75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : L'Haleine du Diable #3 [2005], par Lucie M.

Avis critique rédigé par Lucie M. le dimanche 27 novembre 2005 à 08h38

L’haleine du Diable…une haleine corsée !!

Rowena, Arnulf et Raedwald le saxon débarquent tant bien que mal en terre Viking après avoir rencontré pas mal d’aléas sur le navire de Rowena. Aidés par un marchand ils vont découvrir que Thanner est prisonnier d’une peuplade cannibale qui ne vit pas très loin d’où ils ont atterri. Raedwald n’a plus d’autre idée en tête que d’aller le secourir car si Thanner est là le vaisseau des mystérieux Sylphes ne doit pas être très loin.
Voici un cours résumé de ce qui vous attend dans le tome 3 de Millénaire. Série aux accents historiques, le scénariste Richard D. Nolane nous entraîne peu à peu vers une énigme apparentée à la science-fiction. Et si les Sylphes n’étaient pas que ces créatures imaginaires – apparentées aux fées - qui vivent dans le ciel et les nuages ? Viendraient-elles en fait d’un peu plus haut ? On se pose pas mal de questions sur la véritable origine des Sylphes. Les rapports amicaux entre Readwald et Arnulf sont toujours aussi marrants et Arnulf nous fait légèrement penser à Obélix la grande brute au grand cœur. De plus comme ce tome 3 de Millénaire se passe en territoire Viking, on apprend beaucoup de choses sur le mode de vie de ces derniers. Certains points de l’histoire nous font penser au film Le 13ème Guerrier – à cause du peuple cannibale les Ongkuks - ou au film, un peu plus vieux, Les Viking avec Kirk Douglas et Tony Curtis.
La mise en page et le dessin de François Milville-Deschênes sont assez classiques et nous rappelent fort la bande dessinée Thorgal. Surtout dans les traits du visage de Raedwald ; toutefois cela n’est pas dérangeant. Son coup de crayon est fort réaliste et la morphologie des personnages est très réussie. Cette réussite morphologique est très présente surtout quand on découvre certains personnages féminins – dont Rowena fait partie – dénudées. Par contre petit reproche au niveau de certaines cases, les rectangulaires, qui coupent le visage des personnages ou par moment les plus petites d'entre elles qui rendent le dessin trop peu visible et cassent le déroulement du récit. Comme si les 56 pages de cet album n’auraient pas été suffisantes. Pour les couleurs, réalisées par David Perez, elles sont sombres et rajoutent fort à l’ambiance crépusculaire de L’Haleine du Diable. David Perez excelle dans l’art de faire ressortir une atmosphère lumineuse dans les cases où l’action se déroule en intérieur et rend presque palpable les ombres des personnages ou des objets.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : L'Haleine du Diable #3 [2005]

Lucie M.
75

Millénaire est une bonne série parsemée d’histoire, de créatures imaginaires et de personnages attachants. Richard D. Nolane/ François Milville-Deschênes/ David Perez se complètent très bien. On dévore L’Haleine du Diable avec frénésie. Même si des fois certaines cases sont un peu petites et coupent un peu le visage des personnages. Toutefois le déroulement de l’histoire s’écoule de lui-même et nous amène à nous interroger sur la véritable origine des mystérieux Sylphes.

Acheter la Bande Dessinée L'Haleine du Diable en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Haleine du Diable sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+