75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Heroic Adventures [2018], par Gaetan G.

Avis critique rédigé par Gaetan G. le mercredi 9 janvier 2019 à 14h00

Le jeu de société de l'année 2018 selon la rédaction

2018 restera une année charnière pour les escape-rooms. Après tout, c’est la première année où le nombre de salles exploitées en France n’a pas augmenté ; signe que la hype commence tout doucement à s’essouffler…

A l’inverse, la déclinaison du concept en jeux de société a su trouver son public, principalement au travers des deux locomotives que sont Exit et Unlock !. Cette année, les deux licences ont choisi des trajectoires assez différentes : là où la première joue plutôt la sécurité (voire la frilosité) en conservant exactement la même recette de saison en saison, la seconde choisit de renouveler constamment l’expérience.

Avec un résultat, hélas, plus ou moins réussi suivant les boîtes. Après un Unlock ! Secret adventures au top, puis un Unlock ! Exotic Adventures nettement moins convainquant (comme nous vous l’expliquions il y a quelques semaines dans notre test), voici maintenant qu’Unlock ! Heroic Adventures débarque sur les étals. Et cette fois, sans trop divulgâcher la suite de cette chronique puisque qu’il figure en bonne place dans notre top des jeux de l’année, c’est clairement pour le meilleur !

Vous n’avez jamais tenté l’expérience et vous vous demandez si cet épisode est idéal pour commencer ? Vous êtes au contraire un vieux briscard qui se demande ce que cette nouvelle déclinaison pourrait bien vous apporter ? Alors ça tombe bien, car c’est ici qu’on en parle…

Un point sur le gameplay, histoire de se rafraichir la mémoire

Heroic Adventures est déjà la cinquième itération de la série. A ce stade, j’imagine donc que la plupart d’entre vous, chers lecteurs, saura déjà tout ce qu’il y a à savoir sur les mécaniques d’Unlock ! – d’autant que l’éditeur les conserve de boîte en boîte. Au cas où, voici tout de même une brève présentation de la licence. Rassurez-vous, on va faire très court (qui a dit pour une fois ?).

Unlock !, donc, transpose le concept des escape-games à la maison. Chaque boîte comporte 3 scénarios complètement indépendants qu’il faut réaliser en temps limité (en général 1h). Le matériel de jeu est simplissime : un paquet de cartes par histoire et une application gratuite sur smartphone. De temps à autre, l’éditeur fournit un peu de matériel additionnel (une carte, un livret plein d’indices et de fausses pistes, une feuille d’origami, etc.) pour étoffer telle ou telle histoire.

Du coup, vous l’aurez compris, l’essentiel du concept tourne autour des cartes que l’on manipule dans tous les sens. Certaines peuvent être combinées pour en révéler de nouvelles. Certaines comportent des indices plus ou moins bien planqués dessus. Et certaines, enfin, débloquent des mini-jeux interactifs sur l’application. Bref, on découvre le scénario de carte en carte et d’énigme en énigme.

L’application, quant à elle, sert principalement à gérer le côté administratif du jeu : le chrono, les erreurs, les indices, etc. A la fin de la partie, elle donne également une note en fonction des actions du groupe. Car oui, Unlock !ne doit pas être considéré comme une expérience solitaire ou en couple. Les différentes itérations de la série se jouent très bien avec 5 ou 6 personnes autour de la table, à l’exception notable d’Unlock ! Exotic Adventures qui est plutôt destiné à être pratiqué en petit comité.

Dans les grandes lignes, voilà un peu près tout ce qu’il y a à savoir. En cas de besoin, une description plus détaillée est disponible sur les chroniques précédentes : il n’y a qu’à suivre le guide et cliquer juste ici.

Présentation des 3 aventures, sans spoilers (ou presque)

Ce petit rappel nécessaire étant fait, regardons maintenant plus spécifiquement le contenu d’Heroic Adventures. Le plaisir de la découverte étant une partie importante de l’expérience, on va en dévoiler le moins possible sur les 3 scénarios.

Le premier s’intitule « Insert Coin » et il nous propulse au beau milieu d’une bonne d’arcade qui prenait la poussière dans le grenier. Pour s’évader, Il va falloir franchir les niveaux les uns après les autres en évitant soigneusement le game-over.

Clairement, la thématique a été choisie pour faire fondre le cœur des grands adulescents que nous sommes, biberonnés aux jeux vidéo depuis leur plus jeune âge. Force est de reconnaître que ça fonctionne vraiment bien… Les licences phares de la fin des années 80 viennent faire leur petit coucou dans l’aventure, mais elles sont suffisamment bien réappropriées pour que le résultat de fasse pas artificiel.

Cependant, les g33ks purs et durs risquent d’avoir un peu près le même ressenti que lorsqu’ils ont maté Scott Pilgrim vs. the World. A savoir : le sentiment que les auteurs auraient pu aller plus loin dans la réappropriation des codes du jeu vidéo. Pour vous donner un exemple, à un moment, il y a une histoire de cheat code. On pouvait s’attendre, en toute logique, à trouver un dérivé du Konami Code, LE code emblématique de l’époque. Eh bien même pas… Ce n’est pas forcément un défaut rédhibitoire, juste un petit regret au passage.

Le deuxième scénario se nomme « Sherlock Holmes sur le fil ». Au centre d'une enquête policière des plus étranges, le détective le plus connu de la littérature anglaise fait appel à vos services pour résoudre une énigme particulièrement délicate.

Le détective du 221B Baker Street n’est pas franchement un inconnu chez les Space Cowboys : ces derniers rééditent déjà la série Sherlock Holmes détective conseil, publiée initialement chez Ystari à l’époque. L’influence de cette licence est d’ailleurs sensible tout au long de l’aventure, par exemple dans la gestion des déplacements. Pourtant, la patte Unlock reste clairement identifiable : les énigmes sont très visuelles, le rythme est tendu et la progression gérée de main de maître.

Là encore, le scénario fonctionne vraiment bien et on se retrouve immédiatement immergé dans l’histoire. Ça fonctionne même tellement bien qu’on se prend à espérer d’autres aventures sur le même moule, une sorte de Chronicles of Crime avec moins d’application et plus de narration.

La dernière histoire, enfin, s’appelle « À la Poursuite du Lapin Blanc » et elle prend place dans l’univers complètement barré d'Alice au Pays des Merveilles. Côtoyez ce monde féerique et ses étranges personnages et faites de votre mieux pour aider Alice à s'enfuir avant le décompte final.

L’aventure est fidèle au texte original, beaucoup plus psychédélique que ce qu’en a retenu Walt Disney. C’est l’occasion idéale pour placer des énigmes à la logique tortueuse, bien retorses et qui mettent les méninges à rude épreuve. Et croyez-moi, les auteurs vont loin dans le délire…

Le niveau est vraiment homogène entre les trois histoires, et aucune ne démérite. J’ai personnellement une petite préférence pour le dernier scénario, car il est comme toujours le plus travaillé.

Un retour aux sources réussi

Après un quatrième épisode en demi-teinte, on sent bien que les Space Cowboys ont voulu revenir aux sources. Cette boîte reprend en effet exactement la même structure que Unlock ! Secret adventures. Jugez-en plus tôt : un premier scénario qui renvoie au monde des jeux vidéo, avec une direction artistique tout droit sortie de Day of the Tentacle (« Noside story »). Un deuxième scénario d’enquête, avec une thématique forte (« Tombstone Story »). Et un troisième scénario plus littéraire, basé sur un grand classique de la culture populaire (« le pays d’Oz »).

Ce choix n’a rien de surprenant, Mystery Adventures étant unanimement considéré comme le meilleur épisode de la série. Pourtant, Heroic Adventures est loin d’être une pâle copie de son prédécesseur. Il bénéficie en effet de toute l’expérience acquise en 1 an.

Premier point d’amélioration : l’application. Elle est toujours très présente, sauf qu’ici tout est affaire de dosage… Le portable est mis à profit lors de quelques puzzles, souvent annoncés au travers d’un bandeau dédié, mais et ces énigmes sont construites pour que tout le monde se retrouve impliqué.

De plus, l’application a été revue, histoire d’apporter tout un tas de fonctionnalités originales. On ne vous dira pas lesquelles, histoire de ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte. Mais pour le coup, l’effet « waouh » a été au rendez-vous – en tout cas en ce qui me concerne. C’est d’autant plus étonnant que dans les faits, l’appli reste toujours aussi plate, 2D et vieillotte. Pourtant, les Space Cowboys sont arrivés à en transcender les limites.

Deuxième point d’amélioration : la liberté offerte aux joueurs. Les scénarios sont plus ouverts que par le passé, et ils offrent régulièrement plusieurs chemins à parcourir en parallèle. Lorsqu’on joue seul ou en couple, il suffit de les résoudre successivement. Pas de changement. Mais lorsqu’on est en groupe, on peut se diviser en deux ou trois mini-équipes et progresser de concert. Le déroulé est plus fluide, et cerise sur le gâteau cela apporte même un peu de rejouabilité à l’ensemble. De fait, cette boîte est aussi agréable à jouer que l’on soit 1, 2, 4 ou 6 autour de la table.

Dernier point : les 3 scénarios proposés font mouche. Les thèmes sont suffisamment classiques pour parler à tous, mais dans Unlock ! l’originalité ne vient pas tant de l’intrigue que de son traitement. Le jeu associe des cartes, une application et des énigmes avec l’ambition de raconter une histoire différemment. L’épisode précédent mettait un peu trop en avant le contenant au détriment du contenu, la forme plutôt que le fond. Cette fois, l’histoire passe d’abord, et c’est un retour en arrière fort agréable. C’est en revenant aux basiques, à ce qui fait le sel et la force de la série, que les auteurs nous livrent sans aucun doute le meilleur épisode de la série. Tout simplement…

Le seul bémol viendrait peut-être des aides de jeu. De nombreuses énigmes nécessitent de rassembler des informations venant de plusieurs embranchements différents. Si vous en ratez un, vous resterez bloqué. Et si vous demandez un indice ou la solution d’une énigme, il va parfois vous demander de défausser des cartes que vous n’aurez pas toujours trouvé, et c’est à ce moment-là que vous comprendrez l’énigme. C’est frustrant, mais c’est honnêtement un peu près tout ce qu’on peut reprocher à cet opus.

Fort heureusement, les scénarios m’ont semblé un poil plus accessible que par le passé. De fait, il est tout-à-fait possible d’aborder la série directement par cet opus, pas besoin de s’être frotté aux autres avant.

La conclusion de à propos du Jeu de société : Heroic Adventures [2018]

Gaetan G.
90

Après un Exotic Adventures en demi-teinte, les Space Cowboys redressent le tir et nous livrent tout simplement le meilleur épisode de la série. « Insert Coin », le premier scénario de la boîte, nous replonge avec bonheur dans le monde des jeux vidéo de la fin des années 80. Il est farci de clins d’œil aux licences emblématiques de l’époque, pourtant le résultat ne vire pas au gros fourre-tout indigeste. Une vraie madeleine de Proust pour tous ceux qui auront connu le premier âge d’or des jeux vidéo…

Le second s’intitule « Sherlock Holmes sur le fil ». Il lorgne gentiment du côté de Detective Conseil, tout en conservant ce qui fait la force d’Unlock : l’interactivité, la gestion du temps et des énigmes très visuelles. Une réussite à tout point de vue.

Le dernier scénario, « à la poursuite du lapin blanc », s’appuie (attention spoiler) sur la nouvelle de Lewis Carroll. Les auteurs se veulent particulièrement fidèle au texte original. Son univers complètement barré et illogique donne naissance à quelques énigmes bien retorses qui mettent les méninges à rudes épreuve.

Bref, une réussite à tout point de vue, parfaite à la fois pour ceux qui n’ont jamais essayé ce type d’expérience comme pour les habitués de la licence. Pour ceux qui voudraient en savoir plus, le test complet sera disponible dans quelques jours sur le site !

On a aimé

  • Les 3 histoires sont toutes très réussies
  • L'application est présente juste ce qu'il faut, ni trop ni trop peu
  • Un peu moins tarabiscoté que l'épisode précédent
  • Sérieux, les Space Cowboys, vous voulez pas faire un crossover entre Detective Conseil et Unlock ?
  • Sans conteste la meilleur boîte d'Unlock, idéale pour les petits nouveaux comme pour les habitués
  • Se joue vraiment très bien à 5 ou à 6

On a moins bien aimé

  • Un peu de matos est (légèrement) abîmé en cours de jeu. Ce n'est vraiment pas grand chose donc soit vous vous en fichez, soit les fichiers sont disponibles sur le site de l'éditeur pour réimprimer tout ça
  • Le premier scénario pourrait aller plus loin dans sa réappropriation des codes du jeu vidéo
  • Objectivement, l'appli est toujours aussi vieillotte même si les Space Cowboys sont arrivés à l'exploiter de manière plutôt impressionnante

Acheter le Jeu de société Unlock ! : Heroic Adventures [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Unlock ! : Heroic Adventures [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Unlock !