75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Fantom Kiler 2 [2001], par Nicolas L.

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 18 décembre 2007 à 11h56

Tueur de (sili)connes, le retour…

Le Fantom Kiler est de retour ! Cette fois-ci, c’est le milieu des prostituées qui est visé, et la police est sur les dents. Une équipe est formée, qui a pour mission de neutraliser le tueur lubrique en l’attirant dans un piège…
Roman Nowicki est un gros futé, en plus d’un gros cochon. Au regard du relatif succès du premier volet, il relance la machine, sans changer une once de quoi que ce soit, sans apporter la moindre modification. Ah si, la seule petite différence est que cette fois-ci, l’on assiste en fait à une ennuyeuse traque policière menée par des Mulder et Scully polonais. Une Scully qui n’hésite d’ailleurs pas à dévoiler ses charmes pour parvenir à ses fins. Mais à part ralentir horriblement la narration et nous laisser supposer que les rues de Varsovie ou de Cracovie sont remplies de femmes flics à poil, cet « enrichissement » scénaristique se révèle être un vain effort.


Pour le reste, rien n’a changé. Des filles consciencieusement épilées et sacrément siliconées face à un tueur masqué au cours d’une narration linéaire qui aligne de façon toute métronomique séquences de strip-tease très poussées et meurtres sanglants. Les actrices sont toujours aussi nulles – certaines sont d’ailleurs présentes dans le premier volet – et l’assassin agit toujours selon le même cérémonial, ce qui finit par lasser, d’autant plus que le cinéaste s’attarde de trop dessus, avec des enchaînements de plans répétitifs qui n’en finissent pas (surtout quand l’arme utilisé est un couteau de farces et attrapes à lame rétractile).
Ce qui est dommage, c’est que le film est beaucoup moins marrant que le premier qui avait au moins le mérite de présenter des séquences de meurtres originales et inventives. Ici, sur les quatre « agressions », seule la deuxième est vraiment intéressante ; après avoir capturé et ligoté sa proie nue sur le capot avant d’une voiture, le tueur branche une batterie sur les seins de la pauvre fille en appliquant les pinces sur les tétons de son opulente poitrine… Débile, inutile (la victime est achevée par une éventration), mais marrant.

Coté réalisation, c’est le même film ; même décor en studio exigu, même éclairage, même musique, même effets de caméra, donc visuellement correct mais guère novateur. Au niveau des choix de prises de vue, Roman Nowicki s’attarde un peu plus sur les plans d’exposition mettant en « valeur » l’intimité des jeunes femmes… ce qui n’est pas une bonne idée. Il aurait dû pousser au contraire le coté sadique du premier film plutôt que glisser dans le registre de la revue de charme. Conséquence directe de ce parti pris : ce deuxième film n’est pas plus gore que le premier, qui l’était déjà peu. On se sent par conséquent un peu floué sur la valeur la marchandise, Fantom Kiler étant vendu comme un film « choc ».

La conclusion de à propos du Film : Fantom Kiler 2 [2001]

Nicolas L.
15

Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures, dit le dicton. Apparemment, en Pologne, ce vieil adage n’est guère connu. Roman Nowicki nous ressert alors le même slasher sexy, sans rien apporter de neuf dans son traitement. Le film est même encore plus mauvais car il met un temps fou à démarrer et est beaucoup moins délirant dans ses séquences de meurtres. Le cinéaste conserve d’ailleurs cette politique de retenue dans le domaine du sexe ou du trash (le film est finalement peu choquant, une sorte de Scream en dessous de la ceinture). Reste une réalisation correcte mise en valeur par une bonne photographie… C’est bien peu, avouons-le.

Que faut-il en retenir ?

  • Le deuxième meurtre
  • Niveau technique convenable

Que faut-il oublier ?

  • Scénario nul et chiant
  • Peu de gore
  • Rien de nouveau par rapport au premier opus

Acheter le Film Fantom Kiler 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Fantom Kiler 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Fantom Kiler

  • Voir la critique de Fantom Kiler 3 : Tueur de (sili)connes, le re-retour
    5

    Fantom Kiler 3 Critique du film par Nicolas L.

    Tueur de (sili)connes, le re-retour : Bon, je m’étais assez bien amusé avec le premier volet, avait gentiment supporté le second, mais là je dis : trop c’est trop ! Hor…
    Temps de lecture : 4 mn 17

  • Voir la critique de Fantom Kiler : Le tueur de (sili)connes
    35

    Fantom Kiler Critique du film par Nicolas L.

    Le tueur de (sili)connes : Si votre chanson favorite est « le plastique c’est fantastique », ce Fantom Kiler ne devrait pas vous déplaire car question exposi…
    Temps de lecture : 2 mn 51