75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : L'Histoire de Joe [1995], par Lucie M.

Avis critique rédigé par Lucie M. le mardi 27 décembre 2005 à 05h09

L’Histoire de Joe…


Joe et Bèa sont les meilleurs amis du monde. Dans les hauteurs du jardin des "Buttes Chaumonts", ils aiment à se retrouver à l’abri d’un petit kiosque pour se parler et se taquiner. Seulement Joe a un secret et pas des moindres. Eh oui ! Joe possède un chat qu’il cache aux yeux de son père et garde sur le toit de sa maison. Pourtant Joe n’a pas fini d’avoir des secrets ; le fameux soir où il décide de le révéler à son amie Béa une chauve-souris passant par là le griffe au visage. Peu après, Joe commence à muter étrangement et il doit se cacher aux yeux de ses proches…
Tout d’abord éditée chez les éditions le Cycliste, dans sa collection Comix, L'Histoire de Joe fut la première "grande" bande dessinée d’Olivier Boiscommun. Une œuvre originale et pleine de poésie puisqu’elle traite, sous l’apparence d’un conte fantastique, du passage fort difficile de l’enfance à l’adolescence. Elle met également l’accent sur tous les désagréments qui l’accompagnent ; de la transformation du corps humain à l’incompréhension face aux discours des adultes tout en passant par les copains ricaneurs. Tout du moins sans omettre les sensations agréables comme les premiers émois amicaux et amoureux.
Dernièrement, rééditée chez les Humanoïdes Associés, nous avons le loisir de redécouvrir cette Histoire de Joe en format cartonné. Il y aura également un rajout de quatre pages réalisé par l'auteur pour une question de format éditorial. En revanche le travail d'Olivier Boiscommun reste intact. Intact car les pages demeurent en noir et blanc. Impossibilité technique pour recolorer cette album ou choix de l’auteur ? Si on penche pour le choix intentionnel de préserver le noir et blanc, on pourrait concevoir qu’Olivier Boiscommun désirait mettre l’accent sur cette brève période charnière , que nous avons tous subi, en nous démontrant allégoriquement que nous étions entourés de ténèbres. Comme si ce manque de coloration illustrait la découverte de notre personnalité et d’un renouveau. Une sorte d’épanouissement nous dirigeant immanquablement vers des horizons plus colorés. Ou au contraire, cet excellent choix peut également être considéré comme un simple, mais judicieux, point de vue artistique. On note également une mise en page très épurée ; structurée par de très grandes cases en alternance avec des pleines pages qui soulignent efficacement le coup de crayon d’Olivier Boiscommun. D’un point de vue technique, cela pourrait être le résultat du passage d'un petit format de 24 pages à un grand format de 56 pages ; toutefois le résultat est satisfaisant. Comme dit plus haut L'Histoire de Joe était initialement destinée à ce format de la collection Comix des éditions le Cycliste, sorte de tremplin pour les jeunes auteurs désireux d’apprendre l’élaboration d’une bande dessinée de a à z. En tout cas Boiscommun, à la source de tout ; du dessin au scénario tout en finissant par les dialogues; peut être fier de son bébé car c’est une véritable réussite. D’ailleurs grâce à cette charmante histoire, il a su faire découvrir son coup de crayon spécifique ainsi que son imagination. Toutefois à la lecture de L'Histoire de Joe, nous ne sommes pas réellement captivés par les dialogues qui nous semblent peu rythmés ; seulement cela peut se comprendre à la vue du thème principal abordé et sachant bien sûr que la plupart des protagonistes étant des enfants. Néanmoins certains dialogues sont touchants et nous rappellent inévitablement une situation vécue. De plus, nous sommes enthousiasmés par la qualité du dessin et l’ambiance générale qu’on pourrait même comparer à celle de Tim Burton grâce à ce côté poétique doucereux rendu éclatant par le choix de traitement du thème en utilisant cette touche de noirceur fantastique.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : L'Histoire de Joe [1995]

Lucie M.
90

Si vous n’avez pas encore eu le loisir de lire, d’examiner et de ressentir l’Histoire de Joe, vous manquez un moment merveilleux et touchant de lecture. Une étrange manière de présenter avec douceur, noirceur et allégorie, l’éprouvante transformation d’un enfant vers l’adolescence. Boiscommun y met de son cœur , de son coup de crayon et le résultat en est magique.

Acheter la Bande Dessinée L'Histoire de Joe en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Histoire de Joe sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+