75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Révolte sur la Lune [1971], par Thomas K.

Avis critique rédigé par Thomas K. le lundi 12 octobre 2009 à 16h42

Un repas gratuit cela n’existe pas.

Le Lunatique moyen s’intéressait a la bière, au jeu, aux femmes et au travail, dans cet ordre. Remarques que les femmes viennent au second rang, si aimées qu’elles soient. Les Lunatiques avaient compris qu’il n’y aurait jamais assez de femmes pour eux tous. Ceux qui apprenaient lentement mouraient, car même le male le plus possessif ne peut rester à chaque instant sur ses gardes. Comme di Prof, une société s’adapte aux faits ou ne survit pas. Les Lunatiques s’adaptaient à la brutalité des faits… sinon ils flanchaient et mouraient. Mais le « patriotisme » n’était pas obligatoire pour survivre.

Voici une rapide présentation sociologique des Lunatiques vu par un Lunatique par excellence, Manuel Garcia O’Kelly, informaticien de profession et leader bien malgré lui de la Révolution des Lunatiques face à l’oppressante Autorité Lunaire.

Nous sommes dans la deuxième moitié du XXIeme siècle et la Lune est devenue la prison de la Terre, et comme dans une Australie spatiale, les habitants de la Lune ont développé une sociologie très atypique. Tout aussi atypique que pousserait la vie dans un monde a la gravité quasi nulle et où tout se paye même l’air.

Manuel s’est fait un pote un peu plus original que la moyenne, ce pote s’appelle Mike. Mike, en plus d’avoir un sens de l’humour tout à fait contestable, possède également la particularité d’être le super ordinateur consacré à la quasi-totalité de la gestion des colonies Lunaire, de LunaCity à Hong Kong Lunaire en passant par Novylen. Et accessoirement Mike gère aussi le catapultage d’énormes silos de grains sur la Terre…

Et quand Prof, vieil anarchiste impénitent découvre la chose, il décide qu’il est temps enfin de déclarer l’Indépendance. Quoiqu’en pensent les « Vers de Terre » là bas en dessous. Avec le savoir faire de Prof, la débrouillardise et les relations de Manuel et l’omniscience de Mike, la révolution est en marche.

Et voici comme Robert Heinlein va nous présenter le soulèvement lunaire, avec humour et méthode. Et même si il use parfois de raccourcis faciles, le charisme des personnages, la simplicité avec laquelle Manuel vit les événements. Tout cela nous rend cet ouvrage divertissant et captivant, et on peut s’empêcher de penser que sur la Lune on fait la révolution comme on a appris à survivre, avec le système D.

Et si l’ouvrage, peut-être un peu jauni par son époque, reste assez léger ; on reste tout de même dans du grand roman de science fiction. Je ne connaissais Heinlein que de réputation, et bien je ne suis pas du tout contre le fait d’en lire d’avantages.

Seul bémol, cette approche naïve n’apportera aucune surprise et aucun suspens à l’ensemble de l’ouvrage…

La conclusion de à propos du Roman : Révolte sur la Lune [1971]

Thomas K.
75

Un ouvrage de référence d’un Monsieur de la SF. Forcément je m’inféode, mais pas gratuitement, j’ai apprécié l’approche quasi burlesque du scénario, surtout que je ne m’y attendais pas. Et malgré l’approche parfois trop naïve, je le recommande à tous ceux qui n’auraient pas encore eu le plaisir de le lire. On accroche et on se bidonne parfois.

Que faut-il en retenir ?

  • Charisme des Lunatiques.
  • Une révolution de bric et de broc attachante.

Que faut-il oublier ?

  • Peut-être trop marqué par son époque.
  • L’approche parfois trop naïve.
  • Aucune surprise tout au long de l’ouvrage.

Acheter le Roman Révolte sur la Lune en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Révolte sur la Lune sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Révolte sur la Lune