75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du comics : Hexed [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le jeudi 22 novembre 2018 à 09h00

Attention thriller surnaturel survolté !

Hexed est une série de comics indé américains que les éditions Glénat nous proposent ici en intégrale à couverture rigide de 432 pages. C'est un tirage unique. Pour 35 euros, ce superbe album reprend toute la saga mais aussi l'ensemble des superbes couvertures des singles US.

Du côté des artistes

Au scénario, le romancier américain Michaël Alan Nelson qui a déjà officié dans le comics : Supergirl, Day men (également traduit chez Glénat), 28 jours plus tard entre autres mais aussi des adaptations de Robert E. Howard (Hawks of Outremer) et de  Lovecraft(Cthulhu tales). Avec plus de 30 albums à son actif, c’est un fan de fantastique qui est aux commandes.

Un scénariste en béton !

Emma Rios est une artiste espagnole qui est entrée par la grande porte sur le marché du comics américain en illustrant les histoires de Dr Strange. Elle a collaboré à Runaways, Amazing Spiderman et dessine une série qui fait parler d’elle : Pretty Deadly, publiée chez Image comics. Son style est plus effilé que celui du dessinateur suivant mais très particulier. Je préfère celui de son prédécesseur et le changement d’artistes ne m’a pas dérangé.

Dan Mora est un dessinateur originaire du Costa Rica qui fait ses premières armes dans cette série. Boom ! studios lui confiera ensuite le dessin de la série Klaus scénarisée par Grant Morrison et qui remportera le Eisner Award du meilleur dessin. Très en vogue en ce moment, il a réalisé les couvertures de Batgirl chez DC et Secret Empire chez Marvel. Un talent à suivre donc !

Un dessinateur à suivre !

Le travail artistique est assez incroyable sur cette série avec une colorisation soignée de Gabriel Cassata et des personnages sublimes de beauté ou d’horreur. 

Mais de quoi parle Hexed ?

Luci Jennifer Inacio Das Neves,  dite Lucifer, est une voleuse professionnelle d’artefacts magiques pour le compte d’une galeriste dont elle est proche. Elle est aussi un as de la voltige doublée d’une pratiquante de la magie assez douée. Mais voici qu’elle accepte le job de trop…

Lucifer bosse depuis plusieurs années pour Val qui gère une collection particulière d’artefacts dangereux. Sans famille, Lucifer voit en Val une mère de substitution et le sentiment est partagé. Mais elle a un lien étroit avec une autre femme également, la Catin. Un être que les humains vont voir pour avoir la réponse à toutes leurs questions. Service qui a un prix… Lucifer est liée à cette créature pour son plus grand désespoir. C’est en suivant les directives données par l’une et à cause des ennemis de l’autre que Lucifer se retrouve dans un plan foireux qui aura des conséquences terribles.

Hexed ce sont des personnages forts, complexes, des femmes pour la majorité. Lucifer est littéralement suivie par l’enfer. Attachante, elle est tellement badass qu’on aimerait la voir en héroïne de série Tv. Tête brûlée, elle agit et subit ses manigances tout en étant loyale en amitié. Tous les autres personnages, c’est assez rare pour le souligner, sont écrits : pas de personnages importants vides et sans background ou enjeux. Les motivations sont variées et cohérentes. On prend plaisir à les découvrir.

Cette histoire ne maintient aucun statu quo, ne ménage pas les personnages et le rythme est effréné. Le scénario est bien ficelé avec conséquences des actes et des décisions qui s’enchainent logiquement et sans deus ex machina. L’histoire complète est en deux parties : quatre chapitres dessinés par Emma Rios permettent d’appréhender l’univers magique riche développé ici. Cet univers aux multiples réalités est complexe et régi par des règles. Lucifer y voit ressurgir un vieil ennemi pas commode et mal disposé. Les douze autres chapitres, dessinés par Dan Mora, contiennent le récit majeur qui va impliquer Lucifer, ses proches et de nouveaux vilains sans merci. Encore que la lecture de l’œuvre dévoilera bien des secrets et l’histoire s’avèrera moins manichéenne qu’on aurait pu le supposer.

Si vous n'avez pas encore lu Hexed, qu'attendez-vous ?!

La conclusion de à propos du Comics : Hexed [2018]

Nathalie Z.
91

Hexed parait en intégrale et c'est tant mieux ! Voici les aventures complètes de la digne fille de Buffy et de John Constantine. Si vous aimez l'occulte contemporain, foncez ! C'est fun, dynamique, riche en rebondissement avec des dialogues bien acérés. Et vous aurez en une fois l'histoire complète (équivalente à 16 singles) de Lucifer, cette jeune femme maudite, voleuse professionnelle d'artefacts magiques sublimée par le dessin de Dan Mora.

Que faut-il en retenir ?

  • Une intégrale pour 35 euros !
  • Le dessin époustouflant de Dan Mora
  • Un thriller occulte suvolté

Que faut-il oublier ?

  • Il faut aimer le surnaturel !

Acheter le Comics Hexed [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hexed [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+