75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Shi Ki #4 [2010], par Lionel B.

Avis critique rédigé par Lionel B. le lundi 28 février 2011 à 20h02

Vampire, vous avez dit vampire ?

Ras le bol des histoires de vampires qui se ressemblent ? Vous aimez les mangas possédant une ambiance horrifique ? Dans ce cas, Shi ki s’adresse à vous…

« Nao Yasumori, censée être morte, se tient sous les fenêtres de la clinique, et alors que le docteur Ozaki et le bonze Muroi tentent de la tenir à distance, la clinique est soudain plongée dans l'obscurité la plus totale. Alors qu'une nouvelle tragédie frappe le village, Natsuno Yûki fait à son tour une terrifiante rencontre... »

Plus les tomes passent, plus Shi Ki devient captivant ! Il s’agit là d’une histoire de vampires – bien que l’auteur refuse de les qualifier ainsi – tout ce qu’il y a de plus originale. Ici, nous ne sommes pas dans le schéma classique du méchant vampire qui a perdu toute humanité. Mais bien au contraire, comme nous le découvrons dans ce quatrième volume,  les revenants (comme ils sont nommés dans le manga) nous démontrent qu’ils n’agissent pas forcément comme ils le souhaiteraient…

Avec sa multitude de personnages, difficile de s’ennuyer dans Shi Ki. Nous passons d’un point de vue à l’autre, allant même du côté des revenants comme vous avez pu le comprendre en lisant les lignes ci-dessus.

Maintenant que nos héros ont découvert la véritable nature de l’épidémie, Shi Ki s’oriente de plus en plus vers une ambiance horrifique avec suspens à l’appui. Voilà ici un point appréciable : nous passons d’une sorte d’aventure policière à un véritable manga horrifique (qui reste toutefois moins gore que beaucoup de shônen) au fil des tomes. Il s’agit là d’une évolution constante qui renouvelle à chaque fois le manga.

Toutes ces petites astuces scénaristiques garantissent une immersion totale dans l’univers de Shi Ki et nous fait languir de sa suite avec un cliffhanger surprenant.

Si le dessin n’est pas exempt de défauts (quelques tout petits problèmes de perspectives), il n’en demeure pas moins très soigné et de très bonne qualité. Le trait fin de Ryu Fujisaki et les décors – souvent dessinés en superposition de photos – offrent une excellente lisibilité.

La conclusion de à propos du Manga : Shi Ki #4 [2010]

Lionel B.
90

De plus en plus captivant, ce quatrième tome de Shi Ki nous fait languir de sa suite. S’orientant désormais vers une ambiance plus horrifique, l’histoire n’en demeure pas moins originale avec des vampires plus intrigants que jamais.

Que faut-il en retenir ?

  • L'histoire pleine de suspens et de plus en plus captivante
  • La multitude de personnages tous plus intéressants les uns que les autres

Que faut-il oublier ?

  • Quelques failles dans le dessin (mais ça reste vraiment minime)

Acheter le Manga Shi Ki en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Shi Ki sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Shi ki

  • Voir la critique de Shi ki : Quand vampire rime avec épidémie
    80

    Shi ki Critique du manga par Lionel B.

    Quand vampire rime avec épidémie : Si mon avis était assez mitigé sur le premier volet, ce second tome a su me convaincre ! Shi Ki s’annonce comme un excellent thri…
    Temps de lecture : 2 mn 34

  • Voir la critique de Shi Ki : Un premier tome bien mystérieux
    68

    Shi Ki Critique du manga par Lionel B.

    Un premier tome bien mystérieux : Le prologue passé, Shi ki s'avère captivant grâce aux mystères qui planent autour de la mort des habitants, mais également grâce à…
    Temps de lecture : 2 mn 33