75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Zone rouge #2 [2019], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le jeudi 16 mai 2019 à 09h00

Un deuxième volet pour dévoiler un univers plus complexe

Zone rouge est le deuxième volet de la trilogie space-opéra de Yaël-July Nahon, Planète centrale. On y retrouve l’héroïne Aya se remettant des révélations du tome 1 et décidée à retrouver le très secret Shamgar, commandant d’un vaisseau spatial pirate tout mystérieux, le Golden Hind (un des vaisseaux spatial les plus cools de la SF).

Aya doit bien l’admettre, maintenant qu’elle connait certains secrets de Planète centrale, retrouver le calme et le confort de son grade 5 ne l’intéresse plus. Puis la planète centrale est interdite aux non-humains, ce qui ne permet pas à Aya de voir certains de ses nouveaux amis. Elle est de plus grillée auprès de la Compagnie : fini les vaisseaux déchets ! Elle a perdu de sa naïveté et de son idéalisme et est fermement décidée à retrouver le mystérieux Shamgar qui, même si elle ne veut pas l’admettre, l’obsède. La voici donc en Zone rouge, un endroit pour criminels et contrebandiers, prostituées et dealers, où les plus riches viennent s’encanailler et d’autres chercher un moyen de subsistance. Aya y décroche un boulot de convoyeur illégal. Elle fait alors connaissance avec Tenzee son nouveau (et premier) second qui l’intrigue également.

Dans ce volet de milieu de trilogie, les intrigues se multiplient et des secrets sont révélés. Toujours aussi émotive, Aya se découvre capable de gérer un équipage, elle doit aussi jouer les espionnes puis les diplomates. Nous retrouvons avec plaisir des personnages que nous avions croisé dans le premier volet, en particulier Shamgar qui se dévoilera enfin. Trahison, guerres larvées, intrigues entre hors grades dépravés et ambitieux, ce roman est riche en bouleversements : le lecteur y découvrira un univers bien construit et plus complexe que prévu, une évolution des personnages liée à leur vécu et se laissera embarquer par l’écriture toujours aussi fluide de l’autrice. Yaël-July Nahon dépeint ici un univers de space-opéra plein d’énergie et de fraicheur malgré des événements sombres qui se profilent. Les aspects politiques, culturels et humains sont très cohérents, créant un monde crédible et passionnant : il nous en faudrait plus ! J’ai particulièrement apprécié certains personnages extra-terrestres originaux et attachants. Le passage dans la zone rouge plus proche d’un cyberpunk est assez sympa mais qui aurait mérité plus de développement. L'émancipation progressive d'Aya est extrêmement bien amenée, la tension qui s'accumule en fin de tome également. Le futur s'annonce violent et tendu.

Zone rouge est donc une suite réussie à Planète centrale, un sorte de spatial-trip initiatique pour Aya et j’attends avec impatience la fin de cette saga.

Attention, si le tome 1 pouvait se lire seul, celui-ci nécessite d’avoir lu le premier.

La conclusion de à propos du Roman : Zone rouge #2 [2019]

Nathalie Z.
88

Zone rouge, deuxième volet de la trilogie Planète centrale, entraîne son héroïne Aya, pilote émérite et jeune femme au trop plein d'émotion dans un space trip initiatique. L'écriture de Yaël-July Nahon nous plonge avec humour et énergie dans une aventure mêlant combat spatial, intrigues de palais et espionnage. On s'amuse et on dévore l'ouvrage en regrettant à la dernière page de ne pas en avoir un peu plus. L'univers dépeint devient plus sombre et plus riche, sa complexité aurait mérité peut-être un plus grand développement, notamment de l'aspect cyberpunk au sol dans la fameuse Zone rouge

On a aimé

  • Une suite plus dense et riche  qui développe l'univers de la trilogie 
  • Des personnages qui évoluent et dont l'écrituree est soignée
  • Une partie avec une ambiance espionnage et intrigues bien amenées

On a moins bien aimé

  • L'univers développé mériterait plus de développement, vivement la fin de la trilogie.

Acheter le Roman Planète centrale : Zone rouge #2 [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Planète centrale : Zone rouge #2 [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Planète centrale