75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : The Dying and the Dead #1 [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 19 novembre 2018 à 09h00

Y a des vieux, faut pas les chercher !

Contrairement à ce que son titre pourrait laisser croire, ce comics n’est pas une énième histoire de zombies à la Walking Dead. Non, ce comics indé américain de chez Image traduit par Glénat est une histoire originale qui démarre fort bien et dont j’espère que nous aurons rapidement la suite en version française.

Le colonel au premier plan avec une arme étrange

 

Au scénario, nous retrouvons Jonathan Hickman célèbre pour Les quatre fantastiques, New avengers, Infinity ou encore S.H.I.EL.D et Secret warriors. Au dessin c'est Ryan Bodenheim qui officie habituellement plutôt dans l'univers Valiant (Bliss comics en France).

The Dying and the Dead, alors, de quoi ça parle ? 

Ile grecque de Skorpidi, 1969 : un mariage d’amour tourne au massacre, de mystérieuses personnes armées lourdement tuent les protagonistes. En parallèle, à Santa Fé, au Nouveau-Mexique, un homme âgé veille sa femme en phase terminale de cancer. Il est visité par un homme étrange, très blanc qui lui propose de sauver son épouse quand le monde médical lui a déjà annoncé l’irrémédiable.

L’homme accepte le rendez-vous, que faire d’autre quand on n’a plus rien à perdre ? Il est conduit en plein désert puis jusqu’à un endroit étrange. Une Cité cyclopéenne, à la géométrie non euclidienne, diraient certains. Un marché lui est effectivement proposé : régler le problème de ces personnages blancs contre la guérison de sa femme. Mais le vieil homme en sait plus que nous sur la situation et hésite. Il lui faudra réunir l’ancienne équipe avec laquelle il a déjà été confronté à ce genre de problème. Mais son équipe a vieilli elle-aussi. Leur mission commence et avec elle les flashbacks de la première, une vingtaine d’années auparavant.

Là on est remonté bien plus loin dans le temps...

 

D’autres scènes viennent étoffés l’univers mystérieux de ce comics. Un repas rassemble Hitler, Mussolini et Hiro Hito. Ils y évoquent une histoire secrète, des légendes occultes et au passage une scène avec Hiro Hito est absolument jouissive. Cette fameuse histoire secrète racontée par ce biais original nous permet de mieux appréhender ces hommes et femmes en blancs qui semblent vivre dans les limbes et être immortels.

Lauréat de nombreux prix, John Hickman réécrit une légende du monde via une aventure haletante aux frontières de la mort, portée par le dessin cinématographique de Ryan Bodenheim. Le choix de la colorisation de Michael Carland est audacieux : les êtres de ce peuple ancien sont colorisés totalement en noir et blanc, ce qui les fait ressortir de la page, créant un sentiment d’étrangeté. Le trait des dessins est fin et renforcé par ces couleurs. Il est propice au grand décor comme aux scènes d’action. D’ailleurs, le rythme est soutenu et il se passe déjà beaucoup d’événements dans ce premier tome. Les mourants rappelés pour une mission m’évoquent le film Space cowboys passé sous filtre Tarentino. Les flashbacks sont bien amenés et le lecteur reste sur sa faim : on ne sait pas exactement quelle était la mission en 1945, ni comment ils vont gérer celle de 1969. On sait seeulement que même âgés, ils sont badass !

 

La conclusion de à propos du Comics : The Dying and the Dead #1 [2018]

Nathalie Z.
87

The Dying and the Dead est un comics indé de chez Image que les éditions Glénat ont traduit. Entre peuple ancien mystérieux, anciens militaires sur le retour et diner entre dictateurs, ce comics vous surprendra et s'annonce riche en action et rebondissements. L'intrigue est complexe, le dessin acéré et la colorisation particulièrement réussie. Bref, on attend la suite des aventures de ces vieux personnages badass !

Que faut-il en retenir ?

  • Une colorisation originale
  • Une intrigue complexe avec de l'histoire secrète et occulte
  • Des personnages badass

Que faut-il oublier ?

  • Non ce n'est pas une histoire de zombies même si les héros sont très vieux...

Acheter le Comics The Dying and the Dead #1 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Dying and the Dead #1 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+