Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : LittleBigPlanet Karting [2012], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 13 octobre 2021 à 09h00

Dans l'ombre de Mario

Cette critique ne peut rendre compte de l'expérience de jeu à sa sortie en 2012 puisque toute la partie communautaire de LittleBigPlanet Karting a été fermée en 2016. Cette critique rend donc compte de ce qu'il reste.

La série des Mario Kart est une telle institution dans le jeu vidéo qu'elle a créé/popularisé un sous-genre du jeu de course où une ambiance cartoon règne avec la possibilité de dégommer ses adversaires pendant les parties. Une foule d'imitateurs se sont évidemment jetés dans la brèche dont LittleBigPlanet Karting en 2012.

Le parallèle entre Mario et LittleBigPlanet peut tenir dans le sens où les deux licences affichent de nombreux points communs. Les deux sont avant-tout des licences axées jeux de plates-formes qui ont été des révolutions à leur échelle. Mario, c'est l'invention d'un genre qui aida à grandement populariser le jeu vidéo dans les années 1980. Le premier LittleBigPlanet sorti en 2008 nous fit vraiment prendre conscience du virage "connecté" des consoles avec la possibilité de partager via internet des niveaux. Une excellente idée par ailleurs reprise par Nintendo avec ses Super Mario Maker. LittleBigPlanet tenta aussi la diversification à l'image du plombier moustachu avec son titre estampillé Karting reprenant peu ou prou les bases de Super Mario Kart (1992) vingt ans plus tard. Si les Britanniques de Media Molecule sont les créateurs de la série LittleBigPlanet, il s'agit en revanche des Canadiens de United Front Games aidés par le studio interne de Sony (l'éditeur donc) basé à San Diego, qui s'occupe de cet opus. Un duo ayant déjà collaboré sur ModNation Racers sorti trois ans auparavant et aussi édité par Sony. D'où la surprise lors de l'annonce de l'arrivée de LittleBigPlanet Karting reprenant tout ce qui fait l'intérêt de ModNation Racers (jeu de de course façon Mario Kart avec éditeur de niveaux à partager sur le PSN) dans une sorte de remake maquillé à la sauce Sackboy, le héros de LittleBigPlanet. Néanmoins les développeurs avaient promis que cela sera bien plus qu'un simple jeu de course...

Le mode multi en ligne comme le fait de partager ses créations (et donc de jouer à celles des autres) n'existant plus, il faut donc se rabattre sur le mode solo/multi en local. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le jeu dispose d'un mode histoire qui entretient la filiation avec le reste de la série. Se déroulant après les événements de LittleBigPlanet 2, l'histoire remet en scène l'intrépide Sackboy devant sauver l'Imagisphère (l'univers de la licence) d'étranges créatures conduisant des karts et saccageant les différentes planètes qu'ils traversent. Vous êtes donc envoyé pour les stopper en les affrontant principalement à la course... Bref, ne cherchez aucune logique pour ce scénario prétexte qui fait intervenir de nombreux personnages censés représenter leur planète offrant des dialogues vides de sens déclamé avec un langage inventé. Il y a bien les petits monologues du  narrateur avant chaque niveau qui peuvent nous arracher des sourires... L'histoire ne présente aucun intérêt et on est partagé entre savoir s'il y avait vraiment besoin d'une histoire ou si les scénaristes n'en avaient vraiment rien à faire... On peut néanmoins noter que chaque planète du mode histoire propose une ambiance différente avec du médiéval, un monde de nourriture ou un monde futuriste...

En tant que spin-off, LittleBigPlanet Karting présente la même direction artistique que l'univers dont il est issu. Cette direction artistique qui semble faîte de brics et de brocs à l'image de Sackboy étant une simple poupée de laine avec une fermeture éclaire. Le reste des environnements semblent être faits de matériaux de récupération où le carton est roi. Cela fonctionne encore une fois étant pleinement dans l'idée du « do it yourself » prôné par la licence. Dans le mode scénario, les personnages sont souvent en 2D et la direction artistique part dans tous les sens donnant un petit grain de folie pas désagréable. Le mode histoire étant assez fourni, les développeurs de United Front Games en ont profité pour montrer ce dont ils étaient capables avec une profusion de circruits. La construction est assez efficace mais on se rend compte qu'on reste vraiment un cran en dessous de la série Mario Kart qui a définitivement choisi la qualité à la quantité. Non pas que les circuits de LittleBigPlanet Karting soient forcément désagréables à parcourir, ils ne sont juste pas marquants... On retient surtout les musiques d'excellentes qualités qui rythment les courses comme une technique propre mettant correctement en scène de vrais foires d'empoigne.

Dans son approche du genre, le titre reste un jeu de karts très classique. Des courses en trois tours sur un circuit fermé avec huit concurrents tout en ayant la possibilité d'utiliser des armes/items offensifs comme défensifs. Les seuls apports intéressants à noter sont la possibilité de contrer les attaques adverses avec le bon timing (via une système d’icône apparaissant derrière votre kart) et l'utilisation d'un grappin. Cela fonctionne, on s'amuse souvent mais... C'est beaucoup trop brouillon avec des courses flirtant avec le bordel donnant au hasard bien plus d'importance qu'à vos compétences. Il y a aussi l'idée qu'un boost est offert lors des longs dérapages mais dans les faits cela ne fonctionne pas. Il faut déraper bien trop longtemps pour que cela soit efficace et on se rend vite compte que l'on peut gagner les courses sans jamais déraper. La conduite très arcade manque ainsi vraiment de profondeur pour amuser longtemps. Néanmoins, le titre propose d'autres modes de jeu afin de démontrer ses possibilités comme du classique pour un jeu de kart : un mode bataille ou une course aux checkpoints. On retrouve aussi des genres de capture du drapeau, des phases de boss façon shoot'em up ou encore des courses vues de haut façon voitures télécommandées. Cela apporte de la variété dans le gameplay et si certains de ces modes s'avèrent très efficaces, ce n'est jamais vraiment transcendant. Enfin, il y évidemment la possibilité de créer ses propres niveaux/circuits avec un éditeur extrêmement complet pour stimuler votre créativité. Mais comme il est aujourd'hui impossible de les partager, seuls vous et vos amis pourront en profiter.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : LittleBigPlanet Karting [2012]

Auteur Bastien L.
58

LittleBigPlanet Karting souffre bien trop de l'ombre de Mario Kart avec qui il ne peut rivaliser. Sauf via son aspect communautaire qui n'existe plus aujourd'hui. La note de cette critique ne juge donc que ce qu'il reste du jeu. A savoir un jeu de kart assez efficace mais souvent trop brouillon qui accumule les bonnes idées mais sans jamais pleinement convaincre. Sans oublier un mode histoire doté d'un scénario complètement dispensable.

On a aimé

  • Un jeu de karts efficace
  • La direction artistique
  • La possibilité de créer ses circuits

On a moins bien aimé

  • Courses souvent très confuses
  • Jamais transcendant
  • N'a plus vraiment d'intérêt aujourd'hui

Acheter le Jeu Vidéo LittleBigPlanet Karting [2012] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de LittleBigPlanet Karting [2012] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de LittleBigPlanet