75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : La Bulle #1 [2005], par Richard B.

Avis critique rédigé par Richard B. le mardi 20 septembre 2005 à 08h27

Ouvertement écologique !

Premier album pour la Jeune petite fille du nom de Mya. Mya vit dans un monde ou l’Oxygène est une denrée rare et chère destinée aux habitants privilégiés des bulles. Mya arrive cependant à pénétrer dans une des bulles, puisque beaucoup de jeunes sont engagés coûtant moins cher en consommation d’oxygène.
François Debois s’inquiète énormément sur le devenir de notre planète, son texte étant ouvertement écologique. Il faut dire que Debois vient de Bretagne un lieu ou la nature à encore une belle pare mais perd petit à petit du terrain. L’idée est saisissante et intelligente sur le fond, mais demeure sur la forme trop accentué et parfois trop « enfantine » et pas assez suggéré : Debois à tendance à trop mettre les point sur les « I » se qui peut parfois agace, a mon goût il ne laisse pas assez le lecteur réfléchir par lui-même. Une trame au demeurant original reste plus qu’à la pousser un peu.
Le Dessin est signé Julien Gallot, et comme beaucoup de dessinateur de son age, l’influence vers le domaine du manga et de la Japanimation est plutôt flagrante. L’inspiration la plus flagrante penche vers Miyazaki. Personnellement j’ai trouvé le dessin pas désagréable et plutôt lisible proposant des architectures dans la ville plutôt complexe et de toute beauté. Par contre l’auteur et pas encore totalement à lèse avec les visages et j’ai dénoté des imperfections de proportions en particulier lors de mouvement complexes ou les poses des personnages peuvent parfois choquer. Le travail des couleurs de Gallot est très bon, l’impression semble un poil trop foncé mais dans tous les cas c’est souvent réussi, en particulier l’extérieur.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : La Bulle #1 [2005]

Richard B.
56

Oxygène est un album avant tout destiné au plus jeune, qui dans se cadre les comblera. Si la lecture au plus âgés demeure agréable, personnellement je mettrais une parenthèse ; je regrette cependant les propos parfois trop accentuée et des proportions sur le dessin qui m’ont parfois paru bizarre.

Acheter la Bande Dessinée La Bulle en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La Bulle sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+