Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu de société : Solomon Kane [2021], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le jeudi 24 juin 2021 à 08h00

Un coopératif immersif et original

Depuis l'annonce de la sortie du jeu, plus de 5 000 exemplaires des romans Solomon Kane se sont vendus en France. Et, consécration ludique, le jeu a atteint le sommet de la liste Hotness du site américain BoardGameGeek, ce qui en avait fait le jeu le plus consulté du monde sur la toile jusute avant le début du kickstarter. Mais qu’apporte de plus ce énième jeu bourré de figurines issu d’un crowdfunding ?

Solomon Kane est un jeu coopératif pour 1 à 4 joueurs qui retrace les aventures du célèbre personnage de Robert E. Howard. Vous jouerez une des quatre vertus immortelles qui guideront les actes et décisions du puritain chasseur de sorcières et autres monstres. L'interview de Léonidas Vespérini nous avait appris entre autres que ce jeu à figurines reposerait sur une mécanique innovante coopérative mêlant narration et figurines sur plateau. Désormais disponible directement chez l’éditeur Mythic Games, voyons voir ce que ce jeu nous propose.

L’univers du jeu

Nous sommes à la fin du XVIe siècle. En cette époque troublée, d’innombrables brigands rôdent dans les forêts et les campagnes, et des pirates impitoyables parcourent les mers. Le mal ronge le cœur des hommes, et nombreux sont ceux qui cèdent à son influence délétère. Mais ce n'est pas le cas de tous. Face à ce déferlement de corruption se dresse Solomon Kane… Ce simple mortel mène une croisade solitaire, aidé par la force silencieuse de Vertus immortelles. Ensemble, ils affrontent les Ténèbres implacables. Cette force maléfique tente de contrarier les plans de notre héros à chaque tour, et doit être vaincue par les joueurs pour que Solomon Kane triomphe. Une ambiance fantastique sombre où le mal est insidieux…

Les spécifités du jeu, narratif mais pas comme les autres

S'appuyant sur les nouvelles de Robert E. Howard, le créateur de Conan le Barbare, Solomon Kane est un jeu narratif qui se veut immersif et utilise des figurines impéressionnantes (à l'échelle 35 mm). Ce jeu met ainsi en avant le récit tout en incluant des phases plus tactiques et classiques avec des figurines. Il faudra également que les joueurs gèrent leurs ressources et se concertent pour l’activation de leurs capacités spéciales.

Les joueurs contrôlent les pouvoirs invisibles du Bien et de la Lumière, qui guident Solomon Kane dans sa quête : vaincre les forces des Ténèbres. Chaque joueur incarne l'une des quatre Vertus cardinales : le Courage, la Prudence, la Tempérance et la Justice, qui toutes possèdent des pouvoirs spéciaux reflétant leur rôle unique. Une vertu l’aidera pour le combat quand une autre sera plus orientée vers les interactions sociales. Personne ne joue donc seul Solomon Kane, c’est l’ensemble de la table qui le fait agir indirectement. Les joueurs via les vertus immortelles s'efforcent de guider les humains sur la voie du Bien. Dotées chacune de leur propre jeu de cartes et de dés, les Vertus peuvent contrôler Solomon Kane ou ses alliés, en les déplaçant sur le plateau de jeu, en combattant leurs ennemis et en interrogeant des suspects pour obtenir des informations. Si Solomon Kane court de trop grands risques, les Vertus peuvent se manifester pour intervenir directement sur le plateau de jeu sous forme de figurines absolument superbes.

Chacune des vertus est une ennemie acharnée et implacable du Mal qui se tapit dans l'obscurité, Ténèbres. Ce mal peut être joué ou non par un dernier joueur, il est possible de laisser le jeu gérer les ténèbres pour un coopératif pur ou de choisir la version seul contre tous, où le joueur Ténèbres est plus proche d’un meneur de jeu. Le reflet malveillant des Vertus est contrôlé par un jeu de cartes qui détermine les actions des figurines ennemies, déjoue les meilleurs plans des joueurs, et s'oppose à eux pour conduire le récit dans une direction maléfique et impie.

Ce jeu narratif est donc scénarisé. Il s'appuie sur les récits les plus connus d'Howard pour faire évoluer Solomon Kane dans des aventures que les joueurs élaboreront : Bruits d'ossements (1 acte), Les Cavaliers noirs de la Mort (2 actes), Des crânes dans les étoiles (2 actes), et La Flamme bleue de la vengeance (3 actes), prévus pour la boîte de base. D’autres scénarios  ont été débloqués en stretch goals lors du crowdfunding : L'Ogre (1 acte), Le Grand chasseur de sorcières (1 acte), La Montagne hantée (1 acte) et La Bête de la Gironde (1 acte).

Chacun de ces récits est raconté en un ou plusieurs actes. Chaque Acte constituant une session de jeu complète. Pour finir les scénarios, il faudra prévoir plusieurs soirées jeux ! Des histoires plus courtes, comme Bruits d'ossements (1 acte), peuvent se terminer toutefois se clore en une soirée.

Chaque acte est divisé en 10 chapitres, oui c’est dense, et chaque chapitre a plusieurs dénouements possibles, en fonction des actions et des choix des joueurs. Un acte qui se finit mal n’empêche pas de finir le scénario mais celui-ci partira évidemment dans une direction plus sombre. Un objectif est d’ailleurs clairement défini et il est parfois plus sage de ne pas l’atteindre si c’est trop gourmand en ressources. Certains chapitres offrent des choix narratifs à la façon d’un livre dont vous êtes le héros, d'autres se déroulent sur un plateau de jeu où les joueurs guident Solomon Kane dans sa quête. Là on retrouve des habitudes de jeux de figurines avec déplacement, manœuvres et combat.

