75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Star Wars : Le Cycle de Thrawn 3.1 L'Ultime Commandement - BD
L'Ultime commandement > Star Wars : Le Cycle de Thrawn 3.1 L'Ultime Commandement - BD >

Critique de la Bande Dessinée : Star Wars : Le Cycle de Thrawn 3.1 L'Ultime Commandement - BD

Avis critique rédigé par Bastien L. le mardi 10 juillet 2018 à 0900

L'ultime adaptation, tome 1

Troisième et dernier tome de l'adaptation de l'œuvre fondatrice de Timothy Zahn, L'Ultime Commandement ne déçoit pas.

La saga en trois romans intitulée chez nous La Croisade Noire du Jedi Fou a été adaptée avec succès par Dark Horse Comics et parut chez nous grâce à Delcourt qui découpa en deux ce dernier tome sorti en 2005. L'adaptation est toujours l'œuvre de Mike Baron au scénario qui est cette fois épaulé par le regretté Edvin Biukovic décédé en 1999. L'artiste croate est seul à s'occuper de la dernière partie de cette saga alors que les tomes précédant avaient bénéficié de deux dessinateurs à chaque fois. A noter que le premier volume débute avec un résumé de l'intrigue et une présentation des personnages importants créés par Zahn. Une initiative bienvenue.

Dans ce dernier tome, la Nouvelle République est aux abois car le Grand Amiral Thrawn prend un avantage important. Il a récupéré l'ensemble de la flotte Katana et a mis la main sur une technologie avancée lui permettant de créer une armée de clones dont la maturation est très rapide. De plus, il dispose d'une source bien trop efficace au sein de la capitale... Tout n'est pas rose non plus pour le grand humanoïde bleu puisque le Jedi détraqué C'Baoth semble de plus en plus sombrer dans une folie des grandeurs où il s'imagine le futur Empereur dont Thrawn n'est que le bras armé. De plus les héros (Luke, Leia, Han, Lando ou Mara) semblent de mieux en mieux comprendre le fonctionnement du stratège impérial dont Luke découvrant sa filière de clones. Les contrebandiers, emmenés par Talon Karrde, semblent aussi de moins en moins enclins à rester neutre dans le conflit... Sans oublier la découverte des Noghri par Leia, l'apport du général Bel Iblis et la naissance imminente des jumeaux Solo...

Si La Bataille des Jedi avait un rythme un peu lent tant les bavardages étaient présents, ce premier volume fait la part belle à l'action. On a le droit à différentes batailles spatiales, des gunfights et des évacuations stressantes. Le rythme s'enchaîne à une grande vitesse et on se sent bien moins perdu que lors des précédents albums car l'impression de lire une simplification d'une intrigue plus globale se fait moins sentir. Seul le personnage de Bel Iblis semble laissé un peu sur la touche car on comprend pas vraiment ses réactions ni son animosité avec Mon Mothma. Mais pour le reste, c'est du Star Wars qu'on aime avec beaucoup d'action, de nombreuses planètes visitées et des personnages charismatiques où ceux des films se font parfois voler la vedette (Mara Jade, Talon Karrde et Thrawn) mais dont on aime les interactions avec ceux créés par George Lucas. Le plus gros point faible reste la division de cette histoire en deux contrairement à La Bataille des Jedi. Un choix éditorial surtout commercial...

Pour ce qui est du dessin, Edvin Biukovic reprend le flambeau avec beaucoup de qualité. Son travail semble bien plus proche de celui de Olivier Vatine et Fred Blanchard sur le premier tome. Les personnages sont plus stylisés et la ressemblance par rapport aux acteurs est moins recherché. De même, le côté poseur du second tome est moins présent rendant justice au rythme plus soutenu de l'histoire. De même, l'idée des ambiances différentes de chaque planète illustrées par l'utilisation de diverses palettes de couleurs fonctionne encore une fois à merveille. Et on apprécie grandement la plus grande ambition de l'artiste dans la mise en scène de vaisseaux, d'aliens et des gunfights. Le découpage des cases est très satisfaisant. L'ensemble du travail rend le tout très agréable à lire de la première à la dernière page. Seules petites ombres aux magnifiques tableaux : un traitement parfois un peu cartoon et un soin inégal apporté aux visages. Mais on chipote...

La conclusion de

L'adaptation de La Croisade Noire du Jedi Fou en comics est une réussite de bout en bout. Mike Baron adapte à merveille le travail de Thrawn dans une intrigue qui fait vraiment plaisir aux fans de Star Wars. Même chose aux dessins ou Edvin Biukovic réussit à rester fidèle à ses prédécesseurs tout en imposant son talent avec réussite. Seule la décision de diviser ce dernier tome en deux volumes vient casser la félicité ambiante...

Que faut-il en retenir ?

  • Une adaptation fidèle
  • Une riche galerie de personnages
  • Des dessins aussi beaux qu'inventifs

Que faut-il oublier ?

  • Quelques personnages laissés de côtés
  • Un traitement parfois un peu cartoon des personnages
  • La division en deux de l'histoire pour le marché français

Acheter Star Wars : Le Cycle de Thrawn 3.1 L'Ultime Commandement - BD en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Wars : Le Cycle de Thrawn 3.1 L'Ultime Commandement - BD sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars