75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Le Chant du Dragon #1 [1988], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 12 février 2012 à 21h04

Histoire de Menolly

"On eût dit que les événements, eux aussi, pleuraient la mort du doux et vieil harpiste; un vent du sud-est souffla trois jours durant, bloquant même la barque de cérémonie, à l'abri dans la caverne du Bassin..."

Lorsque le maître Harpiste Petiron meurt au Fort de Mer du Demi-cercle, Menolly, la fille du Seigneur Yanus se retrouve comme orpheline. Il était le seul être qui avait remarqué ses compétences en matière de chant, de musique et sa capacité à enseigner aux plus jeunes. Il a aussi reconnu en elle une compositrice hors normes. Mais la dure réalité du Fort de mer ramène la jeune fille à de cruelles nécessités qui se résument en ce lieu à écailler et dégorger les poissons que les marins pêchent dans la mer toute proche. Il n'est pas question qu'elle devienne Harpiste. Un jour qu'elle en était à ses réflexions pendant ces tâches qu'elle juge au-dessous de son talent, elle se blesse profondément la main, réduisant à néant ses rêves. Depuis lors malheureuse, durant une chute de Fils, elle décide de fuguer, de braver le danger et de se rendre près d'une plage où elle a repéré des lézards de feu. Les circonstances l'amènent bientôt à se réfugier dans une grotte où elle marque pas moins de neuf lézards...

Dans La Ballade de Pern, Le Chant du Dragon tient une place à part: il est le premier roman d'une trilogie qui a pour sujet les Harpistes. Il est rassemblé avec La Chanteuse-Dragon de Pern et Les Tambours de Pern dans le recueil La Ballade de Pern - intégrale IV aux éd. Pocket. Nous faisons connaissance avec Menolly.

L'un des éléments cruciaux du monde de Pern est cette organisation en ateliers. Or, l'un des plus importants est sans aucun doute celui des Harpistes. Garants de la connaissance et de l'instruction à travers les générations, ces acteurs majeurs, grâce à leur indépendance, doivent en outre s'assurer que tous les endroits de la planète reçoivent équitablement une éducation et une instruction qui doivent être transmises le plus largement. Ce qui rend le travail difficile, c'est que certaines contrées sont parfois bien éloignées des Forts et des voies navigables. De petits ports de pêche comme Fort de mer ont donc tendance à perdre la tradition et à considérer l'art des Harpistes comme secondaire, voire futile. Dans ce contexte, il y a donc matière à écrire une histoire où l'héroine doit se battre pour faire accepter à son entourage que son don pour la musique et l'enseignement est essentiel à sa vie. C'est en résumé l'intrigue du Chant du Dragon.

Si l'on ajoute, pour les lecteurs qui ne le sauraient pas encore, que les premières amours d'Anne McCaffrey sont le chant, l'opéra et la musique sous toutes ses formes, on comprend alors facilement que cette trilogie tient une place à part dans le cycle. Menolly, c'est peut-être un peu Anne McCaffrey.
Menolly est une jeune adolescente dans sa période (toute relative) rebelle, on se rendra donc vite compte, étant donné les thèmes évoqués, que le roman tourhera un public plutôt jeune, et féminin.

La conclusion de à propos du Roman : Le Chant du Dragon #1 [1988]

Manu B.
75

Alors que l'auteur Anne McCaffrey vient à peine de nous quitter, les éd. Pocket continuent à nous faire découvrir son oeuvre majeure. Le Chant du Dragon est le livre par lequel on découvre l'un des célèbres personnages de Pern: le Harpiste Menolly. A découvrir.

Acheter le Roman Le Chant du Dragon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Chant du Dragon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Ballade de Pern