Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la série télé : Counterpart, par Guillaume X.

Avis critique rédigé par Guillaume X. le vendredi 21 août 2020 à 09h00

Saison 1: De l'espionnage d'univers...

Certaines séries n'ont pas besoin de beaucoup de fantastique pour faire des histoires hors du commun. Un élément, une découverte scientifique et c'est une nouvelle façon de raconter des histoires, de créer des relations ou de vivre sa vie qui change. C'est le thème de Counterpart, une série qui n'a pas eu droit aux écrans français. Mais c'est sans doute l'une des meilleures séries d'espionnage qui existent.

 

Résumé de la saison

Howard Silk est une employé de bureau sans histoire. 30 ans a travaillé pour l'ONU dans un bâtiment à Berlin pour un boulot qu'il n'est pas sur de comprendre. Il rentre dans une cabine tous les jours et pose des questions à une personne. Elle répond, il note les réponses. Alors que sa femme est dans le coma suite à un accident, Howard se retrouve la cible d'un assassin... d'une autre réalité.

Variations de réalités

Le thème des réalités parallèles n'est pas le plus original mais Counterpart le traite de façon particulièrement retors et intelligente. Howard découvre qu'une expérience pendant la Guerre Froide a raté. Elle a créé un passage entre deux réalités assez différentes. Mais les luttes entre grandes puissances des deux cotés du passage vont déborder et l'emmener à découvrir cette dimension parallèle.

Il va même rencontrer son double, très différent de lui. Le Howard de l'autre réalité est un espion chevronné, spécialiste du terrain. Rassurez-vous, je ne vais pas vous en dire plus mais tout cela est important car la série a deux approches de son thème :

  • D'abord le coté espionnage et complot. Recherches d'informations, assassins entraînés aux motivations troubles, agents doubles et traîtrises, tous les ingrédients du parfait polar d'espionnage sont utilisés mais avec le twist des réalités parallèles.
  • Ensuite un coté plus intimiste, proche du personnage qui, découvrant son double, se demande quels choix le mène à être aussi différent. C'est une introspection poussée, réfléchie et très poétique.

Le résultat est une série où la tension est palpable car l'espionnage et les enjeux créent une pression sur les personnages qui vont devoir comprendre leur double et ses choix.

 

Rythmes et techniques

Bien que de production américaine, ne vous attendez pas à une série avec des folles courses poursuites toutes les 10 minutes ou de la violence outrancière. Vous aurez quelques scènes d'actions mais le premier épisode de la série va créer un tension qui va rester présente tout le long de la série. Même pendant les moments les plus calmes, et dieu sait que la série est lente, vous aurez toujours cette petite aiguille qui vous fera vous intéresser à l'écran.

Le casting, très éclectique, est pour beaucoup dans la réussite de la série. J.K. Simmons (Spider-Man 3) démontre des qualités exceptionnels d'adaptation en passant du tueur implacable à l'employé perdu et empoté. Le souci du détail dans la mise en scène va très loin. L'épisode 2, centré sur Baldwin, un personnage déconcertant, est une merveille de justesse de jeu pour l'actrice Sara Serraiocco.

La réalisation est irréprochable, insistant sur les parallélismes et les symétries dans un univers assez sombre. La série est très urbaine, régulièrement sous la pluie ou dans le brouillard, et sert le coté espionnage. Elle connait ses genres d'origines et sait les marier à la perfection autant dans l'histoire que dans l'image.

Pour qui ?

Pour sa qualité, Counterpart devrait pouvoir être vu par tous les publics. Dans la pratique, ses passages lents pourront rebuter certains, ainsi que les plus jeunes. Cela reste une série d'espionnage dense qui joue avec les thèmes et les clichés, elle plaira particulièrement à ses amateurs. Pour le fantastique, l'utilisation des réalités parallèles est un modèle du genre que tout geek se devrait d'avoir vu...

La conclusion de à propos de la Série Télé : Counterpart

Auteur Guillaume X.
90

Counterpart est un mélange savant entre une série d'espionnage et une série fantastique. C'est une réussite par une histoire originale dans ces deux genres vus et revus, par des acteurs hors normes et par des images de grande qualité. Mais la vraie force de cette série, c'est la collision entre les peines et les joies, les qualités et les défauts de personnes qui ne devraient pas être différentes.

 

On a aimé

  • Une histoire originale à la croisée de deux genres

  • Une poésie singulière mais diablement efficace

  • Des acteurs exceptionnels

On a moins bien aimé

  • Un rythme parfois lent

  • Les complots d'espionnage, faut aimer trahir...

Acheter la Série Télé Counterpart en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Counterpart sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter