La septième édition des Démiurges en Herbe a commencé

Publié il y a 2 ans par Vincent L.

Découvrez la thématique de cette année...

La septième édition du concours des Démiurges en Herbe a commencé, et durera jusqu'au 17 novembre prochain.

Les Démiurges en Herbe est un concours de création de jeu de rôle en temps limité. Les candidats doivent écrire en temps limité un jeu "complet" (lettre d’intention, univers, système de jeu, scénario). Il vise à promouvoir la création de jeux de rôles amateur, et peut-être servir de tremplin vers l’édition professionnelle. Les deux premières éditions avaient par exemple amené à la publication d'un recueil des meilleurs jeux, le lauréat de la 3e année avait été publié dans Jeu de Rôle Magazine. Quant à Billet Rouge, édité par les Ecuries d'Augias, il s'agit du vainqueur de la 4e édition. Mais les jeux non-primés ne sont pas en reste, puisque Mississippi (édité par Les XII singes) est également à l’origine un jeu des Démiurges… qui n’avait pas franchi le premier tour.

Comme l'année dernière, la thématique du concours s'articule autour d'un tryptique : 
• Jeu(x) et conflit(s)
« La passion des hommes pour le merveilleux est telle qu’ils sont prêts à lui sacrifier la raison » Napoléon Bonaparte.
• une photo de Tom Purcell que vous trouvez sur le Forum Forgesonges

Il est encore temps de participer et de vous y mettre. Alors foncez !

 

Voulez-vous en savoir plus ?

Le règlement du concours

Le forum de Forgessonges

La page Facebook officielle du concours

Lien permanent de partage | Source : Communiqué de presse

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »