75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Rozen maiden #3 [2006], par Mathieu P.

Avis critique rédigé par Mathieu P. le mercredi 13 décembre 2006 à 18h40

Rozen Maiden

Voici arriver en France la deuxième œuvre de Peach It. Mais qui se cache derrière ce pseudo ridicule ? Simple : Peach it est la collobaration de deux amies bien décidées à se mettre au manga. Après nous avoir pondu DEARS une série à fan service omniprésent, les voilà motivés pour s’attaquer aux grandes lignées du Shonen. Oui, car sous ses allures de shojo gentillet, Rozen maiden est avant tout un manga de « baston », bien que celui-ci prenne une tout autre forme que les habituels « kick dans ta face » que nous livre habituellement le genre.
Jun est un jeune garçon très renfermé sur lui-même. En effet ses deux parents travaillent à l’étranger, et il se voit obligé de vivre seul avec sa sœur. Le soucis est qu’il a décidé de ne plus aller à l’école, et de rester cloîtré dans sa chambre devant son ordinateur. Il passe le plus clair de ses journées à acheter divers objets par correspondance. Mais un jour il va recevoir une bien étrange boîte. A l’intérieur une poupée magnifique toute vêtue d’habits brodés. On la croirait tout droit sortie d’un rêve de petite fille. Mais lorsque Jun va tourner le mécanisme dans son dos, celle si va s’animer et le désigner comme son Medium. Le medium permet à ces poupées d’user de divers pouvoirs, mais surtout d’être vivantes et de se mouvoir parmis les humains. Rapidement d’autres poupées vont apparaître dans l’entourage de Jun et ensemble ils vont participer au Alice game. Un jeu qui aura pour but de déterminer quelle poupée est la plus parfaite…
Derrière ses allures de manga assez sages et simplistes, Rozen maiden est assez sombre et complexe. Jun est un adolescent en crise, a pas mal de problèmes identitaires, et il est une victime de la société. Tous ses problèmes seront soulevés par les poupées, et même résolus pour certains. L’histoire elle, fait appel à de nombreuses références comme par exemple Alice au pays des merveille. Tout cela bien sûr à pour but de créer un univers étrange, original et surtout très obscur.
Le dessin est assez inégal, bien que le trait soit assez peu commun par rapport à la production Manga en général, il faut avouer que le trait est parfois bien hasardeux, et manque de détail. Néanmoins cela s’améliore au fils des tomes, et les gros plan sur les poupées sont de plus en plus réussis.

La conclusion de à propos du Manga : Rozen maiden #3 [2006]

Mathieu P.
82

Rozen maiden, est tout d’abord une curiosité, une ambiance qui rafraîchit, et a un thème peu commun. La façon dont cela est fait, rappelle le studio CLAMP (notamment chobits). En tous cas, Rozen maiden est un bon cru, alors que l’on aurait pu s’attendre à un manga avec des gothic lolita mais il n’en est rien, et on plonge rapidement dans cet univers délicieux tant il est plein de choses fantastiques.

Que faut-il en retenir ?

  • Univers original
  • Personnages qui sortent de l'ordinaire

Que faut-il oublier ?

  • Quelques traits pas très réussis

Acheter le Manga Rozen maiden en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Rozen maiden sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Rozen Maiden

  • Voir la critique de Rozen maiden : Un petit arbre dans ton coeur...
    80

    Rozen maiden Critique du manga par Mathieu P.

    Un petit arbre dans ton coeur... : La série suit toujours son cours, encore une fois le côté très « clamp » se fait sentir. En tout cas les fans ne seront pas déçues…
    Temps de lecture : 1 mn 8