle se sent menacée, elle se repliera pour mieux revenir avec des munitions et des armes supplémentaires. Rien n’est laissé au hasard, et les fans de la série ne seront pas trop dépaysés, certaines classes disposant du même gameplay que Marcus, le héros que vous incarnez en solo. Avec Gears of War 3, Epic Games s’offrira sans doute un ultime épisode pas forcément révolutionnaire (que ce soit du côté de la jouabilité ou des graphismes, le moteur ayant finalement peu évolué), mais qui devrait toutefois faire date race à ses modes multijoueurs assurant du fun à toute épreuve, Beast en faisant parti avant même son lancement prévu pour l’automne 2011 exclusivement sur Xbox 360.

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie du fantastique en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »