75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Shi ki #2 [2010], par Lionel B.

Avis critique rédigé par Lionel B. le dimanche 22 août 2010 à 11h36

Quand vampire rime avec épidémie

Après un premier tome au début poussif, Shi ki revient avec sa multitude de personnages et son histoire des plus intrigante. Exit le côté humoristique et place à une ambiance plus sombre, plus terrifiante, plus mature…

« En l’espace d’un mois, douze personnes sont décédées au village. Le docteur Ozaki et le bonze Muroi craignent une épidémie. De son côté, Natsuno, dont la jeune Megumi était amoureuse avant de succomber à la maladie, a l’étrange impression que celle-ci continue à l’épier. Mais si c’est vrai, que deviennent tous ces morts qui se multiplient ? »

A la lecture de ce second volume de Shi Ki, il apparaît difficile de classer l’œuvre dans la catégorie « shonen ». En effet, ce manga s’avère bien différent de tout ceux du genre. L’humour s’avère quasi absent, les personnages féminins n’ont pas de poitrines démesurées, les petites culottes restent cachées et les scènes d’actions sont inexistantes. Nous sommes donc à l’antipode d’un Naruto ou autre Bleach. En revanche, on se rapproche davantage d’un Monster avec une histoire plus posée mais une intrigue plus évoluée.

Tout au long de ce second tome, nous suivons l’enquête que mène le bonze Muroi afin de découvrir le lien entre les défunts. Nous découvrons également une enquête plus médicale autour de la cause de la mort des habitants par le docteur Ozaki. Enfin, le personnage du jeune Natsuno est présent pour imposer le côté horrifique et fantastique du manga avec ces apparitions fantomatiques, ou plutôt devrais-je dire vampiriques.

Ce mélange, qui classe le manga dans la catégorie thriller horrifique, parvient à nous captiver de la première à la dernière page grâce aux charismes des personnages principaux, une histoire pleine de mystères, une mise en page simple, clair et efficace, et qui parvient tout de même à imposer une ambiance.

Même s’il n’est pas exempt de défaut, le dessin s’avère très agréable à regarder. Ryu Fujisaki nous offre un dessin qui mélange le style purement manga avec des gros yeux et des coupes invraisemblables, mais également un style plus réaliste qui se retrouve plus particulièrement dans les personnages secondaires. 

La conclusion de à propos du Manga : Shi ki #2 [2010]

Lionel B.
80

Si mon avis était assez mitigé sur le premier volet, ce second tome a su me convaincre ! Shi Ki s’annonce comme un excellent thriller horrifique. Captivant, sa force réside principalement dans son histoire et dans le charisme des personnages principaux. Espérons que la suite sera du même niveau.

Que faut-il en retenir ?

  • Une histoire captivante
  • Des personnages charismatiques

Que faut-il oublier ?

  • Un dessin non sans faille

Acheter le Manga Shi ki en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Shi ki sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Shi ki

  • Voir la critique de Shi Ki : Vampire, vous avez dit vampire ?
    90

    Shi Ki Critique du manga par Lionel B.

    Vampire, vous avez dit vampire ? : De plus en plus captivant, ce quatrième tome de Shi Ki nous fait languir de sa suite. S’orientant désormais vers une ambiance plus…
    Temps de lecture : 2 mn 17

  • Voir la critique de Shi Ki : Un premier tome bien mystérieux
    68

    Shi Ki Critique du manga par Lionel B.

    Un premier tome bien mystérieux : Le prologue passé, Shi ki s'avère captivant grâce aux mystères qui planent autour de la mort des habitants, mais également grâce à…
    Temps de lecture : 2 mn 33