75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Révélation 2éme partie #5 [2012], par Sylvain T.

Avis critique rédigé par Sylvain T. le mardi 13 novembre 2012 à 23h55

Troublant

Après des années de records, la saga Twilight s’achève et compte bien rester dans les mémoires. Un épisode en dent de scie, pour autant mémorable.

Au fil de ses chapitres, Twilight n’a jamais vraiment brillé par sa qualité tant du côté de son jeu d’acteur que par son scénario et ses scènes prudes et un peu ridicules. Le premier épisode n’avait clairement pas réussi à ous amadouer, il y avait eu du mieux avec le second, le troisième était plus porté sur l’action, tandis que le quatrième était très vite retombé dans sa mièvritude dérangeante, sans pour autant être désagréable à regarder. C’est donc avec une certaine impatience que l’on s’engouffre dans la salle de cinéma, un endroit obscur, où chaque être peut se révéler être en fait un vampire, ou un loup-garou, ou pire, un Volturi. Car près la naissance de Renéesmée et la transformation de Bella, ce nouveau et ultime chapitre nous transporte à nouveau au sein d’une guerre contre le conseil des vampires. Aidés de leurs amis, les Cullen vont donc devoir parcourir le monde afin de rassembler suffisamment d’alliers pour lutter à armes égales pour un affrontement épique.

Épique, choix de mieux judicieux vous ne trouvez pas ? La bataille finale, c’est finalement tout ce que l’on attend de ce dernier épisode. D’une durée de 2h, on ne va pas tourner autour du pot bien longtemps. Car ce qui avait été mis en avant dans le précédent opus, c’est une certaine volonté de proposer une histoire posée, sans beaucoup d’action, quitte à s’attirer les foudres des plus impatients, et sa suite directe continue sur cette voie. Durant la première heure, le scénario continue doucement, mais surement à surfer sur l’amour d’Edward et de Bella, tout en impliquant l’un après l’autre les autres personnages de la série. Une série qui aura eu droit à une adaptation cinématographique savamment orchestrée, riche en critiques négatives, mais néanmoins cohérente, proposant un ensemble narratif certes mièvre et prude, mais un ensemble quand même. C’est sans aucun doute ce que l’on retient de l’épisode 5 qui clôt avec une aisance révoltante des années d’incertitudes.

Évidemment, et malheureusement, on n’échappe pas aux scènes idiotes, d’un autre âge, digne des vieilles rengaines des adolescents - devenus parents, prônant l’abstinence. Kristen Stewart n’arrive toujours pas à jouer la moindre réaction à cause de son visage figé quasiment constamment, Taylor Lautner a toujours une crédibilité proche du néant, le reste du casting à toujours du mal à s’imposer, sauf peut-être Daota Fanning, mais on ne l’a voit vraiment pas assez pour juger. Seul retiendra-t-on Robert Pattinson qui arrive à nous surprendre véritablement grâce à un jeu d’une qualité certes discutable, mais au-dessus du reste. Son expérience au sein du dernier Cronenberg lui a semble-t-il réussi et il parait plus vivant, ce qui est un peu idiot vu que l’on parle ici d’un vampire. Quoi qu’il en soit, non Twilight : Révélation - Seconde Partie n’est pas mauvais, mais il n’est pas bon non plus. Longuet, beaucoup plus que la première partie, rageant de par des défauts qui sont toujours omniprésents depuis les débuts de la saga au cinéma, le chapitre final n’en demeure pas moins un divertissement acceptable en cette fin d’année.

Reste alors un affrontement, d’environ 20 minutes, terminant alors le film d’une manière théâtrale, on en attendait pas moins, et qui plaira sans aucun doute au public fait pour ce genre de film. Mais le jeune homme venu assister à la séance avec sa nouvelle copine y trouvera quand même de quoi se faire les dents.

La conclusion de à propos du Film : Révélation 2éme partie #5 [2012]

Sylvain T.
55

Ultime épisode de Twilight. Certains diront qu’il était temps, d’autres apprécieront tout de même les quelques qualités ici et là et une bataille finale convaincante. On retiendra de cette saga beaucoup de mièvrerie, un jeu d’acteur à jeter par la fenêtre, mais également un mot : culte. Culte par sa puissance marketing, culte par son triangle amoureux qui aura marqué son public et culte par la génération qu’une telle épopée représente. Rideau.

Acheter le Film Révélation 2éme partie en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Révélation 2éme partie sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Twilight

  • Voir la critique de Révélation 1ère partie : Autant en emporte le vamp
    60

    Révélation 1ère partie Critique du film par Jonathan C.

    Autant en emporte le vamp : Cinéaste de genre passé à l’académisme classique (de Candyman 2 à Dreamgirls, il y a de la marge), Bill Condon assume complètement…
    Temps de lecture : 37 mn 11

  • Voir la critique de Hésitation : Vampires à la dent molle
    35

    Hésitation Critique du film par Gil P.

    Vampires à la dent molle : Un épisode pour rien ou presque où les seuls moments un peu intéressants sont les parties avec Jacob et les Cullen à l'exception d…
    Temps de lecture : 2 mn 12

  • Voir la critique de Tentation : Il y a du mieux...
    55

    Tentation Critique du film par Sylvain T.

    Il y a du mieux... : En se concentrant sur l’histoire des vampires et des loups plus que sur les multiples histoires d’amour, Chris Weitz a montré que …
    Temps de lecture : 4 mn 0

  • Voir la critique de Fascination : Du fantastique un peu fleur bleue
    70

    Fascination Critique du roman par Benoît P.

    Du fantastique un peu fleur bleue : Twilight - Fascination est de ces romans fantastiques chargés de poésie et de romantisme que seules les adolescentes et jeunes fem…
    Temps de lecture : 3 mn 22

  • Voir la critique de Fascination : La Fascination d’une déception
    25

    Fascination Critique du film par Sylvain T.

    La Fascination d’une déception : Le constat est implacable, Twilight n’est pas à la hauteur de son succès. Il n’est même pas un film fantastique puisque le fameux …
    Temps de lecture : 4 mn 6

  • Voir la critique de Twilight BO-OST : Un score intimiste
    80

    Twilight BO-OST Critique du musique par Manu B.

    Un score intimiste : Le score dans son ensemble est assez plaisant à écouter hors du contexte du film, créant une atmosphère sombre sans être pesante, …
    Temps de lecture : 2 mn 10