Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : GRIS [2018], par Bénédicte C

Avis critique rédigé par Bénédicte C le mardi 23 juin 2020 à 09h00

De couleurs en couleurs

Balade poétique dans un univers noir et blanc (d’abord), Gris est un jeu de plateformes indépendant de toute beauté. Développé par Nomada Studio, édité par Devolver Digital, et présent sur de multiples consoles (PS4 depuis le 26 novembre 2019, iOS depuis le 21 aout 2019 ainsi que Switch, Windows et Mac depuis le 13 décembre 2018), ce petit jeu indépendant est d’une grande douceur et jouit d’une réalisation magnifique.

Rouge, jaune… et gris

L’histoire est à l’image de la réalisation du titre : épurée, poétique et presque onirique. Vous incarnez Gris, une jeune femme qui se réveille dans la main d’une statue à moitié détruite. Il lui faudra se déplacer à travers ce monde en quasi ruine pour retrouver les couleurs éparpillées et peut-être même réparer le monde et les statues tout autour d’elle. Chaque nouvelle couleur obtenue s’accompagne de pouvoir pour Gris, de nouvelles zones à explorer et surtout d’une esthétique sans cesse renouvelée.

Le titre appelle à la contemplation, plus qu’à la résolution. Ainsi le jeu est relativement simple : il ne faudra qu’un certain sens du timing et d’un peu d’ingéniosité pour venir à bout des quelques puzzles qui émaillent votre parcours. L’histoire passe essentiellement par des cut scenes suggestives, puisqu’aucune parole ni texte ne sera jamais proposé pendant votre aventure (sauf un rapide tuto vous indiquant quelle touche débloque votre nouveau pouvoir). Ce sera à vous de comprendre et d’appréhender vos capacités, à vous de mettre des mots, des sentiments, de vous projeter dans ces quelques cinématiques.

Intuitif et d’une grande beauté

Très instinctif et intuitif dans son maniement, Gris bénéficie pour cela d’une direction artistique sans faille. Que ce soit visuellement ou auditivement, le jeu est d’une grande beauté, offrant des moments de contemplation parfaits. Attention cependant, les amateurs d’action et d’histoire seront ici déçus. Ce titre se rapproche plus d’un Journey, d’un Rime ou même d’un Flow. Il s’inscrit parfaitement dans ces titres contemplatifs et admirables de réalisation, prouvant que le jeu invite au rêve, à la poésie tout en silence.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : GRIS [2018]

Auteur Bénédicte C
80

Avec une certaine diversité de décors, l’ajout progressif des couleurs, et des pouvoirs se débloquant au terme de certains chapitres, Gris est un jeu de plateforme à la progression maîtrisée. Cependant, c’est du côté de la réalisation que tout prend son sens : une esthétique magnifique, une bande son douce, tout amène à la rêverie, à la contemplation et à la poésie. Un titre doux et immersif.  

On a aimé

  • L'univers graphique à couper le souffle
  • La bande son délicate
  • Le gameplay intuitif
     

On a moins bien aimé

  • Un concept intéressant mais pas forcément poussée au bout
  • Un scénario un peu léger bien qu'onirique

Acheter le Jeu Vidéo GRIS [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de GRIS [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter