75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Victimes #2 [2006], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 22 janvier 2006 à 10h16

L’angoisse des âmes continue …

Second tome de cette saga annoncée par l’éditeur comme étant une trilogie. Depuis le premier tome nous savons qu’un démon a pris l’apparence d’un certain "Clodio Cordella". Celui-ci se sert des locatrices de l’ancien appartement de ce fameux Clodio pour l’aider à traquer des âmes qui se sont échappées. Petit à petit, les choses ont l’air plus compliquées qu’ils ne semblent, et les filles de l’appartement : Emanuela, Angie et Chira vont comprendre que ce n’est pas qu’une simple traque d’âmes auquel elles sont mêlées…
Alex Crippa est un scénariste nous venant tout droit d’Italie. Et en nous racontant son histoire d’âmes damnées nous rappelle - dans une certaine mesure - le cinéma bis fantastique Italien des années 70/80. L’ensemble est vraiment plaisant à lire et on essaye de s’attacher aux détails. Mais surtout on s’intéresse énormément au fait qu’une des filles est désormais enceinte et que cette enfant est protégé par le démon :
« Une prophétie … Chiara a été choisie, il doit la protéger… » …
La traque du 1er tome est donc toujours présente mais les enjeux ont changés, et derrière tous ça se cache donc l’annonce d’une apocalypse sur notre bonne vieille planète.


Le dessin est toujours d’Alfio Buscaglia, lui aussi italien. Le premier tome était déjà pas mal, le dessinateur prenant un certain pied sur les scènes morbides, mais ici c’est encore mieux. En effet la critique de son dessin sur le premier tome était, en ce qui me concerne, sur les visages qui ne me semblaient pas toujours expressifs. Ici, il y a une certaine progression dans le domaine, mais surtout il y encore plus de démons. Alfio Buscaglia est vraiment à son apogée dans les scènes d’angoisses où il aime prendre un certain plaisir dans ses cadrages et ses macabés (qui lui en voudraient ?). Mais comme pour le précédent cet album doit encore une fois énormément aux travailles des couleurs d’Emanuele Tenderini qui accentue l’ensemble grâce à des lumières très cinématographique. Les contrastes sont fort et les détailles ressortent par son choix sur les couleurs. Je le répéterais jamais assez, mais encore une fois nous voyons à quel point le travaille d’un coloriste est important et peut mettre en valeur un album.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Victimes #2 [2006]

Richard B.
75

Victimes, le tome 2 de 100 âmes, se révèle beaucoup plus accrocheur que le premier et rappelle un cinéma d’angoisse qui aujourd’hui a quelque peu disparut. Efficace, bien ficelé et reprenant tous les éléments du genre, 100 âmes prends la bonne voie et on espère du coup énormément du troisième tome. A noter aussi un travaille somptueux sur la couleur.

Acheter la Bande Dessinée Victimes en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Victimes sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de 100 Âmes