Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Feminicid #2 [2021], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le lundi 6 septembre 2021 à 08h00

Décapant et terriblement actuel

Trash et décapant, le roman de Christophe Siebert publié chez le Diable Vauvert en 2020, Image de la fin du monde, ouvrait les Chroniques de Mertvecgorod. Feminicid est le nouveau volet de ces chroniques, on y retrouve le journaliste croisé dans le premier volume et Lily G, une adolescente paumée. Toutefois, le roman reste autonome et peut être lu sans connaître Mertvecgorod.

Mertvecgorod est une cité polluée et surpeuplée au sein d’une ancienne république soviétique autonome non loin de l’Ukraine et de la mère Russie. Cette ville tentaculaire est malsaine, dangereuse et depuis des années des jeunes femmes y disparaissent sans que la police ou la presse ne s’en inquiètent plus que ça.

L’ouvrage intitulé Feminicid n’est pas un simple roman mais un recueil de documents, les éléments de l’enquête secrète menée par Timur Maximovitch Domachev, un journaliste retrouvé mort d’une balle dans la tête. Vous plongerez dans les tréfonds de son investigation pour enfin comprendre la noirceur de la cité slave.

Le journaliste pense en effet qu’un lien existe entre les différentes femmes disparues ces vingt dernières années dans la mégalopole. Des féminicides en série qui cachent des secrets bien sombres et des personnalités exposées. Le récit trash et glauque est riche d’un humour noir audacieux et expose les bas-fonds d’une société rongée par le vice. Véritable coup de poingt cet opus ets immersif et terriblement d’actualité par cette toile de fond qui rappelle que les violences faites aux femmes ne sont pas de la fiction. Ce texte prend aux tripes et la galerie de personnages étonnants dresse un portrait désespérée d’une cité cyberpunk ravagée par le mal. Les documents qui accompagnent les textes sont variés et rendent le récit réel, c’est effrayant mais prenant. Les références à la chasse sauvage et à des événements bien réels, le livre est dédié aux victimes de Ciudad Juarez, sont finement emmenées. Bref, un excellent thriller !

Sort en septembre !

La conclusion de à propos du Roman : Feminicid #2 [2021]

Auteur Nathalie Z.
88

Feminicid est le nouvel opus de Christophe Siebert dans l'univers soviet cyberpunk des Chroniques de Mertvecgorod. Autonome, il présente le dossier d'enquête d'un journaliste retrouvé assassiné sur des dizaines de disparitions et meurtres de femmes dans la mégalopole glauque et sauvage de Mertvecgorod. Une nouvelle galerie de portraits décoiffants, de scènes anthologiques pour une ambiance unique !

On a aimé

  • Un texte engagé sur les femmes
  • Un humour caustique et de la violence pure
  • De la SF française aux accents slaves

On a moins bien aimé

  • Violent donc à réserver à un public averti

Acheter le Roman Chroniques de Mertvecgorod : Feminicid #2 [2021] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Chroniques de Mertvecgorod : Feminicid #2 [2021] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Chroniques de Mertvecgorod