Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Rencontre avec les éditions Odonata
Du nouveau dans le monde du jeu de rôle

Les éditions Odonata sont trop peu connues dans l'univers du jeu de rôle. Vous les connaissez peut-être grâce à l'excellent et original Insectopia dont la gamme s'étoffe dès le 15 juin. Nous avons rencontré le créateur d'Insectopia et fondateur de cette maison d'édition. 


Pour nos lecteurs, peux-tu te présenter en quelques mots ?


Florent Moragas, je suis l’auteur principal d’Insectopia et le gérant d’Odonata éditions. Rôliste de longue date, je suis un amoureux des histoires, plus que des systèmes, même si j’apprécie de lancer des dés, tirer des cartes ou bien d’autres choses dans un jeu de rôle. Ce qui me motive dans ce loisir c’est le fait que ces soit un jeu de société, c’est-à-dire une rencontre sociale pleine et profonde pendant une durée assez importante. Voilà une dizaine d’années que je parcours les conventions francophones, souvent déguisé en Blatteman, avec le bonheur toujours renouvelé de rencontrer de nouveaux passionnés de l’imaginaire et du jeu, de faire jouer de nouvelles têtes.



Ici Blatteman est avec Pierre Rosenthal et Kerlaft le rôliste


Florent, parle-nous de la maison d’édition Odonata ? De quand date sa création et qu’est-ce qui a motivé cette aventure ?


Odonata éditions, c’est le prolongement de cette envie de partager, d’exister pleinement aussi dans le monde du jeu de rôle. La société est née il y a 7 ans de la volonté de créer Insectopia, de lui offrir un cadre professionnel et financier stable. Insectopia est un projet que j’ai crée, porté, mais aussi partagé avec un groupe d’amis à travers l’association Somni Semen, toujours active, qui a pour volonté de créer des univers de jeu et de les porter à l’édition. Avec Insectopia entre les pattes, il m’a été difficile de lui trouver un éditeur tant le sujet et l’approche ludique étaient audacieux. J’avais aussi le souhait de porter le projet sous tous ces aspects, non tant pour tout maîtriser, mais surtout pour tout comprendre, pour mener cette aventure.



Aujourd’hui, la maison d’éditions Odonata a pris une ampleur que je n’escomptais pas il y a quelques années. Odonata a évolué en société. Je suis désormais à temps complet sur cette activité. La suite d’Insectopia a connu un grand succès l’année dernière sur la plateforme Game On, si bien que nous avons pu produire des exemplaires de qualité pour les trois ouvrages à paraître en juin 2020. Il s’agit d’un recueil de scénarios, d’un bac à sable dans la cité d’Aran Bara et du premier des deux volets de la campagne « Imago Veridis ». Insectopia est plébiscité, toujours et encore, mais nous avons de nouveaux projets en gestations.


Depuis la création de la société, mon temps s’est de plus en plus tourné vers la recherche d’auteurs, de créateurs, bref de partenaires de créations. Je me lie à des acteurs créatifs pour les aiguiller dans des projets qui ont la couleur et le goût d’Odonata : un univers original avec des bases cohérentes solides, porté par un système tout aussi original, mais surtout adapté à la sensation de jeu que cet univers porte.


Odonata répond à une soif personnelle de création. De nombreuses personnes se joignent à moi pour créer, mais aussi gérer des projets. Nous avons pris à ce jour de nombreux projets dans notre giron, tous en création.


Comment es-tu arrivé au métier d'éditeur ?


Je crois que cela m’est tombé dessus ! J’ai travaillé au préalable dans le privé, mais surtout dans des collectivités et services de l’État dans le domaine de l’énergie et de l’environnement. J’ai toujours eu cette soif de création, inextinguible, obsessionnelle. Insectopia m’a permis d’accomplir pleinement cet objectif de création, d’édition. Je suis devenu éditeur parce que j’ai voulu maîtriser tous les aspects créatifs de ce jeu, aidé par mes amis de Somni Semen. Puis ce jeu a marché. Grâce à ce succès, l’idée de pouvoir exercer ce métier créatif, mais aussi de gestionnaire, est devenue tangible.


Il est clair que c’est un virage difficile à prendre, mais au fond, après deux ans dans l’unique peau d’éditeur, je m’y complet. La multitude d’activités créatives que cela implique mais aussi tous les liens relationnels qui sont nécessaires à cette aventure me conviennent très bien.


Pourquoi ce nom Odonata ?


Ah ! On aurait dû commencer par ça !


Odonata, c’est le nom scientifique de la Libellule, ces créatures fières et libres qui vivent dans les cours d’eau d’Entoma (Insectopia).


J’ai une fascination pour les insectes, particulièrement pour les libellules. Ces animaux sont en perpétuel mouvement. Curieux et rapides, ils représentent à mon sens une certaine liberté. C’était aussi le surnom que me donnait mon père, tant j’étais présent à la maison !


Bref, ce nom est attaché à ce que je suis, mais aussi à la création d’Insectopia.



Quels sont les projets de cette jeune maison ?


Le principal projet actuel est Omega. J’y travaille avec Cyril Berger (Polaris notamment) et Sébastien Ciccia (Supplément Zcorps notamment), depuis deux ans. Nous aboutissons à un corpus de règles, la description des personnages joueurs et l’univers. Nous pensons le finir dans l’année, mais proposer dès octobre un livret de découverte.


Omega est un jeu de rôle où l’on incarne des synthétiques, des robots, faisant partie de firmes galactiques qui gouvernent l’univers. Les joueurs incarnent des machines très abouties capables de comprendre et de manipuler les organiques, humains ou ET, ce sont les Omega. La feuille de personnage est divisée en un soft représentant l’IA et un hard, qui est la forme de la machine. Les joueurs peuvent implanter leur IA dans un châssis Robot, Change forme, Drone, Cyborg ou Droïde. La sensation de jeu voulue est celle d’incarner des super héros dans un univers ambivalent et trompeur à travers la galaxie.


Autre actualité : nous venons de signer avec Actu SF pour l’adaptation du roman « Les Brigades du Steam » en jeu de rôle (auteurs Cécile Duquenne et Étienne Bariller). Gabriel Thomas (Aegyptus) et moi-même nous chargeons des aspects ludiques et de l’univers.



Mais les annonces seront multiples dans l’année qui vient !


Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?


Être plébiscité par les joueurs et les lecteurs pour que l’aventure continue. Trouver, créer, partager des mondes et des envies ludiques pour convaincre, afin que les auteurs avec qui je travaille et Odonata soient reconnus et respectés dans le monde du jeu de rôle et plus globalement dans celui de la littérature et du jeu.

Auteur : Nathalie Z.
Publié le jeudi 11 juin 2020 à 14h00

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Pour aller plus loin grâce à nos archives

Articles de 2020 : janvier | février | mars | avril | mai | juin | juillet