75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Les origines ► Critiques & avis sur le film

Critiques du staff sur le film Les origines

Les critiques de nos experts et passionnés.

  • 80

    La critique de Richard B. : Les évadés de la planète des singes

    Ce mois d'août 2011 semble qualitativement riche pour les passionnés de pellicules que nous sommes. La Planète des singes : les origines est, là encore, une bonne surprise et surtout une belle réussite. Certes, le film ne peut pas prétendre accéder au piédestal sur lequel trône le film de Schaffner, mais il est le type de grosse production que l'on aimerait voir plus souvent. On y trouve un véritable engagement, un scénario plutôt bien écrit, une mise en scène bien pensée et il y a de vraies nouvelles idées apportées par rapport aux films initiaux. Remake ? Reboot ? Préquelle ? Peu importe le terme qu'on lui donnera, la franchise semble renaître enfin de ses cendres et s'il y a une suite, et qu’elle est accompagnée de la même équipe et faite avec autant de conviction, on est partant !


    Lire la critique complète de Les origines par Richard B.

Donnez votre avis sur le film Les origines

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (4)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 100
    c'est un film ou on se s'ennui pas du debut a la fin , l'histoire est trés bien mené et extrement émouvante
    raiken
    le 14 août 2011 23h15
  • 90
    ce film est vraiment incroyable il y a tout ce faut pour faire le film de science parce que le voisin on voit toute l'histoire de la fin du premier en faite il est a fait comme franklin au milieux du film en faite à la fin il saigne du nez mais en faite qu'il est infecté et en faite il va infecté tous son avion et deux semaines après le monde en faite dans le premier de 2001 avec en réalisateur tim burton on voit a la fin qua la fin il y a plus personne sauf des singes parce 'que c'était le voisin qu'il a infectés ces pour que sa s'appelle la planètes des singes les origines fascinant non a une prochaine fois
    big men
    le 18 août 2011 12h58
  • 80
    J'ai apprécié ce film car comme l'a dit raiken, il est émouvant et il a un coté un peu philosophique par rapport à la place de l'homme dans le règne animal.
    mastor11
    le 19 août 2011 19h56
  • 40
    S'il est divertissant à regarder sur sur le moment, purement du point de vue du spectacle, le film, et son scénario en particulier ne tiennent pas la route si on y regarde de plus près. Juste un exemple pour montrer l'inanité scientifique et philosophique du discours : le point d'orgue de l'évolution du singe vers l'humanité, c'est le fait qu'il se mette à parler (un mot d'abord, puis trois). Outre l'aberration anatomique que cela représente, si on imagine les singes développer un langage parlé, les sons employés seraient bien différents. Mais le véritable problème est que le héros primate utilise déjà, et depuis son plus jeune age, une langue, à savoir la langue des signes, qui est une véritable langue, en tous points comparable aux autres langues. Il est du reste, capable d'exprimer des idées comme de demander s'il est un animal de compagnie : ce qui est est pour le moins étonnant, car cela montre qu’il a conscience de lui-même, de sa position par rapport aux autres etc., et interroge sur le statut de cet être, pas un humain au sens strict (selon la classification des espèces), mais plus un animal. Mais, non, le plus fort c'est quand même qu'il imite l’homme en articulant trois mots... Les sourds et muets apprécieront de voir leurs langues ainsi considérées comme inférieures au langues parlées.
    De plus le manichéisme qui montre les animaux plus humains que les humains, thèse à la fois anthropocentrique (l’évolution ne peut que mener à ressembler à l’homme) et naïve (l’animal est naturellement bon, c’est la société qui va - sans doute - le pervertir), finit de démontrer la légèreté d’un scénario qui donne l’air d’avoir été écrit en une soirée sur un coin de nappe, sans la moindre documentation.
    Ape Runner
    le 21 août 2011 00h35

5 avis sont disponibles pour une moyenne générale de 78 sur 100.