Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Une intégrale pour les aventures de Jarid Moray
Parce que Laurent Genefort est un auteur à lire absolument !

Critic réédite en un seul tome deux romans de science-fiction du début des années 2000 de Laurent Genefort : ils forment un dyptique original qui nous entraine vers des mondes exotiques pour du space-opera décapant. L’Espace entre les Guerres regroupe ainsi Dans la gueule du dragon et Une porte sur l'éther en un seul volume de 422 pages.

Laurent Genefort c’est une cinquantaine de romans, une entrée dans la littérature de l’imaginaire à vingt ans lorsque son premier texte est publié dans la mythique collection Anticipation de chez Fleuve noir. La classe ! Il est aujourd’hui un auteur incontournable du genre et au passage je vous conseille toujours chez Critic la trilogie Spire !

Mais de quoi parle L’espace entre les Guerres ?

Muspellsheim, une planète des Confins, loin, très loin. Cette planète de magma en fusion au sein d'un système solaire en formation est une succursale de l'enfer. Les températures avoisinent les 1000°C, les bombardements météoriques sont quasi constants ! Pourtant, la vie s'y est établie. Une colonie a pu se développer sur une île artificiellement refroidie, Ymir, flottant sur l'océan de lave. Mais l'assassinat consécutif de deux gouverneurs sonne le glas du bel équilibre. Jarid Moray, diplomate devenu enquêteur extraordinaire, doit découvrir quelle faction politique a intérêt à mettre le feu aux poudres. Il en va de la survie des habitants... à commencer par la sienne.

Jarid Moray, ex-diplomate et consultant de la DemeTer, l'une des multi-galactiques est de retour dans le second opus pour une autre mission. Eviter la guerre entre Favor et Dunaskite, deux planètes liées et pourtant rivales, et la destruction de l'Axis, le tube artificiel qui les relie, long de 126 000 kilomètres et large de 800 kilomètres. Dès le prologue, un atroce massacre confirme que les bellicistes ne reculent devant rien et qu'ils veulent manipuler le héros voire l'éliminer. C'est que l'Axis, où vivent des populations jadis chassées par l'intolérance, est devenu un enjeu pour les factions en lutte. Au risque d'un génocide. Mais Jarid a le don de trouver des alliés imprévus mais efficace.

Un univers SF, des thèmes actuels

Nanoparticules, modifications génétiques et intelligence artificielle sont abordées dans cette série. Imaginez vivre sur une planète comme Muspellheim, il faudra bien sûr moult technologies pour s’adapter à un tel climat. La notion d’environnement est d’ailleurs très présente dans cette œuvre. Ce dyptique reste assurément d’actualité et confirme le talent de Laurent Genefort.

Auteur : Nathalie Z.
Publié le samedi 3 octobre 2020 à 09h00

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Pour aller plus loin grâce à nos archives

Articles de 2020 : janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet | août | septembre | octobre | novembre