75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Richard Garriott's Ultima : Akalabeth [1980]

Jeu Vidéo. Etats-Unis d'Amérique


-

Les Références dans le jeu vidéo Akalabeth

Cette section rassemble toutes les références cachées que nous avons pu trouver ou qui nous ont été soumises.

  • Akalabeth

    La majorité du jeu se déroule dans un souterrain tracé en perspective subjective en fil-de-fer, tandis qu’une carte du monde très dépouillée et un peu de texte complètent le reste de l’aventure.
    Au vu des jeux actuels, Akalabeth semble un jeu simpliste et ses graphismes sont totalement dépassés, mais il reçut une certaine attention de la part des joueurs quand il fut publié. Les graphismes étaient plus qu’acceptables pour l’époque et Garriott vendit plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires d’Akalabeth , chaque copie lui rapportant 5$ alors qu’il étudiait toujours au lycée.
    Comme Akalabeth était écrit en Basic interprété, il était très simple pour un joueur d’en modifier le code pour satisfaire ses envies, changer les statistiques de son personnage, ses objets, etc.

Si vous avez aimé ce contenu, n'hésitez pas à le partager auprès de vos amis ou de vos proches.