Un chapitre peut être de deux types : Récit ou Scène. Un chapitre du type Récit n'utilise pas de tuiles pour constituer un plateau de jeu. Il fait plutôt avancer l'histoire, en décrivant le monde et en expliquant comment Solomon Kane passe d'une situation à une autre. Il s’agit là de narration proche du jeu de rôle mais aussi de la phase qui peut décontenancer les joueurs lors de la première partie. Dans certains chapitres de type Récit, les joueurs doivent simplement choisir quelle voie suivre, et ne jouent pas le moindre tour. D’autres fois seules deux vertus sur quatre auront un intérêt à agir ou utiliser leurs pouvoirs. C’est stratégique car les ressources sont chères et les capacités pas si faciles à activer (il vous faudra utiliser un pool de dés spéciaux, ainsi que ceux offerts par les autres joueurs). De plus, le mal sème de la corruption un peu partout…

 Il est perturbant pour les joueurs de ne pas avoir de tour fixe, d’en sauter ou de devoir décider à plusieurs qui va joueurs ce chapitre de type récit. Toutefois, avec l’immersion narrative, on se prend rapidement au jeu et à la façon d’un Dans la tête de John Malkovitch, on pense plutôt à Solomon Kane qu’à notre vertu.

Un chapitre de type Scène utilise des tuiles pour composer un plateau de jeu, et des figurines, pour mettre en scène un moment dramatique de l'aventure comme un combat, une poursuite, une fouille… Plus classique, il permet de sortir les belles figurines du jeu et d’être dans l’action. Attention aux ombres envoyées par le mal !

Le dénouement des chapitres va faire évoluer des caractéristiques comme la force, la lucidité et la compassion de notre héros mais aussi le niveau de danger qu’il va devoir affronter. Les victoires ou les défaites en fin d’acte peuvent être mineures ou majeures, ce qui permet d’imaginer rejouer les scénarios pour obtenir un dénouement différent. La notion de lumière et de ténèbre indiquant d’ailleurs la direction que prend le récit. Le jeu Solomon Kane utilise des centaines de cartes, de différents types, pour décrire de grands arcs narratifs, avec de nombreux dénouements et voies possibles. En effet, des cartes événements par exemple bouleversent le récit en bien comme en mal. Si je n’ai pas consacré de paragraphes au matériel c’est parce qu’il est si riche que les images sont plus explicites. Qualitatif et très fourni, le matériel de Solomon Kane est à la hauteur du coût de la boite.

D’ailleurs, en plus des scénarios, des figurines, vous aurez droit à un mode spécial : Providence est la plus puissante de toutes les Vertus. Elle erre seule sur le monde, ne recherchant l'aide d'aucune de ses sœurs, et cette solitude l'a contrainte à apprendre des compétences pouvant s'adapter à toutes les circonstances. Elle peut être jouée par un seul joueur contre le système de jeu (mode solo), ou dans une partie à deux, contre un joueur incarnant Ténèbres (mode duel). Idéal pour la prise en main du jeu avant d’inviter vos amis, surtout si vous comptez directement débuter avec un joueur ténèbres. Ce sera plus simple si vous avez essayé le côté vertu avant.

Si les règles ne sont pas si complexes, prévoyez un temps calme pour vous les appropriez. En fin de règles, des conseils vous aideront aussi à bien garder les objectifs en tête. De même, le jeu a un bon suivi et une FAQ est disponible chez Mythic Games et sur un groupe facebook dédié à la communauté de joueurs, ainsi que sur ce lien dropbox.

La conclusion de à propos du Jeu de société : Solomon Kane [2021]

Auteur Nathalie Z.
85

Solomon Kane est un gros jeu au thème bien ancré riche d'un matériel somptueux. Ce jeu développé par Mythic Games se joue en coopération totale ou en seul contre tous. Il a la particularité d'être scénarisé et de proposer deux types de scènes : des moments narratifs avec choix de type livres dont vous êtes le héros et des décisions stratégiques à prendre ensemble, mais aussi des scènes d'action où le plateau et les figurines permettront de jouer combats et interactions diverses. Le jeu, très complet et très immersif,  inclue de nombreux scénarios à durée variable et également un mode solo. 

On a aimé

  • L'ambiance sombre dignes des romans
  • Les figurines superbes
  • L'alternance entre des scènes narrativers et des scènes de figurines

On a moins bien aimé

  • Les règles qui devront être appréhendées

Acheter le Jeu de société Solomon Kane [2021] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Solomon Kane [2021] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Solomon Kane

  • Voir la critique de Solomon Kane : Exorcisme qui tache
    60

    Solomon Kane Critique du film par Nicolas L.

    Exorcisme qui tache : Spectacle plutôt sympathique que ce Solomon Kane. Il est dommage que l'entame, poussive, et le dénouement, vraiment raté, ne soien…
    Temps de lecture : 9 mn 27

  • Voir la critique de Solomon Kane : Après Conan et Kull, voici Solomon Kane sur grand écran
    60

    Solomon Kane Critique du film par Richard B.

    Après Conan et Kull, voici Solomon Kane sur grand écran : Si vous allez voir ces aventures de « Solomon Kane » en espérant y trouver une fresque à gros budget - façon « seigneur des anneau…
    Temps de lecture : 7 mn 16

  • Voir la critique de Solomon Kane : Le bras armé de Dieu...
    70

    Solomon Kane Critique du recueil de nouvelles par Nicolas L.

    Le bras armé de Dieu... : Même s'il reste moins connu que Conan, Solomon Kane est l'un des personnages principaux de Robert E. Howard. Ici, on quitte le swo…
    Temps de lecture : 3 mn 52