75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Le Silmarillion [1978], par Christophe B.

Avis critique rédigé par Christophe B. le lundi 30 mai 2005 à 12h44

La prélogie de la trilogie...

Les contes du Silmarillion sont situés à l'époque où Morgoth, le premier Prince de la Nuit, était encore sur les Terres du Milieu, et où les Grand Elfes lui firent la guerre pour reprendre les Silmarils.
Les trois Silmarils étaient des bijoux créés par Fëanor, le plus talentueux des Elfes. Ils renfermaient la Lumière des Deux Arbres de Valinor avant la destruction des arbres eux-mêmes par Morgoth. Aussi la Lumière de Valinor ne servirait-elle plus, inaltérée, que dans les Silmarils. Mais ils furent accaparés par Morgoth, sertis dans son diadème et gardés dans la forteresse d'Angband, au nord de la Terre du Milieu.
Le Silmarillion raconte la rébellion de Fëanor et des siens contre les Dieux, leur exil, leur retour dans la Terre du Milieu et leur guerre sans espoir contre le Grand Ennemi.

La conclusion de à propos du Roman : Le Silmarillion [1978]

Christophe B.
65

Conçu par Tolkien dans les années 1915/1920, Le Silmarils constitue le fondement de la saga du Seigneur des Anneaux. Et en ce sens il constitue un préalable presque obligé à la compréhension totale de la célèbre trilogie.

Que faut-il en retenir ?

  • Une cosmogonie admirable.

Que faut-il oublier ?

  • Lecture difficile, il faut suivre...

Acheter le Roman Le Silmarillion en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Silmarillion sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de La Création du Monde de Tolkien