75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Stand still stay silent #1 [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le vendredi 14 décembre 2018 à 14h00

Mon coup de coeur BD de l'année !

Gros coup de cœur, vent de fraicheur, ce comics suédois/danois est un petit bijou à placer sous le sapin ! Lancé comme webcomic en 2013, le succès est tel que l’autrice Minna Sundberg décide de lance run crowdfunding : la bande dessinée passe de peinture numérique au format papier.  Le livre sort ainsi en anglais et dans la foulée, les éditions Akiléos nous le proposent traduit en français. Avec une couverture rigide toilée et 328 pages, c’est un bel objet qui est édité ici.

Un post-apo scandinave

La première partie du livre est un prologue qui se déroule dans un futur très proche. Puis, l’histoire commence 90 ans plus tard dans une Scandinavie transformée.

Ainsi tout commence pendant une tempête, plusieurs personnages essaient de se mettre à l’abri et de leurs conversations on comprend qu’une terrible épidémie est en train de se propager : la rouille qui tue en quelques jours les individus atteints. L’origine du pathogène est inconnue, il se propage facilement par les airs et gouvernements et organisations internationales ne sont pas très clairs au sujet de cette pandémie. Ce qui est, au début, est pris comme un fait divers bouleverse petit à petit toute la société humaine. Ces tranches de vie, émouvantes, offrent au lecteur un aperçu de l’univers décrit : des pays qui s’isolent, ferment leurs frontières,  des débats politiques qui  trahissent la peur et la haine, des gens qui fuient en famille ou entre amis…

Près d’un siècle plus tard, en Islande, la fermeture de l’île a préservé la vie et la technologie. Des jeunes gens ont postulé pour lancer une expédition. Le conseil nordique de l’Histoire et de la Redécouverte approuve leur départ sans vraiment financer à hauteur du nécessaire. Mais très optimiste, les jeunes aventuriers vont pouvoir former leur équipe et aller explorer les territoires oubliés depuis longtemps : le Monde Silencieux. Ces territoires sont désormais peuplés de bêtes sauvages, de géants  et de trolls, et la maladie reste un risque. Tous ne sont pas immunisés.

En cas de rencontre avec une bête, un troll ou un géant, ne courez pas, n’appelez pas à l’aide. Souvenez-vous simplement de rester immobile et silencieux. Peut-être qu’il partira.

Première règle

 

Des héros et une artiste très humains

Il est temps pour nos héros de partir à l’aventure… et à la recherche de livres parce que l’argent que cela rapportera n’est pas négligeable. Lalli et Tuuri Hotakainen sont les premiers membres de l’équipe.  Ils sont finlandais. Lalli est un éclaireur et un mage, sorte de chaman ayant développé des pouvoirs dont je ne parlerais pas plus pour vous laisser le plaisir de les découvrir. Ce jeune homme maigrichon parle peu, préfère être seul la plupart du temps. Tuuri, sa cousine, n’a pas du tout le même caractère : très enjouée, elle est très excitée par l’idée de toute cette aventure !

Emil Västerström est suédois : c’est un nettoyeur, enfin en théorie car il n’a pas encore l’expérience du terrain. Un peu arrogant, il est très inquiet de ce que les autres vont penser de lui. Sogrun Eide est super badass. Pleine d’énergie, elle est prête à en découdre et à prendre des risques. Elle prend Emil sous son aile. Très grande et athlétique, elle impressionne un peu tous les autres. C’est une chasseuse norvégienne qui vit pour l’armée. Mikkel Madsen, plus âgé que le reste du groupe, est un soigneur. Ce groupe hétéroclyte, digne d’une campagne de jeu de rôle, est très attachant : chaque personnage est très bien écrit, avec ses qualités et ses défauts et sa propre langue ce qui crée des situations comiques parfois.

Ce premier tome captivant raconte les débuts de cette expédition, les premières sorties dans ce monde silencieux terriblement palpitant et dangereux.

Issu donc du web, ce comics souffre d’un début imparfait un peu difficile à suivre à cause entre autres de la multitude de personnages mais l’autrice s’est amélioré progressivement jusqu’à proposer un découpage original et surtout un style graphique sublime. Ses couleurs sont superbes et créent une ambiance douce et chaleureuse qui tranche avec certains passages durs voire horrifiques. Malgré ses petits défauts, cette œuvre est un vrai bol de fraicheur avec un récit mystérieux teinté d’éléments de vie quotidienne plein d’émotions positives. C’est un post apo optimiste ! La cruauté du monde est contrebalancée par le ton léger de la narration.

De l’originalité de cette création

Sans dévoiler les secrets de Stand still, stay silent, il me parait indispensable de vous parler de l’aspect mythologie nordique saupoudré tout au long de l’œuvre. Poétique et inquiétant, les éléments de mythologies sont divers : de la magie d’un des personnages, oniriques à la présence de bêtes effrayantes issus des légendes scandinaves. Une originalité qui emporte le lecteur très rapidement !

Des machines quasi rétrofuturistes

Vous saurez tout sur les créatures de la mythologie nordique !

Des cartes disséminées dans l'album aident à se repérer et à suivre le périple de nos héros

De nombreuses pages entrecoupent la narration pour offrir des informations sur l'univers qui devient dense, riche et me donne envie d'y faire de sparties de jeu de rôle ! Vous apprendrez même quelques mots des langues nordiques !

En plus, y a des chats !

La conclusion de à propos du Comics : Stand still stay silent #1 [2018]

Nathalie Z.
96

Stand still stay silent est un petit bijou : un comics post-apo optimiste, drôle et fin. Minna Sundberg met de la poésie et de la douceur dans son trait et ses couleurs pour accentuer les émotions de ses héros et héroïnes confrontés à l'horreur. Partagez l'expédition qui redécouvrira le monde silencieux, affrontez des trolls et tombez amoureux de cette bande dessinée pas comme les autres éditée chez Akiléos.

 

On a aimé

  • De l'amitié, de la fantasy et de la mythologie nordique
  • Une ambiance originale portée par des couleurs et un dessin superbe
  • Du post-apo optimiste !

On a moins bien aimé

  • Le texte des bulles est parfois petit et le découpage du début est un peu maladroit, c'est une première BD. 

Acheter le Comics Stand still stay silent #1 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Stand still stay silent #1 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+