75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Le Chevalier noir #3 [2006], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le dimanche 31 décembre 2006 à 12h00

La fin d'un cycle, le début d'une légende

Qui ne connaît pas les trois fameux chevaliers de la Table Ronde que sont Perceval, Lancelot et Gauvain ? Dans ce dernier tome des Légendes de la Table Ronde, chacun va devoir affronter sa destinée dans un combat sans merci pour voir le Bien triompher du Mal. C’est une histoire bien connue et bien rôdée que Ronan Le Breton se propose de nous faire revivre. Une histoire racontée à la Bretonne - si je puis me permettre - pour cette BD de la collection Soleil Celtic. Je passe les détails de cette légende familière pour plutôt vous parler du concept des 5 styles graphiques proposés dans la BD.
En effet, toutes les 8 pages environ, c’est un style carrément différent qui s’offre à nous, passant de l’aquarelle à l’infographie, du photo réaliste au dessin plus traditionnel, des effets graphiques à un style plus épuré. Un peu déroutant au début on s’y fait vite surtout qu’on est déjà au troisième et dernier tome de la série. Mais il faut le souligner car peu de séries tentent de percer dans cette voie et seuls à ma connaissance les Contes des Korrigans (toujours de Soleil Celtic) ont réussit cette prouesse, m’est avis. C’est ici un ravissement de voir l’histoire racontée visuellement de 5 façons différentes même si on aurait préféré ne la voir que dans un style, celui qu’on préfère, un style qui pourra être l’un des 5, selon les goûts. Car tout ici ne sera qu’une affaire de goûts, certains préférant le réalisme aux traits appuyés de la BD traditionnelle. Mais ce qui est sûr c’est que vous aimerez au moins l’un des styles et qui, chose intéressante, fera passer les autres styles sans problèmes. C’est une BD à conseiller donc à ceux qui cherchent à revivre les aventures du roi Arthur fraîchement recompilées en images.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Le Chevalier noir #3 [2006]

David Q.
72

Dernier tome des légendes de la Table Ronde il n’en est pas moins magnifique. Une BD qui allie un scénario connu avec des dessins de toute beauté où 5 styles différents se côtoient pour un ensemble étonnant.

Que faut-il en retenir ?

  • Une histoire légendaire et bien connue
  • 5 styles de dessin différents qui vont bien ensemble

Que faut-il oublier ?

  • La qualité des dessins, subjective, est forcément de différents niveaux

Acheter la Bande Dessinée Le Chevalier noir en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Chevalier noir sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+