75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Le faiseur d'univers #1 [1969], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le samedi 22 juillet 2006 à 06h56

le faiseur d'univers

"Plaintif, l'appel fantomatique d'une trompe s'éleva de l'autre côté de la double porte..."
Robert Wolff et sa femme visitent une maison pour un achat éventuel au sous-sol de laquelle il entend une mélodie et une porte sur un univers étrange s'offre à ses yeux, vision enchanteresse peuplée d'êtres monstrueux. Il récupère un cor mystérieux avant que le passage ne se referme. Intrigué, il retournera le soir pour récupérer l'objet, sans doute lié à son enfance et son adolescence dont il n'a depuis toujours aucun souvenir...
Philip José Farmer est connu pour sa saga du monde du fleuve mais aussi pour celle des hommes dieux. Son oeuvre a pour caractéristique de mettre en avant les relations entre êtres humains dont la sexualité en est une grosse composante.
Catalogué dans la collection science fantasy de Presse Pocket, le faiseur d'univers est plutôt fantasy que science fiction, dans la mesure où l'intrigue se situe en grosse partie dans cet univers que les hommes dieux ont construit. Mais fi des étiquettes, P. J. Farmer nous décrit un univers dans lequel il laisse libre cours à son imagination plutôt débordante: cela lui donne l'occasion de revisiter certains mythes comme les dragons qu'il essaie de décrire avec un esprit plus critique, par exemple. Il imagine un monde où les principes physiques terriens n'ont plus lieu d'être, un monde constitué de couches successives, où un dieu tangible règne sur ses sujets.
L'ennui est que même si les descriptions sont superbement détaillées, les créatures variées, les rebondissements relançant la machine de temps en temps, à la façon d'un Jack Vance, l'intrigue en elle-même est bien mince. En outre sa linéarité est assommante et c'est cousu de fil blanc de bout en bout. Alors, même si l'aventure est belle, ce roman m'a paru bien ennuyeux au final, sans grande révélation qui fera basculer ce livre dans les annales de la littérature.

La conclusion de à propos du Roman : Le faiseur d'univers #1 [1969]

Manu B.
50

Plaisant, divertissant, l'imagination de l'auteur nous emmène faire un beau voyage qui pêche par une trame sans surprise.

Acheter le Roman Le faiseur d'univers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le faiseur d'univers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Saga des Hommes Dieux