75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Passé recomposé #2 [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le mardi 18 juin 2019 à 13h00

Toujours aussi bon, de l'occulte contemporain !

Black Magick est une de mes séries comics indé favorite ! Elle est traduite par Glénat qui propose une belle édition en couverture rigide veloutée, très agréable au toucher. Chaque début de chapitre propose les variant covers des singles américains, l’occasion de savourer de superbes illustrations par différents artistes.

Dans le premier tome, nous avions fait connaissance avec Rowan Black, policière le jour, sorcière la nuit. Celle-ci commença à avoir du mal à tout concilier quand un type étrange fit une prise d’otages et s’immola par le feu après avoir demandé à lui parler. Très vite, elle comprend que quelqu’un ou quelque chose est après elle…

Ce deuxième tome s’ouvre sur un flash-back sur l’enfance de Rowan. On y découvre le rituel qui permet l’éveil d’une sorcière à toutes ses vies antérieures. La famille Black existe depuis très longtemps et Rowan va soudainement prendre conscience de toutes les souffrances subies par ses ancêtres. La scène est forte et émouvante, elle implique des éléments pour la suite et notamment pour comprendre les réels pouvoirs de notre héroïne.

Dans ce second tome, les relations avec les autres personnages sont approfondies : son coéquipier va avoir un bébé et commencer à douter de Rowan, à imaginer des secrets inavouables bien loin de la réalité. Leur confiance mutuelle en souffre et leur partenariat se retrouve en danger. De l’autre côté, les liens entre Alexandra rencontrée dans le premier volet et Rowan sont précisés : amies d’enfance, elles se considèrent comme des sœurs. Elles vont s’unir pour affronter différentes factions décidées à leur nuire.

La présence d’une gamine à la bouche cousue est juste effrayante, l’autre groupe de chasseurs de sorcières est intéressant par son organisation et sa façon d’agir selon ses membres.

Le scénario de ce nouveau volume est toujours aussi bon. Greg Rucka (Lazarus) construit une histoire dense et une mythologie des sorcières très intéressante. La partie enquête policière n’est pas négligée et à la lecture on comprend le déchirement de Rowan entre ses deux vies. Le dessin de Nicola Scott est juste magnifique, l’utilisation du noir et blanc ponctué de touches de couleurs est fine et renforce le propos. C’est superbe !

La conclusion de à propos du Comics : Passé recomposé #2 [2018]

Nathalie Z.
87

Black Magick est une excellente série de comics occulte contemporain chez Glénat avec au scénario Greg Rucka et au dessin Nicola Scott. Rowan Black, policière et sorcière affrontera son passé et différentes factions bien décidées à lui nuire. Par l’utilisation d’un noir et blanc saupoudré de tâches colorées, l’ambiance du comics oscille entre polar et horreur. Ce second tome est à la hauteur du premier et j’attends la suite avec impatience !

On a aimé

  • Un scénario occulte contemporain riche
  • Un dessin et des couleurs qui renforce l'atmosphère du récit

On a moins bien aimé

  • Lisez bien le tome 1 avant, ce ne sont pas des one-shots

Acheter le Comics Black Magick : Passé recomposé #2 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Black Magick : Passé recomposé #2 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Black Magick