75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Berserk #11 [2006], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 11 avril 2006 à 03h43

La critique du staff

Ce tome 11 nous permet d'apprécier Wyald, le commandant de la troupe du faucon noir, à sa juste valeur. Avec son style "Blanka de Street Fighter" et sa propension à s'amuser tout en se battant, c'est un adversaire redoutable que rien n'arrête, prêt à tuer ses propres hommes pour qu'ils se battent pour lui. C'est alors un moment décisif pour Guts qui va devoir affronter cet ennemi puissant à l'humour particulier.
Avec ses planches toujours dessinées avec brio, on ne peut pas dire que Kentaro Miura cherche la facilité. Les cases sont bourrées de détails et possèdent une dynamique très typée qui accentue les mouvements, rendant les combats plus gigantesques - quand ce ne sont pas les personnages eux-mêmes qui sont gigantesques.

La conclusion de à propos du Manga : Berserk #11 [2006]

David Q.
73

Un tome 11 violent et presque uniquement constitué de combats mais dont les dessins et l'humour noir sont intéressants à voir.

Que faut-il en retenir ?

  • Un manga « trash » et violent qui s'assume
  • Des combats de titans
  • Wyald, sa force, son humour noir

Que faut-il oublier ?

  • A réserver aux personnes non sensibles

Acheter le Manga Berserk en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Berserk sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+