75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
30 ans sinon rien >

Critique du Film : 30 ans sinon rien

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 5 août 2004 à 00:29

Fan des années 80

Comment j'étais à 13 ans ?
Ayant bientôt 30 ans, il m'est assez facile de me rappeler ce que j'étais et faisait quand j'avais 13 ans. Effectivement c'était la mode des groupes à la ABBA et l'époque du carton de Thriller et de son clip parsemé de zombies (et de Michael Jackson à l'état encore à peu près naturel). 13 ans c'est l'âge des dentiers, des booms, des premières amourettes de collège, le début du mal-être de l'adolescent, l'envie de grandir, d'avoir 30 ans d'être sexy et branché(e). Quand à la suite d'une boom ratée, Jenna Rink désespère de sa médiocre popularité et fait le voeu de ressembler à ces stars de magazines people, le fantastique intervient pour la prendre au mot et elle se réveille un beau matin incarnée dans la peau de la personne de ses rêves: une trentenaire sexy et branchée, rédactrice d'un journal de mode style "Elle".ET comment je serais à 30 ?
Mais voilà, tout n'est pas comme dans les rêves. La grande Jenny est une vrai Bitch (prononcez Bi-Atch). Sans amis, ne voyant plus ses parents, avide de pouvoir et sans scrupules pour monter les marches de la gloire, cette personne ne plait pas à la nouvelle Jenna, encore proche de son 13ème anniversaire. C'est là où ça devient intéressant. En 17 ans, les moeurs ont changés. Fini la musique style Flashdance, la techno est devenu "Hype" et le monde du travail n'a rien à envier aux coups bas du collège. La petite Jenna essaiera donc de garder la fraicheur de son esprit de 13 ans et de retrouver ses racines pour changer cette vie qui ne lui convient plus autant. Jennifer Garner, que les amateurs d'Alias connaissent bien, trouveront ici une nouvelle facette de son jeu d'actrice. Loin de l'action des poursuites et combats, elle imite une teenager que toutes envieraient à son âge: garde robe d'enfer (et surtout une armoire à chaussure à faire palir Carrie Bradshaw de Sex & The City), une limousine, un boulot de rêve et un petit copain Hockeyeur au corps d'athlète. Jennifer a su intégrer à son jeu une fraicheur nouvelle mise en valeur grâce à l'anachronisme des situations. La séquence de danse sur Thriller, de drague dans un bar, de soirée pyjamas "entre filles", son premier baiser et lorsqu'elle répond au téléphone en se jetant sur son lit sont autant de moments empruntés à la vie des ados qui nous font rire en nous rappelant finalement de bons souvenirs. Le bureau est lui aussi utilisé pour des situations intéressantes, peut-être pas assez poussé à mon goût, le rédacteur en chef, Andy Serkis (le Gollum du Seigneur des Anneaux) pouvan apporter bien plus de scènes comiques que ça. Ceci étant, le film reste drôle et parfois émouvant, même s'il est très prévisible et que tout est bien qui finit bien. Finalement, c'est un conte moderne pour les jeunes et un petit flashback dans les années passées pour les autres. Un bon divertissement où toute la famille devrait y trouver son compte.

65

Comédie romantique grâce à un élément fantastique, 30 ans sinon rien n'est pas original pour un sou mais se laisse regarder grâce au talent de Jennifer Garner à nous faire croire à la transformation. Quelques scènes et des attitudes anachroniques permettent de passer un bon moment et de ressortir plus jeune de la salle.

Critique de publiée le 5 août 2004.

Acheter 30 ans sinon rien en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de 30 ans sinon rien sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !