75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre audio : Alien : La sortie des profondeurs [2017], par Frédéric M.

Avis critique rédigé par Frédéric M. le lundi 20 mai 2019 à 14h00

Dans l'espace, personne ne vous entendra bailler

Adapté du roman de 2014 Alien : hors des ombres de Tim Lebbon, Alien : La sortie des profondeurs fit parler de lui dans la presse à sa sortie en 2017. Il s'agissait en effet d'une première chez Audible, connu pour ses livres audios. La branche audiobook d'Amazon innovait en créant une série à écouter, et en la vendant sous l'appellation de "création omnisonore immersive". Cette nouveauté servait d'ailleurs de fer de lance pour promouvoir l'offre de livres audios d'Amazon en étant offerte pour tout nouvel abonnement au service (une offre qui s'est depuis généralisée puisque le premier titre d'une nouvelle souscription est offert). On pourra trouver curieux que cette oeuvre ait été mise en avant pour promouvoir le catalogue Audible, d'ailleurs. En effet, elle diffère fort de l'essentiel des titres par sa forme.

Qu'est-ce donc qu'une création omnisonore immersive ? Soyons honnêtes : c'est surtout une appelation marketing pompeuse. En effet, si vous avez déjà écouté des fictions audio sur France Culture, ce que dans les années 60 on appelait encore des dramatiques radios, vous avez déjà entendu une création omnisonore immersive. Rien de neuf sur le cyberweb multimedia interactif donc, avec ce format de fiction. Il s'agit juste d'une adaptation radiophonique du roman : chaque personnage est joué par un comédien ou une comédienne différente, tandis que des bruitages et effets sonores nous font vivre le monde autour d'eux et nous permettent de mieux situer leur environnement et les péripéties qu'ils subissent. Quelques musiques extra-diégétiques viennent souligner l'ambiance. C'est donc un luxueux échantillon qui était proposé ici pour faire découvrir Audible, mais également un échantillon un peu trompeur : bien souvent les livres audios sont lus par une seule personne qui assure la lecture des descriptions, narrations et autres dialogues, quelque soit le nombre de personnages. Passons.

Si le format n'a rien de neuf, la réalisation technique est irréprochable. Les comédiens, tous des professionnels rodés, assurent un travail honnête (parfois inégal noterons les plus exigeants). Parmi les plus connus, on notera Tania Torrens, doubleuse de Sigourney Weaver dans la série des films de la franchise Alien, et le regretté Patrick Béthune, qui prêta sa voix à la version française de Jack Bauer ou d'Alastor Maugrey Fol-Oeil (entre autres). Le reste du casting est composé de voix "qu'on a déjà entendues", dans un jeu vidéo, une série, ou des films. Le mixage est parfait, nous faisant profiter des bruitages originaux de la saga qui renforcent l'immersion. Cela permet de retrouver les klike-te-klonk-klonk qu'émettaient les puissants ordinateurs du Nostromo. Nostalgie quand tu nous tiens...

Cependant, c'est là que les choses se gâtent. L'efficacité du premier Alien consistait à mêler de la hard science (ou du moins ce qui passait pour tel à l'époque) avec les codes naissants du film de monstre (qui allait se décliner dans les années 80 en slasher, mais c'est une autre histoire). Le Nostromo, raffinerie massive navigant à des allures escargotiques dans le silence de l'espace, contrastait par ses coursives poisseuses et son cadre industriel avec les couloirs rutilants et bien éclairés du contemporain Star Wars. Ridley Scott tablait sur l'horreur dans un cadre réaliste quand George Lucas racontait une épopée avec la structure de la quête chevaleresque.

​Ici, les références (pseudo) scientifiques ne convainquent plus personne, voire sonnent franchement pauvres - d'autant que du temps a passé, dans la fiction comme dans la réalité : cette histoire est censée se situer entre le premier et le deuxième film. Le progrès n'est donc pas franchement audible, et ce qui paraissait industriel et réaliste en 1979 rend un aspect cheap et poussif en 2019. Ce pourrait n'être qu'un détail si le format audiophonique était exploité à fond. Hélas, les trouvailles de réalisation s'avèrent rares et on reste trop souvent dans le dialogue enregistré et illustré de bruitages (à une ou deux exceptions près).

Un choix prudent ou une mort certaine ? Youhou, fonçons dans l'incon_argh.

Personne à sauver

Pas de grande innovation technique, peu d'originalité dans le format, qu'en est-il de l'histoire ? Et bien... elle est cousue de fil blanc. La temporalité (entre Alien de Scott et Aliens, le retour de Cameron) impose un début et une fin qui doivent être respectés. Donc : tout le monde va mourir, sauf Ripley. Inutile d'hurler au spoiler, c'est écrit dans le principe même de cette histoire. Les vraies questions seront donc "comment ?" et "pourquoi Ripley ne se souvient-elle de rien ?".

Les réponses apportées consistent souvent en : "parce que les personnages sont stupides". Les choix des personnages illustrent trop souvent le cliché de bien des oeuvres, too dumb to live. L'auditeur pourrait s'emporter et gifler les personnages tant il parait stupide de s'engager dans cette direction, appuyer sur ce bouton ou faire cet autre truc débile.

Ce comportement est d'autant plus regrettable que le récit propose deux véritables antagonistes. Pas besoin de pincettes pour comprendre qui est le premier : il donne son nom à la licence. Le second en revanche est franchement bien trouvé et suffirait amplement à donner du fil à retordre aux héros. Ces décisions en dépit de toute logique suppriment tout attachement que l'auditeur aurait pu avoir pour les personnages, pourtant bien caractérisés et sympathiques. Passons sur les incohérences pures et simples du récit comme ce protagoniste qui galope comme un lapin malgré une cheville cassée, on n'est plus à ça près.

Ces (gros) défauts à part, les quatre heures trente de cet audiolivre de luxe passent vite et fournissent une distraction convenable sinon palpitante sur le trajet du boulot.

La conclusion de à propos du Livre audio : Alien : La sortie des profondeurs [2017]

Frédéric M.
15

Cette histoire de série B s'adresse avant tout aux passionnés indulgents de la franchise. Sa pirouette scénaristique conclusive n'apporte rien à l'univers des Xénomorphes que nous ne sachions déjà et l'histoire reste classique pour ne pas dire banale, quand elle n'est pas incohérente dans les situations ou les actions des personnages. Si l'objet vous passe entre les mains vous pouvez y consacrer une oreille distraite pour la qualité de la réalisation, mais inutile de faire le détour exprès.

On a aimé

  • La réalisation technique irréprochable
  • Retrouver des voix connues
  • Un vrai bon méchant

On a moins bien aimé

  • Les choix absurdes des personnages
  • Le vrai bon méchant gaché
  • L'intrigue prévisible

Acheter le Livre audio Alien : La sortie des profondeurs [2017] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Alien : La sortie des profondeurs [2017] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Alien

  • Voir la critique de Alien : Covenant [#2 - 2017] : La grande vadrouille...
    35

    Alien : Covenant [#2 - 2017] Critique du film par Vincent L.

    La grande vadrouille... : Ce nouvel opus d'Alien est un ratage presque navrant, qui ne tire ses quelques qualités que d'un budget confortable qui lui p…
    Temps de lecture : 9 mn 32

  • Voir la critique de Alien - Le Huitième Passager : Alien Reborn
    80

    Alien - Le Huitième Passager Critique du comics par Nicolas L.

    Alien Reborn : S’il est indéniablement plus un objet de collection qu’autre chose, Alien, le huitième passager est apte à intéresser toutes les c…
    Temps de lecture : 3 mn 54

  • Voir la critique de Prometheus : Un spectacle bancal...
    40

    Prometheus Critique du film par Vincent L.

    Un spectacle bancal... : Trente ans après Blade Runner, Ridley Scott revient au registre qui a lui a offert reconnaissance et renommée pour nous offrir une…
    Temps de lecture : 8 mn 9

  • Voir la critique de Prometheus : Ridley Scott face à ses promesses.
    80

    Prometheus Critique du film par Richard B.

    Ridley Scott face à ses promesses. : De toute évidence, il est très dur de porter un avis définitif sur Prometheus, le film est bien trop riche scénaristiquement et vi…
    Temps de lecture : 9 mn 36

  • Voir la critique de Aliens Salvation - La rédemption : Le créateur de Hellboy rencontre les Aliens !
    75

    Aliens Salvation - La rédemption Critique de la bande dessinée par Richard B.

    Le créateur de Hellboy rencontre les Aliens ! : Aliens Salvation est un comics réalisé par deux des plus grands du genre. Forcément celui-ci est d’une efficacité redoutable. Entr…
    Temps de lecture : 2 mn 48

  • Voir la critique de Alien, Ost : Alien
    90

    Alien, Ost Critique du musique par Manu B.

    Alien : Cette bande originale reste une grande réussite de Jerry Goldsmith, à ne pas écouter seul le soir dans une maison isolée au bord d…
    Temps de lecture : 1 mn 37

  • Voir la critique de Alien la Résurrection : Et de 4 !
    80

    Alien la Résurrection Critique du film par Manu B.

    Et de 4 ! : Un bon film qui finit la saga Alien de façon mitigée.
    Temps de lecture : 3 mn 44

  • Voir la critique de Alien 3 : Le premier succès de David Fincher
    90

    Alien 3 Critique du film par Manu B.

    Le premier succès de David Fincher : C'est clairement mon préféré de la série des aliens, une atmosphère déjà présente dans le premier volet, avec un zest de mystique.
    Temps de lecture : 2 mn 52

  • Voir la critique de Aliens, le retour : Le retour
    80

    Aliens, le retour Critique du film par Manu B.

    Le retour : Ce volet des Aliens est celui que j'aime le moins, malgré une Weaver survoltée, des aliens plus dangereux que jamais, mais trop no…
    Temps de lecture : 1 mn 46

  • Voir la critique de Alien : la version inédite : Le huitième passager
    85

    Alien : la version inédite Critique du film par Manu B.

    Le huitième passager : Un bon film à l'origine qui n'a pas été trop dénaturé par son relooking.
    Temps de lecture : 3 mn 7

  • Voir la critique de Alien 3 : Un grand film sous-estimé
    85

    Alien 3 Critique du film par Nicolas L.

    Un grand film sous-estimé : Alien3 est un film magnifiquement sombre mais rempli d’espoir. Largement sous-estimé à sa sortie, car le public s’attendait à un f…
    Temps de lecture : 3 mn 25

  • Voir la critique de Aliens, le retour : Une certaine évolution de la mythologie
    84

    Aliens, le retour Critique du film par Nicolas L.

    Une certaine évolution de la mythologie : Evolution spectaculaire du précédent opus, Aliens, le retour, est un excellent film d’aventure doté de bonnes séquences de suspens…
    Temps de lecture : 8 mn 10

  • Voir la critique de Alien : Un très grand moment de cinéma
    100

    Alien Critique du film par Nicolas L.

    Un très grand moment de cinéma : Alien, le huitième passager, est une véritable leçon de cinéma, assurément le chef d’œuvre d’un Ridley Scott au sommet de son art,…
    Temps de lecture : 5 mn 40

  • Voir la critique de Alien 3 : Une ambiance trouble
    80

    Alien 3 Avis sur le film par Christophe B.

    Une ambiance trouble : "Alien 3 est un film sur la rédemption, le sacrifice de soi pour la sauvegarde de l'humanité" David Fincher "Alien 3" est un fi…
    Temps de lecture : 3 mn 17

  • Voir la critique de Aliens, le retour : Un vrai film de guerre
    99

    Aliens, le retour Critique du film par Christophe B.

    Un vrai film de guerre : Finalement, avec son budget de 18M de $, CAMERON nous propose un film de guerre avec beaucoup d'action, de rapports humains et d'e…
    Temps de lecture : 4 mn 2

  • Voir la critique de Alien : Un film d'épouvante dans l'espace
    99

    Alien Critique du film par Christophe B.

    Un film d'épouvante dans l'espace : Admirablement inspiré, Ridley SCOTT nous offre une des œuvres les plus parfaite dont puisse se targuer le cinéma de science fictio…
    Temps de lecture : 1 mn 38

  • Voir la critique de Alien : la version inédite : La version inédite, seulement au cinéma
    88

    Alien : la version inédite Avis sur le film par David Q.

    La version inédite, seulement au cinéma : La version Inédite d'Alien vont permettre à ceux qui ne l'ont pas vu au cinéma de profiter du grand écran. Cette version n'apporte…
    Temps de lecture : 41 s

  • Voir la critique de Alien : la version inédite : Alien le retour du premier.
    90

    Alien : la version inédite Critique du film par Richard B.

    Alien le retour du premier. : ...Alien est donc une œuvre à part, qui même avec plus de 20 ans d'existence ne vieillit pas, ce film restera à tous jamais un cla…
    Temps de lecture : 3 mn 4

  • Voir la critique de Alien la Résurrection : French horror show
    95

    Alien la Résurrection Avis sur le film par Gil P.

    French horror show : Jeunet au meilleur de sa forme, cela donne un bijou à peine entaché par le rôle trop présent de Sigourney (productrice envahissant…
    Temps de lecture : 10 s

  • Voir la critique de Aliens, le retour : Aliens by Wedge3d
    91

    Aliens, le retour Avis sur le film par David Q.

    Aliens by Wedge3d : Après l’appel de détresse d’une base ayant peut être été attaquée par des Alien, on envoi des Space Marines nettoyer tout ça. Plus…
    Temps de lecture : 1 mn 22

  • Voir la critique de Alien : Dans l'espace, personne ne vous entend crier
    90

    Alien Avis sur le film par Gil P.

    Dans l'espace, personne ne vous entend crier : ...Par contre dans le ciné ou devant votre télé, le voisin lui... Summum du film de monstre de l'espace en 1979, Alien reste un…
    Temps de lecture : 13 s

  • Voir la critique de Alien : Dans la salle tous le monde vous enttendra crier !
    90

    Alien Critique du film par Richard B.

    Dans la salle tous le monde vous enttendra crier ! : La petite bête deviendra grande dans le film et dans la réalité aussi... En effet Scott réalise déjà bien avant Blade Runner …
    Temps de lecture : 25 s

  • Voir la critique de Alien : Dans l’espace, personne ne vous entend crier
    88

    Alien Avis sur le film par David Q.

    Dans l’espace, personne ne vous entend crier : Effectivement, cette phrase résume bien Alien. Après une longue introduction qui amène les gens du Nostromo à ramener des Aliens …
    Temps de lecture : 59 s

  • Voir la critique de Alien la Résurrection : Alien 4 by Wedge3D
    88

    Alien la Résurrection Avis sur le film par David Q.

    Alien 4 by Wedge3D : Les gouvernements, toujours à la recherche de nouvelles armes, étudient quelques Aliens en captivité. Dès que le spectateur voit ç…
    Temps de lecture : 51 s

  • Voir la critique de Alien 3 : l'avènement
    85

    Alien 3 Avis sur le film par Gil P.

    l'avènement : Après Ridley Scott et James Cameron, c'est au newcomer David Fincher de nous livrer sa vision du mythe : rouge-jaune comme le méta…
    Temps de lecture : 15 s

  • Voir la critique de Aliens, le retour : Here we come again
    80

    Aliens, le retour Avis sur le film par Gil P.

    Here we come again : En dépit de sa coiffure au début de cet épisode, Sigourney nous fait rêver une deuxième fois... Dans un scénario certe facile mais…
    Temps de lecture : 11 s

  • Voir la critique de Alien 3 : Alien3 by Wedge3D
    80

    Alien 3 Avis sur le film par David Q.

    Alien3 by Wedge3D : Un peu moins fort que les deux premiers, ce troisième volet déçoit un peu en baissant d’un cran dans la qualité de la saga. Certes…
    Temps de lecture : 1 mn 3