75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Kane: la pierre de sang #1 [2007], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le jeudi 11 février 2010 à 18h41

L'éveil des dieux anciens

Kane éclata de rire sous l’emprise d’une  exultation démoniaque – une silhouette macabre éclaboussée d’ordure et de sang, les yeux flamboyant comme des braises bleues, ses cheveux roux hérissés par l’électricité statique, transfiguré par l’éruption chaotique de lumière. Elevant la voix pour couvrir le crépitement des explosions, il hurla la litanie consignée par Alorri-Zrokos, conformant sa gorge à la prononciation des syllabes inhumaines. S’élevant de l’ombre du dôme répondit le chœur tonnant des Rillytis, leur peur dominée par le besoin de faire résonner leur invocation restée sans écho depuis des siècles.

Les univers de sword & sorcery ont pour particularité, si on les compare aux mondes d'héroic fantasy, de présenter un aspect plus rustre, plus sombre et plus barbare. Un univers habité par des héros - humains, en général - présentant les profils psychologiques les plus sévères. Le ton est également en général plus dur, sans qu'aucune place ne soit laissée au sentimentalisme et à la féérie. Mais aucun de ces univers de sword & sorcery ne mettent en scène un personnage central aussi pourri - et complexe - que Kane, anti-héros surpuissant sorti de l'imaginaire de Karl Edward Wagner - un auteur peu connu en France mais très bien considéré aux Etats-Unis.

Kane est une ordure, un mégalomane et un opportuniste. Un véritable salopard, un individu abject. Et il n'a aucune circonstance atténuante. En effet, contrairement à Elric de Melniboné (célèbre personnage "mauvais" des univers de sword & sorcery), qui voit ses méfaits être les conséquences d'une prédestination et d’une dépendance narco psychique, Kane est pleinement conscient de ses actes et possède un véritable libre arbitre. Il sème donc le mal et la mort en toute âme et conscience... car Kane est aussi un tueur. Mais, attention, ne croyez pas que cet homme sans âge n’est qu’une grosse brute sans cervelle ou un rustre aviné. Contrairement à Conan, par exemple, ce colosse roux au passé mystérieux, en plus de maitriser parfaitement l'art de manier l'épée, possède une grande érudition, connaît bien les règles de l’étiquette et verse même assez souvent dans la magie. Noire ou blanche, suivant son humeur du moment.

Dribeck essuya le sang qui lui piquait les yeux, attendit, abattu, les premiers lancinements ardents du venin rillyti progressant dans ses membres. Mais sa seule douleur venait de la fatigue, et l’estafilade peu profonde lui sembla moins pénible que sa lassitude et son manque de souffle. Ses hommes l’observaient avec une pitié accablée. Il lui sembla que ses derniers devraient être de nature à enflammer les générations futures, s’il arrivait à articuler quelques paroles immortelles avant de perdre conscience. « Ah, merde », marmonna-t-il, incapable de mettre ses idées en ordre…

Dans le roman La pierre de sang, Kane découvre un ancien artefact et décide de l'utiliser afin de matérialiser ses rêves mégalomanes. Mais, pour ce faire, il va devoir s'allier avec une entité inconnue et redoutable, dont il ne connait finalement pas grand chose. Ainsi, à travers un récit de 364 pages mêlant des éléments de sword & sorcery et de science-fiction lovecraftienne, l'écrivain Karl Edward Wagner nous montre un personnage jouant les agents doubles pour dresser deux royaumes l'un contre l'autre. Un stratagème destiné à les affaiblir suffisamment pour qu’il puisse s'en emparer via de maléfiques moyens s'appuyant sur une science inconnue. Conspirations de palais, duels magiques, cité perdues dans des marais fétides, races oubliées ressurgissant du passé, entités interdimensionnelles, combats violents (voire gores) et épiques sont donc au menu de ce texte agréable à lire, efficace à défaut d’être très subtil, et brillamment traduit par Patrick Marcel.

En plus de la bonne construction de son intrigue qui oublie tout manichéisme (les prêtresses chargées de sauver l’humanité pratiquent par exemple le sacrifice humain), La pierre de sang peut également se vanter de présenter une séduisante galerie de personnages. Des individus au caractère fort - mais qui sont parfois sujets au doute - qui jouent souvent un rôle primordial dans le déroulement de cette histoire pleine de fureur et de sang... mais aussi d'amour (sans oublier un brin de mystère aux fragrances ésotériques). Ainsi, les seigneurs rivaux Dribeck et Malchion, le vil mercenaire Ristkonn mais surtout Térès, occupent une place aussi importante dans le récit que Kane. On a même parfois la sensation que c'est Térès, une jeune femme au caractère bien trempé (loin des stéréotypes habituellement rencontrés dans ce type de littérature), qui tient la place de héros dans le roman.

La conclusion de à propos du Roman : Kane: la pierre de sang #1 [2007]

Nicolas L.
77

Si toute l’œuvre du « biker romancier » Karl Edward Wagner est du niveau de cet excellent texte, il sera bon de louer les éditions Denoël pour avoir décidé de mettre à la disposition du lectorat français l’intégrale de Kane en trois volumes. La pierre de sang est en effet un très bon roman de sword & sorcery (avec une pointe de SF) qui présente une intrigue un peu classique, certes, mais très bien menée et une galerie de personnages aux caractères bien dessinés. Certainement pas de la grande littérature, mais bien un récit efficace, brutal et très divertissant, apte à satisfaire tous ceux qui aiment les histoires musclées.

Que faut-il en retenir ?

  • Pour les amateurs de fantasy très musclée
  • Un récit très divertissant
  • Des personnages bien construits
  • L’amateur de sword & sorcery va adorer

Que faut-il oublier ?

  • Amis de la subtilité et de la plume légère, passez votre chemin

Acheter le Roman Kane: la pierre de sang en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Kane: la pierre de sang sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Kane