75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Boulevard de la mort ► Critiques & avis sur le film

Critiques du staff sur le film Boulevard de la mort

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • 55

    La critique de Nicolas L. : Stuntman from Hell and Bloody Chicks

    Pour résumer mes propos, je dirais que la deuxième partie, vraiment excellente, rattrape un peu les égarements d’un début laborieux au cours duquel Quentin Tarentino se contente trop de rejouer à nouveau le vide-grenier de vidéo-clubs. Malgré d’évidentes qualités narratives, Death Proof (traduit en français par le ridicule Boulevard de la Mort), au final, ne m’a guère emballé. J’y ai trop vu l’image d’un cinéaste qui n’avait presque plus rien à dire, comme s’il n’arrivait pas à dépasser ce stade d’auteur référentiel qu’il véhicule depuis ses débuts. A sa décharge, il faut signaler qu’il est vraiment dommage qu’en France, le film ait été privé de son concept de grindhouse, juste pour la thune (ce qui nous prive de plus de fausses bandes annonces d’Eli Roth et de Rob Zombie). Jusqu’alors, Tarentino agaçait ou séduisait, il entre dans la phase où il laisse presque indifférent. Et ça, ce n’est vraiment pas bon pour lui. Espérons que ce demi-echec le fasse réfléchir sur son avenir…


    Lire la critique complète de Boulevard de la mort par Nicolas L.

  • 40

    La critique de Richard B. : Quentin, pas vraiment mortel ton film !

    Un film aux allures appétissantes, mais au final se révélant hautement mensonger. On nous avez promis un hommage aux films Grinhouse, à un slasher routier, on se retrouve devant un film lisse jouant sur les mêmes idées que les précédents Tarantino. Seules les vingt dernières minutes réveilleront le spectateur de ce faux slasher frimeur et prétentieux. Dommage que les fausses bandes-annonces et le film de Rodriguez ne soient plus du programme, car peut-être que la version courte du Boulevard de la mort aurait été plus facile à digérer accompagné de ses autres garnitures.


    Lire la critique complète de Boulevard de la mort par Richard B.

Donnez votre avis sur le film Boulevard de la mort

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (3)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 40
    Boulevard de la mort est un bout de film qui s'est démarqué de son maître. A l'origine, Grindhouse, qui est un film que Tarantino et Rodriguez ont conçu sur le modèle du cinéma populaire (grindhouse en argot américain) des années 1970 à la série Z. Ce film développe une fade allusion à la série B ou Z ?, et se trouve ainsi détraqué et, en partie, pastiche.

    Le montage est brutal, maladroit, voire penaud. Sur les zooms, on dirait du George Lucas qui s'expérimente sur du Star Wars mal fait lors de l'Episode II.

    Gratuité de violence face à des bouts de scènes naïves et fadasses, Tarantino tente une approche de certains sujets qui lui sont intimes, sur lesquels il joue avec une matière autobiographique et une source cinématographique dont il a le secret et la respectable connaissance, pourtant un peu trop étalées aux yeux du spectateur.

    Deux séquences de poursuite en voiture occupent hélas peu de place dans le film, ce qui est dommage, mais avec derrière une volonté de combler par effets visuels intenses un manque évident scénaristique. (Bonne nouvelle, il n'y a pas d'effets spéciaux). En gros, une ou deux poursuites plutôt réussies dont une scène de crash intéressante filmée sous toutes coutures et des cascades sympatoches.

    Bavardages incessants et sans fond; trop, beaucoup trop d'allusions à ses films et productions précédentes (Tarantino n'est pas aussi discret comme il le fut auparavant pour poser ses pièces de puzzle à discerner comme un jeu pour un officionado de films en films)...et l'on est loin du tour de table viril et vif de Reservoir Dogs...

    Pied-de-nez absolutiste au plus que troisième degré, (ce qui a valu une salve d'applaudissements de dégénérés en salle, épatés par le visuel en oubliant ainsi le véritable ciment du film : le scénario), on en prend plein les yeux pour pas un rond, les dialogues aucunement d'anthologie et l'on perd le fil des discours qui ont un fond un peu machistes et niais.

    Reste une prestation intéressante de Kurt Russell, et des idées de Tarantino au bon vouloir de placer une sorte d'acteur sur le déclin, aussi bien en rôle qu'en vraie vie (cf : Michael Madsen dans le rôle de Budd pour Kill Bill).

    Cà ne prend pourtant pas.

    Musicalement parlant, Tarantino sait qu'il peut jouer de son influence musicale et de son choix qu'il sait bon. Or, non pas qu'elles soient ici mauvaises, ces chansons sont lâchées une par une, à l'image du Juke Box que l'on voit dans le film (c'est aussi un rendu volontaire, à l'image de cet appareil), musiques enchainées les unes aux autres pour combler ces blancs amorphes du film... Véritable "bouillabaisse" (copyright Laurent huhu !!!) musicale au final, qui semble sonner faux...

    Ce film est parsemé de quelques bonnes montées (d'adrénaline, de trames)...et de fortes dégringolades. Ce qui fait de ce film mauvais mais ayant pourtant un bon fond, de rendre hommage aux années 70 et 80 de par les cinémas de quartier; mais me fait pourtant donner une attribution de pseudonyme à notre cher réalisateur de Tarantinul ? Tarantounaze (copyright Jérémy huhu !!) ? Tarantinouille ?, bref un raté enchainé et lié de près au tout autant mauvais épisode réalisé des Experts.

    Ayant toutefois une très grande admiration pour ce réalisateur et une immense appréciation de ses compositions, à voir si vous êtes curieux ou en manque de distraction; aux autres, je le clâme haut et fort, passez votre chemin ou armez vous de pop-corns (c'est ce que Tarantino cherche après tout ?).

    JC.
    Dark Kador
    le 12 juin 2007 22h25
  • 70
    Pour faire votre choix:

    - Vous aimez les dialogues à la Tarantino (Attention overdose).
    - Vous aimez que le scénario dérape à un moment donné comme Tarantino sait le faire?
    - Vous aimez les gonzesses chaudasses, qui ont pas froid aux yeux, et les Muscles Cars ?

    Si vous répondez oui, pas de problème, jetez vous sur le film, sinon passez votre chemin.

    PS: si oui, pour un trip total façon Tarantino, je vous conseille fortement de voir Vanish Point (Point limite Zero) avant Death Proof. Si vous êtes courageux, vous pouvez même enchainer sur Planet Terror :)
    Manu
    le 20 octobre 2007 17h13
  • 50

    Quelle déception que ce film de série B, réalisé par le maître Tarantino. La première partie se montre plutôt intéressante avec des effets graphiques agréables et une montée en tension intéressante mais la seconde partie sent bon le nanard avec une mise en scène grossière et des acteurs juste insipides. Tarantino aurait dû s'arrêter à la première moitié de son film.
    G7K
    le 19 novembre 2016 01h29

5 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 50 sur 100.